Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un partage très amical, très artistique et très culturel ( N° 1949 )

Publié le par Quinquine1159

J'avais, ici, transmis une invitation d'une association, pour une exposition de photos réalisées par ses membres, dont trois amis (article n° 1941).

Ce n'est pas la première année que nous en prenons plein la vue avec leurs réalisations.

En 2013 déjà, c'était un plaisir partagé (article n° 920). Et si vous voulez revoir de belles photos, elles sont sur les articles n°1719, 1720, 1721, entre autres !

Cette année 2018, il fallait braver les gilets jaunes pour trouver son plaisir. Et aussi parfaire son instruction, car le thème obligeant, la pédagogie était au rendez-vous.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Comme c'était expliqué et comme le professeur du club avait expliqué aux membres,            la photo pouvait traiter de n'importe quel sujet- un paysage, la ville, une scène -, elle pouvait être prise de jour comme de nuit, mais elle devait être MINIMALISTE.

Les visiteurs apprenaient donc ce qu'est une photo minimaliste (ou une peinture, ou une sculpture) : celle qui est EPUREE, SIMPLIFIEE, ABSTRAITE, ISOLEE, SUBLIMEE par le regard UNIQUE d'une personne sur un DETAIL. En voici donné un exemple, par une photo coup de coeur pour Quinquine : un "épi de blé", isolé du champ, mais lui rappelant sans doute sa région natale.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Voyons ce que l'oeil de Françoise MALLUS avait isolé avec son objectif : une "barque" seule au milieu de l'étang - lequel est certainement pour elle un endroit privilégié.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Françoise fit un voyage en compagnie de Quinquine. Et tandis que cette dernière flashait à tout va et rentrait avec quelques 500 clichés, Françoise poursuivant le message de l'expo,  sélectionnait son regard. Donc dans l'immensité de l'eau du lac, elle ne retint qu'un "cordage" enroulé à bord. Néanmoins les tons de bleu étaient exaltés.

Sur le lac Léman, une vision personnelle

Sur le lac Léman, une vision personnelle

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

On pourrait penser qu'avec la photo suivante, Françoise a débordé du thème, car il s'agit d'un champ. Mais le regard minimaliste a bien fonctionné ne voyant qu'une seule chose :     les "lignes dessinées mathématiquement" .

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Et de ce coin de ruelle qu'a retenu Françoise ? Vous-même ne voyez que cela, sur la porte, sur le sol, sur le volet : que le "violet". Au point d'en oublier le feuillage. 

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Voyons maintenant si Dany SELIN a saisi le message qu'en parfaite hôtesse elle m'explique : ce n'est pas un gros plan, ce n'est pas une image en macro, c'est une abstraction de l'environnement. Alors elle n'a pas fait un gros plan, elle n'a pas utilisé la fonction macro,  elle a isolé le "ponton en bois", d'un site lacustre familier des Audois.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Proches de l'étang, il y avait sans doute une végétation rustique. Ignorant le thym et le romarin voisins, le portrait fait par Dany a laissé un flou sur la plante au-delà, pour ne garder que ce trio, ce "chardon en bouquet" qui retenait toute son attention et provoque la nôtre.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )
Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Transmission d'un souvenir de voyage au Vietnam, souvenir unique à plus d'un titre, l'endroit est pourtant fait de plusieurs éléments, mais il s'agit bien d'UNE baie, la "baie" d'Halong. On a appris au lycée ce qui fait une oeuvre "classique" et voici donc ce qui fait aussi une oeuvre "minimaliste" : unité de lieu, unité de temps, unité d'action.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Dany vient aux cours hebdomadaires à Canet d'Aude accompagnée de son mari Jean-Pierre. Celui-ci nous expliqua qu'en voyage dans le Var, il était avec son appareil photos, tout entier habité par le thème de l'atelier photos pour l'année. 

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Dans l'église de GRIMAUD, l'originalité des vitraux en verre et résine l'envahit. C'est vrai qu'ils sont à nul autre comparable, qu'ils sont une vision d'artiste. Jean-Pierre a donc eu depuis son viseur, un regard exclusif sur l'épurement de l'artiste pour le "vitrail".

