Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Publié le par Quinquine1159

Pendant son parcours sur les lieux du souvenir de la guerre 14-18, le chef de l’État a bien prévu de dormir à LENS (probablement à la sous-préfecture) .

Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Les journalistes nationaux et internationaux sont, eux, invités à aller dormir à DOUAI !

C’est ce qui est écrit dans la circulaire du pôle presse de la présidence de la République.               " On a bloqué 25 chambres à l’Ibis de DOUAI et 30 chambres à l’Ibis Style de DOUAI. "          Étonnant quand sur l’ensemble de l’itinérance, des solutions d’hébergement ont toujours été trouvées sur le lieu de la visite (Maubeuge, Charleville-Mézières, Verdun ou Strasbourg).

DOUAI étant à 30 kilomètres de LENS

DOUAI étant à 30 kilomètres de LENS

Les hôteliers lensois n’étaient-ils pas en capacité d’accueillir les journalistes ? Aussi bien au Lensotel, à l’hôtel Bollaert qu’au Campanile, on était loin d’afficher complet pour la nuit du 8 au 9 novembre. Personne n’avait la possibilité d’accueillir 55 journalistes d’un coup, mais les chambres libres se comptaient à chaque fois en dizaines. Et le plus drôle c’est que les tarifs lensois étaient à chaque fois bien inférieurs aux 116 € demandés pour une nuit à l’Ibis de Douai.

Forcément les hôteliers lensois se disent déçus de passer à côté et ils estiment surtout que c’est un loupé pour le territoire qui aurait bien besoin d’un bon coup de projecteur médiatique pour redémarrer.

Petite histoire de lits ( N° 1939 )

Qui a alors choisi de réserver les chambres à DOUAI ? Du côté du pôle presse de l’Élysée, on s’étonne de notre question, ne voyant pas matière à polémique. Finalement, on nous indique que ce n’est pas la présidence de la République qui gère cette partie du déplacement mais un prestataire.

«  Une fois que le programme présidentiel est établi, nous demandons à notre prestataire de regarder où les journalistes peuvent dormir pour leur faciliter le travail. Cela selon des critères de disponibilité, de qualité-prix… Nous partons sur une estimation; une semaine avant nous arrêtons le chiffre exact. Les hôtels doivent être en capacité de s’adapter. »

Exactement ce que les Lensois auraient pu faire, s’ils avaient été sollicités. Voici les hôtels de LENS dont 2 ont trois étoiles:

 

Hôtel Campanile de LENS

Hôtel Campanile de LENS

LE Lensotel ( 3 étoiles )

LE Lensotel ( 3 étoiles )

L'hôtel Bollaert de LENS ( 3 étoiles )

L'hôtel Bollaert de LENS ( 3 étoiles )

Mais le prestataire en a bel et bien décidé autrement.

Peut-être parce qu’ils sont indépendants, pour deux d’entre eux…

                                         ( Info journal local )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

L'itinérance mémorielle du Président de la République pour entretenir le souvenir de la Grande guerre B) ( N° 1938 )

Publié le par Quinquine1159

 L'itinérance mémorielle du Président de la République pour entretenir le souvenir de la Grande guerre B) ( N° 1938 )
L'itinéraire de la journée du 8 novembre 2018

L'itinéraire de la journée du 8 novembre 2018

Le Jeudi 8 novembre, le Président prendra la direction du NORD, où il visitera l'usine Renault de MAUBEUGE et déjeunera au collège Jules Verne. 

Maubeuge, défense des frontières du nord de la France,  fut le premier siège sur le sol français mené par 60.000 soldats de l'Empire allemand durant la Première Guerre mondiale. Il débuta le 28 août et se termina le 8 septembre 1914 lors de la capitulation de la ville. 

A l'usine Renault de Maubeuge

A l'usine Renault de Maubeuge

Logo du collège Jules Verne de MAUBEUGE

Logo du collège Jules Verne de MAUBEUGE

Emmanuel Macron sera ensuite dans le Pas-de-Calais, à NOTRE-DAME-de-LORETTE, commune d'ABLAIN ST NAZAIRE, pour une visite de l'Anneau de la Mémoire. 

Sur ce monument figurent les noms de 580 000 combattants de toutes les nationalités, y compris allemande, tués entre 1914 et 1918 sur le sol du Nord et du Pas-de-Calais. 

Une déambulation et moment de recueillement seront ensuite organisés dans la Nécropole, qui contient plus de 40 000 corps, dont la moitié d'inconnus. 

Vue aérienne de l'Anneau de la Mémoire

Vue aérienne de l'Anneau de la Mémoire

500 plaques d'acier disposées en cercle, où sont inscrits les noms des tués de 1914-1918

500 plaques d'acier disposées en cercle, où sont inscrits les noms des tués de 1914-1918

Nécropole et cimetière de Notre-Dame de Lorette

Nécropole et cimetière de Notre-Dame de Lorette

Étape suivante à ARRAS où Emmanuel Macron remettra la cravate de commandeur de la Légion d’honneur à Léon Fatous, ancien maire de la ville, membre de la SFIO et du P.S.        (  De 1958 à 1975, celui-ci fut l’homme de l’ombre du député Guy Mollet.)  Il est aujourd'hui âgé de 90 ans.