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )
Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Ici point de couleurs vives, point de scènes bibliques, un modernisme oui, mais forçant à la concentration et visant à la pureté, c'est-à-dire au minimalisme.

Un vitrail, tel un bijou

Un vitrail, tel un bijou

Un deuxième passage parmi les autres photos exposées, qui n'a plus l'exclusivité de l'amitié, se fait pour le seul plaisir et pour s'assurer que la pédagogie a fonctionné.               

Il a été retenu un autre "chardon" vu avec d'autres yeux que ceux de Dany. Preuve que chacun a SA vision .

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Remarqué aussi par sa valeur symbolique pour les riverains de la mer que nous sommes,     "un oiseau" . Un seul , alors qu'il y en a certainement des centaines comme lui dans les parages.  Sur un pieu, un seul !

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Et pour terminer,  une évocation pour Quinquine : la photo d'un "bébé", son bébé, son p'tit Quinquin, dont on ne voyait que l'essentiel : le "visage", tout emmailloté qu'il était.

Un partage très amical, très artistique et très  culturel ( N° 1949 )

Merci à Françoise, à Dany et Jean-Pierre, d'avoir montré la beauté, qui occulte tout le reste.

Merci à Marie-Jeanne pour ses photos de non initiée. 

Publié dans Associations

Partager cet article
Repost0

Le projet d'accord obtenu entre Bruxelles et Londres sur le Brexit est "un grand pas" mais les "inquiétudes" demeurent sur son adoption finale. ( N° 1948 )

Publié le par Quinquine1159

Ce jeudi, à DUNKERQUE, le Premier ministre, se consacrant aux effets du Brexit sur les ports français, a affirmé :

"Rien ne nous permet à ce stade de savoir si l'accord sera au final adopté (...) Il n'a échappé à personne que l'actualité politique britannique pouvait nourrir un certain nombre de questionnements et d'inquiétudes sur la possibilité effective d'une ratification de cet accord". 

Stay or go ?

Stay or go ?

La Première ministre britannique Theresa May joue en effet sa survie après la démission jeudi de quatre de ses ministres dont celui chargé du Brexit, qui s'est dit dans l'incapacité de défendre l'accord de divorce obtenu avec Bruxelles.

La FACTURE ( BILL) du Brexit affolerait-elle la ministre britannique ?

La FACTURE ( BILL) du Brexit affolerait-elle la ministre britannique ?

La France "ne souhaite pas" une sortie sans accord, mais cette "hypothèse" est "toujours sur la table", a souligné Edouard Philippe, rappelant que l'accord devait notamment être accepté par les 27puis ratifié par les Parlements européen et britannique.

Les Français sont partagés.

Les Français sont partagés.

La France, qui cherche un projet de loi spécifique en cas de sortie sans accord, maintiendra ses efforts de préparation "tant que l'incertitude demeurera" sur la manière dont le Royaume-Uni sortira de l'UE le 29 mars 2019.

Le projet d'accord obtenu entre Bruxelles et Londres sur le Brexit est "un grand pas" mais les "inquiétudes" demeurent sur son adoption finale. ( N° 1948 )

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

La France adopte la couleur de la fleur de pissenlit. ( N° 1947 )

Publié le par Quinquine1159

Sur le parking d'une grande surface sur la zone commerciale de Bonne Source à NARBONNE, plus de 500 personnes portant des gilets jaunes se retrouvés, ce 16 novembre, via les réseaux sociaux, avant de défiler dans les rues du centre-ville.

80 motards, plus de 200 voitures ont composé le cortège qui a bloqué et paralysé vers midi le centre-ville .

Sans réelle organisation, les manifestants se sont enregistrés sur des listes , pour participer au grand blocage du samedi 17 novembre ; numéros de portables, adresses facebook... Des consignes ont été données pour que les gilets jaunes rejoignent différents barrages avec palettes, pneus, ravitaillement...

En plus des hausses des carburants, les gilets jaunes dénoncent nombre de réformes du gouvernement comme la CSG, la réforme sur les retraites, le manque de personnel dans les hôpitaux, l'éducation nationale... et la perte de leur pouvoir d'achat.