 

Hôtel de ville d'ARRAS

Hôtel de ville d'ARRAS

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

L'itinérance mémorielle du Président de la République dans les Hauts de France A) ( N° 1937 )

Publié le par Quinquine1159

L'itinérance mémorielle du Président de la République dans les Hauts de France  A) ( N° 1937 )

Pour entretenir le souvenir de la Grande Guerre, Emmanuel Macron fera neuf étapes dans la région des Hauts de France .

Mercredi 7 novembre 2018, quittant Charleville-Mézières, il se rendra à La FLAMENGRIE dans l'AISNE. Là, au hameau d'HAUDROY, fut claironné le premier cessez- le- feu du front occidental le 7 novembre 1918, à 20heures20.

La cérémonie aura lieu devant le monument "la Pierre d’Haudroy" portant l'inscription  :   "1918 – 7 novembre – 20 heures 20 – Ici triompha la ténacité du poilu".

L'itinérance mémorielle du Président de la République dans les Hauts de France  A) ( N° 1937 )

La cérémonie aura lieu devant le monument "la Pierre d’Haudroy" portant l'inscription  :   "1918 – 7 novembre – 20 heures 20 – Ici triompha la ténacité du poilu".

L'itinérance mémorielle du Président de la République dans les Hauts de France  A) ( N° 1937 )

 Il aura au préalable visité l'EHPAD de Rozoy-sur-Serre participant à une table ronde sur les services publics dans le domaine de la santé en milieu rural.

L'objectif : mettre en avant "la capacité de rebond de ces territoires particulièrement frappés par la crise, la désindustrialisation et la transition agricole", indique l'Elysée

L'itinérance mémorielle du Président de la République dans les Hauts de France  A) ( N° 1937 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

TF1 s'engage contre le harcèlement scolaire avec la fiction événement "Le jour où j'ai brûlé mon coeur". ( N° 1936 )

Publié le par Quinquine1159

La chaîne TF1 diffuse lundi 5 novembre à 21h un téléfilm racontant le calvaire de ce garçon de MARQUETTE-lez-LILLE qui a tenté de mettre fin à ses jours, en s'aspergeant d'alcool avant de s'immoler par le feu. (suivi d'un document inédit sur l'histoire de  )

TF1 s'engage contre le harcèlement scolaire avec la fiction événement "Le jour où j'ai brûlé mon coeur".  ( N° 1936 )

C'était le 8 février 2011. Après six ans de brimades, insulté, frappé, racketté, le garçon tente de mettre fin à ses jours. La douleur le pousse à se jeter dans la Deûle, où une femme le sauve miraculeusement. Le jeune de 16 ans, inscrit au lycée des Vertes-Feuilles à SAINT-ANDRE-lez-LILLE passe alors deux mois dans un coma artificiel.

Il en a gardé de lourdes séquelles et sortait en 2013 le livre "Condamné à me tuer" et il s'est engagé contre le harcèlement scolaire. Cinq ans plus tard, c'est un téléfilm qui raconte son histoire, avec quelques libertés.

TF1 s'engage contre le harcèlement scolaire avec la fiction événement "Le jour où j'ai brûlé mon coeur".  ( N° 1936 )

"J'étais humilié à l'idée de raconter ce que je subissais. Mon père n'aurait pas compris que je ne sois pas fort comme lui" confiait-il. À 23 ans, il ne peut toujours pas avoir une vie normale : "Dès qu'il fait chaud, je suis en sueur à cause de mes brûlures (...) Mon coude ne tient pas droit. Et je ne peux pas lever mon bras tout en haut."

Jonathan défiguré

Jonathan défiguré

Ses harceleurs n'ont jamais été inquiétés, ne se sont jamais excusés. La plainte de la famille n'a pas abouti et l'école a même refusé d'organiser une réunion avec les professeurs, après l'incident.

TF1 s'engage contre le harcèlement scolaire avec la fiction événement "Le jour où j'ai brûlé mon coeur".  ( N° 1936 )

"Le téléfilm est bien construit mais l’histoire est romancée. 

La fiction se déroule à Strasbourg, les prénoms de mes parents ont changé, je n’ai plus qu’une sœur alors que j’en ai deux, ma mère est enceinte alors que ce n’était pas le cas, mais les faits sont respectés et le téléfilm ne trahit pas ce qui m’est arrivé".
C'est l'une des différences avec le téléfilm, dans lequel le CPE du lycée – interprété par Michaël Youn – enquête pour comprendre ce qu'il s'est passé. 

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

Publié le par Quinquine1159

Notre journée à MARSEILLAN avait commencé dans la ferme conchylicole "La Grande bleue".