Parmi les manifestants, des retraités, des artisans, des commerçants, de nombreux jeunes aussi.

Le samedi 17 novembre s'annonce déjà une journée noire, comme la colère des gilets est jaune.

Déjà le 16 novembre, devant le Decathlon de Narbonne

Déjà le 16 novembre, devant le Decathlon de Narbonne

Le 24 octobre dernier, le Narbonnais Ghislain Coutard postait sur les réseaux sociaux une vidéo suggérant aux internautes de placer un gilet jaune sur le tableau de bord de leur voiture, comme signe de reconnaissance du mouvement contre la hausse des carburants. L'idée lui était venue spontanément. Une vidéo vue, quelques jours plus tard, 5,3 millions de fois. Et qui débouche sur la manifestation du 17 novembre dans toute la France (et même en Belgique).

Le Narbonnais initiateur du mouvement des gilets jaunes, Ghislain Coutard

Le Narbonnais initiateur du mouvement des gilets jaunes, Ghislain Coutard

Qui sont ces « Gilets jaunes » qui s’apprêtent à se lever à l’aube, ce samedi, pour converger vers la raffinerie de DOUCHY-les-Mines, les parkings de supermarchés ou encore la patinoire ?

Les Valenciennois sont excédés et envoient des dizaines de témoignages  sur la page Facebook du journal  "la Voix du NORD".

« Le carburant nous rassemble tous ».   "Certains pensent qu’il ne s’agit que d’une manifestation contre le prix du carburant. Mais c’est loin d’être le cas  »,  écrit Coralie, qui «  comme beaucoup d’autres collègues artisans ou commerçants  », compte fermer boutique samedi. Et de préciser. «  Pour le coup, le carburant nous rassemble tous. Vieux, jeunes,..."

Carte des gilets jaunes prévus dans le Nord

Carte des gilets jaunes prévus dans le Nord

Si les citoyens s'organisent pour manifester contre la hausse des prix du carburant, certains maires ont décidé de s'engager eux aussi. Une immense affiche d'un gilet jaune a été posée sur la façade de la mairie de la petite commune de MORBECQUE, dans le Nord.

Cette affiche de 6 mètres de hauteur et de 4 mètres de largeur a été installée mercredi 14 novembre 2018 et devrait rester "au moins une semaine", explique le maire de ce bourg de 2 600 habitants, à proximité d'Hazebrouck.

"Morbecque est une commune péri-urbaine, la plupart des habitants prennent leur voiture pour aller travailler, ils ne peuvent pas faire autrement. Ils sont exaspérés par la hausse des taxes", poursuit le maire, assurant que nombre d'habitants saluent cette mesure d'un coup de klaxon en passant sous les fenêtres de la mairie.

 

"Je sens la colère qui monte. Par ce geste, je leur apporte mon soutien. Le mouvement des 'gilets jaunes' est un mouvement citoyen", a ajouté cet élu, précisant qu'il ira manifester samedi, mais est "contre les blocages".

"J'ai entendu le Premier ministre, les mesures annoncées sont très techniques, alors que les gens réclament seulement de stopper la hausse des taxes. Le gouvernement n'a pas compris, il doit écouter cette colère". 

Les gilets jaunes fluo de sécurité routière ont fleuri sous les pare-brises après l'appel à un "blocage national contre la hausse du carburant", qui doit se matérialiser samedi 17 novembre sur les routes de France. 

Le gilet jaune sur la façade de la mairie de MORBECQUE

Le gilet jaune sur la façade de la mairie de MORBECQUE

Dans une commune voisine du département du Nord, ESTAIRES, le maire affiche aussi son soutien aux gilets jaunes. Bruno Ficheux (UDI) a écrit qu'il allait envoyer au Premier ministre les factures de carburants de ses concitoyens : "Lors de vos prochains pleins à la station, et ce jusqu’au 17 novembre, je vous invite à conserver vos tickets de caisse et les déposer dans votre mairie. Le 19 novembre, ces tickets seront collectés et envoyés au Premier ministre, pour qu’il évalue lui-même le montant des chèques carburants qu’il envisage de mettre en place. Alors n’hésitez pas à nous faire parvenir vos tickets !  ».

La France adopte la couleur de la fleur de pissenlit. ( N° 1947 )

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé des mesures "d'accompagnement" pour atténuer la hausse des prix de l'énergie, qui ne semblent pas avoir convaincu les usagers du Nord au Sud bien décidés à aller jusqu'au bout de leur mouvement de protestation.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Une partie du gouvernement était réunie au grand port maritime de Dunkerque, à l’occasion du comité interministeriel de la mer. ( N° 1946 )

Publié le par Quinquine1159

Ce 15 novembre 2018, dix ministres concernés par les questions maritimes étaient réunis à DUNKERQUE, troisième port industriel de France, dans le cadre du Comité interministériel de la mer. Ce mini-conseil des ministres avait pour but de délibérer sur la politique du gouvernement dans le domaine de la mer, sous ses divers aspects nationaux et internationaux et de fixer les orientations gouvernementales.

François de Rugy à Dunkerque

François de Rugy à Dunkerque

François de Rugy, ministre de l'Écologie y a ratifié les décisions concluant les renégociations des projets d'éoliennes offshores.

"Le gouvernement a approuvé les offres améliorées de six premiers parcs éoliens en mer . Cette décision conforte la filière éolien en mer, tout en réduisant de 15 milliards d’euros les coûts de soutien public de ces parcs." (par rapport aux coûts des projets initialement présentés ) 

 

4 types d'implantation possible

4 types d'implantation possible

Le premier ministre Edouard Philippe a profité de sa présence à DUNKERQUE pour annoncer le lancement de l'appel d'offres pour   la création d’un champ éolien offshore au large des côtes dunkerquoises.

Cette annonce, qui tardait (elle était attendue cet été), va permettre aux neuf candidats , qui ont d’ores et déjà exprimé leur intérêt, de préparer leur dossier.  " Ils ont quatre mois pour déposer leur offre et le lauréat sera désigné au second trimestre 2019 ."

Confirmation pour Dunkerque, par le premier Ministre

Confirmation pour Dunkerque, par le premier Ministre

D’une puissance de 500 mégawatts (les six réacteurs de la centrale nucléaire de Gravelines en produisent chacun 900), ce champ éolien offshore sera implanté à une dizaine de kilomètres des côtes dunkerquoises, à proximité de la frontière belge.          Il devrait s’étendre sur environ 70 km².

Une partie du gouvernement était réunie au grand port maritime de Dunkerque, à l’occasion du comité interministeriel de la mer. ( N° 1946 )

«  Concernant cet emplacement, un compromis a été trouvé pour permettre la cohabitation des différentes activités maritimes  », souligne le préfet maritime de la Manche. Un point effectivement crucial, surtout quand on sait que 17 % du trafic maritime mondial passe au large du littoral dunkerquois. ( Et hier on a vu les réactions des pêcheurs.)

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Publié le par Quinquine1159

Le futur parc éolien offshore, c'est 62 mâts de 210 mètres de haut à partir de la surface de la mer. Et sous les eaux, un futur chantier colossal d'enfouissement. Le tout, sur la zone la plus poissonneuse de la Manche Est. 

"Sur chaque éolienne il y aura quatre pieux enfoncés à 70 mètres de fond. "

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Une saison de pêche désastreuse de juin à octobre, pour les pêcheurs crotellois basés au TREPORT.

Des professionnels qui estiment que c'est la plate-forme de forage présente durant cette période qui est à l'origine de cette carence en poissons. Une plate-forme qui procédait à l'analyse des sols dans le cadre du futur champ éolien maritime DIEPPE-Le TREPORT. 

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

" L'ensemble des battages représente 500 000 chocs avec un marteau pneumatique d'une dimension industrielle. L'enquête prouve que la destruction des espèces est dûe aux battages."

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

250 emplois seraient ainsi menacées selon le maire du Tréport.

La pêche incompatible avec l'éolienne off-shore ( N° 1945 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Grièvement blessée en Thaïlande, une Nordiste bientôt lâchée par son assurance ( N° 1944 )

Publié le par Quinquine1159

Ce devait être un de ces voyages initiatiques de jeunesse. Le genre d’aventure sac au dos qui vous fournit des souvenirs pour la vie et vous fait voir le monde. Coralie Olonde voulait aussi faire le plein d’expériences dans le cadre de ses études de tourisme. Peaufiner son anglais et gagner en crédibilité pour son futur métier.

Cette jeune femme de NEUVILLE-en-Ferrain, âgée de 23 ans, s’est envolée début octobre pour un périple de plusieurs mois en Asie du sud-est et barouder à travers la Thaïlande, le Laos et le Vietnam.  Le début du voyage se déroule sans accroc .

Grièvement blessée en Thaïlande, une Nordiste bientôt lâchée par son assurance ( N° 1944 )

Coralie vit son rêve. Jusqu’au 29 octobre. Passagère d’un scooter qui la mène vers la gare routière de Chiang Rai, à l’extrême nord de la Thaïlande, pour prendre un bus vers le Laos, elle est victime d’un très grave accident de la route. La Neuvilloise passe sous les roues d’un camion. Elle est très grièvement blessée. Les blessures de Coralie sont extrêmement graves  : le foie, les reins, la vessie sont notamment touchés.

 

Exemple de circulation dans une ville de Thaïlande

Exemple de circulation dans une ville de Thaïlande

Le téléphone sonne dans la maison familiale de Neuville. L’ambassade de France conseille de faire «  au plus vite  ».

«  On est parti tout de suite, raconte la maman de Coralie. On avait très peu d’informations sur son état mais je me doutais que c’était grave, je le sentais. » Les seize heures de vols sont une torture. «  C’était interminable, horribleOn l’a appris plus tard, mais l’hôpital pensait juste maintenir ma fille en vie le temps que nous arrivions pour lui dire au revoir. »

Grièvement blessée en Thaïlande, une Nordiste bientôt lâchée par son assurance ( N° 1944 )

Avec sa mère et une de ses sœurs à ses côtés, la jeune femme s’accroche pourtant et déjoue les pronostics. À l’hôpital de Chiang Rai, on parle d’elle comme d’une survivante, d’une miraculée.

En début de semaine, pour réparer son corps meurtri, Coralie a été transférée à Bangkok, la capitale, où les opérations sont quotidiennes . «  Elle est toujours en soins intensifs, indique sa maman. Elle n’est pas tirée d’affaire. » La situation a pris une tournure un peu plus compliquée ces derniers jours. «  L’hospitalisation coûte cher et son assurance s’inquiète. Ils voulaient la rapatrier ce vendredi mais elle n’est pas transportableAlors l'assurance nous a dit qu’une fois que nous aurions atteint le plafond, ce serait à nous de payer si elle reste là-bas. Elle se bat pour vivre, elle est consciente depuis le début mais apprendre ça, ça la détruit. Elle s’est sentie abandonnée. Elle m’a dit «Si c’est pour t’endetter à vie, autant que je meure». Vous imaginez ?  »

 

Vérifier son assurance

Vérifier son assurance

La solidarité s’est organisée à partir des réseaux sociaux. Vendredi, la maire de Neuville-en-Ferrain, a publié un message de soutien sur le compte Facebook de la ville.

" Avec mes collègues élus, nous avons été extrêmement touchés par cette situation, explique le premier magistrat. Nous souhaitons apporter tout notre soutien à la famille et les assurer de notre solidarité.  " Elle appelle les Neuvillois à faire preuve de générosité.

Une cagnotte en ligne publiée sur le site leetchi a d’ailleurs déjà permis de récolter plus de 13 000 euros. «  C’est beau de voir comment les gens peuvent nous aider dans les situations les plus difficiles  », souligne Amandine, l’une des sœurs de Coralie.

La cagnotte en ligne

La cagnotte en ligne

«  C’est beau de voir comment les gens peuvent nous aider dans les situations les plus difficiles  », souligne Amandine, l’une des sœurs de Coralie.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Iris Mittenaere a confié son parcours de Miss dans le livre "Toujours y croire". ( N° 1943 )

Publié le par Quinquine1159

  Si vous craignez une énième autobiographie insipide, détrompez-vous. Miss Univers 2017 partage sa vie , mais aussi les dessous des Miss, et des conseils pour se sentir belle et bien dans sa peau.

" J’avais envie de tout écrire tant que c’était encore frais."

Voici les raisons pour lesquelles ce livre peut séduire :

Couverture du livre

Couverture du livre

Mieux connaître Iris Mittenaere

Le récit débute par l’enfance d’Iris. On y découvre une future Miss bagarreuse dans la cour de récré face aux moqueries. " Je me bagarre systématiquement avec les garçons. Ou plutôt, je me défends. Quand ils m’insultent ou se moquent de moi, je ne me laisse pas faire. Comment ne pas riposter lorsqu’ils s’amusent à me viser avec des ballons plein de boue ? "

 Son enfance, ses photos, ses complexes, ses joies, ses peines. Tout est dans "Toujours y croire". Et la jeune femme, sensible, n’hésite pas à dire ce qu’elle a ressenti dans toutes les situations. Mais le vrai plus de ce livre, ce sont les encadrés rédigés par les proches de la jeune femme : ses parents, sa sœur, son maquilleur/coiffeur et ami, son agent et attaché de presse, Camille Cerf, Sylvie Tellier, ses copines de fac, d’anciennes Miss, son entourage à Miss Univers…

Ce livre n’est pas un monologue et là est sa force.

Iris Mittenaere a confié son parcours de Miss dans le livre "Toujours y croire". ( N° 1943 )

Voir l’envers du décor

Vous vous êtes peut-être demandé si les Miss s’entendaient vraiment bien ou si elles se faisaient des croche-pattes dans les coulisses.

Eh bien, c’est les deux visiblement. « Certaines sont prêtes à tous les coups bas pour gagner. Comme voler du maquillage, subtiliser un portable pour accéder aux messageries, ou répandre des choses ignobles sur Internet. J’ai subi les trois, je sais de quoi je parle », raconte la Miss . Mais elle évoque aussi sa rencontre avec l’une de ses meilleures amies

Iris et ses rivales

Iris et ses rivales

Apprendre à se mettre en valeur

« Pour être Miss France, il faut à la fois être élégante, naturelle et se faire remarquer. C’est un équilibre subtil à trouver ».

Mais, pas avare, la jeune fille ne nous laisse pas nous débrouiller avec de grandes phrases et donne des conseils mode, « Ne cherchez pas à tout prix à vous faire remarquer », maquillage (avec des fiches de maquillage de jour, de soirée, de « red carpet »), sport et nutrition. Tout y est pour correspondre aux attentes des comités de Miss.

Iris Mittenaere a confié son parcours de Miss dans le livre "Toujours y croire". ( N° 1943 )

Relativiser

On a toujours du mal à y croire, mais Iris Mittenaere a démarré dans la vie avec un énorme manque de confiance en elle, et, avant d’en gagner un peu, elle a appris à relativiser 

« 19 décembre 2015, Zénith de Lille. Je ne crois pas un instant que je vais gagner. Un doublé avec Camille est peu probable, et puis il y a plus jolie que moi. Inutile, cependant, de s’encombrer de pensées négatives. Ce qui m’importe le plus, c’est de rendre ce qu’on m’a donné : offrir un beau spectacle, ne pas tomber, ne pas trop bafouiller si je fais partie des 12 présélectionnées, et aller le plus loin possible ».

Encore hésitante

Encore hésitante

Apprendre à tout donner

A la fin de son règne de Miss France, Iris Mittenaere était un peu perdue.

Arrivée à Miss Univers, elle l’était encore plus. Jusqu’à ce qu’elle se décide à entrer dans la compétition : « Si la Miss Univers en titre prend la parole, je m’approche d’elle au plus près pour être sur la photo. Tout cela me fait l’effet d’une grande comédie. Mais si j’avais respecté l’étiquette française, je serais restée assise sur ma chaise, j’aurais ri poliment avec mes voisines de table, et rien de tout ce qui a suivi ne serait arrivé. »

Etre forte

Etre forte

Voilà les raisons pour lesquelles ce livre peut séduire.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Au nord comme au sud, brille l'espoir de paix. ( N° 1942 )

Publié le par Quinquine1159

Durant quatre longues années, le Nord et le Pas-de-Calais ont été au cœur du premier conflit mondial. En ce 11 novembre 2018, centenaire de l'armistice de 1918, beaucoup de communes ont fait briller aux yeux du monde leur désir de paix. Souvent portées par des enfants, des bougies symbolisant l'espoir ont été déposées. Voici en photos celles de CALAIS et celles de la Communauté de communes de MARQUION.

Cathédrale de CALAIS

Cathédrale de CALAIS

Cimetière militaire du Pas de Calais

Cimetière militaire du Pas de Calais

Le sud de la France compta aussi ses morts de la Grande Guerre. Près de notre siège d'association de Ch'tis, la commune de La Palme avait mobilisé ses habitants.

Au nord comme au sud, brille l'espoir de paix. ( N° 1942 )

Commençons et finissons avec cette citation enjambant le passé douloureux et l'avenir prometteur :

Au nord comme au sud, brille l'espoir de paix. ( N° 1942 )

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

De belles photos à CANET d'Aude ( N° 1941 )

Publié le par Quinquine1159

Comme chaque année, je transmets avec plaisir l'invitation reçue du Photo-Club de CANET d'Aude.    N'oublions pas que nos amies Danièle Selin et Françoise Mallus y exposent leurs réalisations et vous y attendent.

De belles photos à CANET d'Aude ( N° 1941 )

Publié dans Associations

Partager cet article
Repost0

L'itinérance mémorielle du Président de la République pour entretenir le souvenir de la Grande guerre C) ( N° 1940 )

Publié le par Quinquine1159

De la fin 1914 à la fin 1918, durant quatre longues années, le Nord et le Pas-de-Calais ont été au cœur du premier conflit mondial.

Cent ans après l’armistice, la région en porte encore les stigmates.

Le chef de l'Etat a débuté la journée à LENS, dans le Pas de Calais.

L'itinérance mémorielle du Président de la République pour entretenir le souvenir de la Grande guerre C) ( N° 1940 )
Lens aujourd'hui

Lens aujourd'hui

Au centre social de LENS, Emmanuel Macron a créé un événement lié au Plan pauvreté . A 11 minutes de LENS, Emmanuel Macron est allé à LOOS en Gohelle à la rencontre d'élèves à qui il a dit :

Annonce de malus pour trop d emplois courts

Annonce de malus pour trop d emplois courts

 A 11 minutes de LENS, Emmanuel Macron est allé à LOOS en Gohelle sur un terril, à la rencontre d'élèves à qui il a dit :  "Votre devoir pour votre génération c'est d'être à la hauteur de ce que les gueules noires et les gueules cassées nous ont laissé".

In haut de ch'terril

In haut de ch'terril

Puis il a rencontré la première ministre britannique Theresa May à l'hôtel de Ville d'ALBERT. Après la bataille de la Somme en 1918, la ville n'était que ruines.
 

L'itinérance mémorielle du Président de la République pour entretenir le souvenir de la Grande guerre C) ( N° 1940 )
La reconstruction

La reconstruction

Tous deux sont arrivés en début d'après-midi à la nécropole franco-britannique de THIEPVAL.

Sur ce mémorial massif sont gravés les noms des 72 000 soldats du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud portés disparus entre 1914 et 1918 dans la Somme.

Mémorial franco-britannique de Thiepval

Mémorial franco-britannique de Thiepval

Le bleuet de France et le coquelicot britannique

Le bleuet de France et le coquelicot britannique

Dans la soirée, le président de la République visite le musée de l'historial de PERONNE.

Et il participe à une table ronde avec des historiens de la Grande Guerre à l'hôtel de Ville.

Musée de la grande Guerre à Péronne

Musée de la grande Guerre à Péronne

Vitrine du musée de 14-18

Vitrine du musée de 14-18

C'était l'itinérance mémorielle du 9 novembre 2018.

C'était l'itinérance mémorielle du 9 novembre 2018.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 > >>