Une entrée sans façon, mais accueillante.

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

Une heure d'explications données par Monsieur Saez le propriétaire. C'est sérieux, c'est compliqué pour ceux qui ne connaissent que les joies de la dégustation d'huîtres.

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

" En plus d'un climat méditerranéen clément, ces coquillages immergés dans la lagune profitent de l'absence de marées pour tirer la quintessence nutritionnelle du phytoplancton."

Les Ch'tis écoutent volontiers le producteur d'huîtres.
Les Ch'tis écoutent volontiers le producteur d'huîtres.

Les Ch'tis écoutent volontiers le producteur d'huîtres.

" Après la période de frai, les larves de mollusques en se développant vont former le NAISSAIN.         Il s'agit du petit coquillage déjà formé, d'environ 1 millimètre et qui vient d'éclore. C'est dans le langage ostréicole le terme donné aux jeunes mollusques. "
Naissain dans une main

Naissain dans une main

" La culture de l’huître se décompose en 5 étapes principales, la première étant le CAPTAGE du naissain. 

Deux types de naissain sont utilisés pour la culture des huîtres : le NAISSAIN NATUREL et le NAISSAIN d'ECLOSERIES.

Le naissain naturel est capté en pleine mer ou sur l’étang de THAU. Il est issu d’un père et d’une mère à l’état sauvage. Les larves naissent dans l’étang et se déposent sur des collecteurs, que les conchyliculteurs placent sur des tables.

Le naissain d’écloseries se distingue par les caractéristiques suivantes : une production plus longue, en une à une,  et qui consiste à détacher les jeunes huîtres du collecteur qui a permis leur captage. "

Le collecteur de naissains est souvent fait de tuiles.

Le collecteur de naissains est souvent fait de tuiles.

" Deux types de naissains sont proposés par les écloseries :

Le naissain dit DIPLOIDE, huître naturelle produite en pépinière. Comme l’huître naturelle, il possède 2n chromosomes.

 Le naissain dit TRIPLOIDE, résultat d’une manipulation du nombre de chromosomes (et non des gènes) qui le composent. Il s’agit d’une reproduction maîtrisée, par opposition aux Organismes Génétiquement Modifiés. Il possède 3n chromosomes au lieu de 2.

Ce reproducteur est ensuite accouplé avec une huître diploïde femelle.

Le croisement de ces deux spécimens donnera une huître hybride, dite l’huître triploïde qui a la particularité de ne pas fabriquer de gamètes et donc de ne pas se reproduire. 

( L’IFREMER, Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer, produit un reproducteur mâle, dit tétra, qui possède 4n chromosomes.) "

Manipulation pour huître tripoide

Manipulation pour huître tripoide

" La deuxième étape de la culture d'huîtres est le PRE GROSSISSEMENT.

Cette phase consiste à faire grossir la larve  pour qu’elle atteigne une taille de 15 à 25 mm (T15-T25).
Le pré grossissement peut être effectué en poches ou  en casiers. "

Pré grossissement en poche

Pré grossissement en poche

" L'étape suivante, la troisième est l' ELEVAGE jusqu’à maturité .  Le temps d'élevage varie de 10 à 14 mois.

Provenant d'écloseries ou achetés de l'Atlantique, les naissains âgés de 10 à 18 mois sont collés à trois-quatre par un point de ciment, sur des cordes en nylon de 2 à 8 mètres de long ( en fonction de la profondeur de l'étang et de la taille de la table ) . On appellera alors le mollusque  " l'huître collée" et    c' est la culture majoritaire en Méditerranée. "

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )
La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

" La 4ème étape de la culture des huîtres est le DETROQUAGE.

La technique du détroquage consiste à séparer les huîtres du support sur lequel elles ont poussé.

Il intervient dès que l’huître a atteint sa taille marchande et s’opère uniquement sur les huîtres élevées sur cordes."

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

" Dernière étape : CALIBRAGE et STOCKAGE après PURIFICATION.

Le calibre définit la taille des huîtres : de 0 à 5 pour les huîtres creuses en France. Plus le numéro est petit, plus la taille de l’huître est importante :

 calibre N°0 : poids supérieur à 150 g

 calibre N°1 : 121 à 150 g

 calibre N°2 : 86 à 120 g

 calibre N°3 : 66 à 85 g

 calibre N°4 : 46 à 65 g

 calibre N°5 : 30 à 45 g "

 

 

Stockage en bassin et ici on a le sens de la présentation artistique

Stockage en bassin et ici on a le sens de la présentation artistique

L'huître sera généralement consommée pendant la période de reproduction des huîtres naturelles et diploïdes          : à partir du mois de mai jusqu’à la fin du mois de septembre.

Monsieur Saez devient écailleur pour nous.

Monsieur Saez devient écailleur pour nous.

Ce qui nous attendait

Ce qui nous attendait

Sylvie, Simone et Lucienne entre autres testeurs
Sylvie, Simone et Lucienne entre autres testeurs

Sylvie, Simone et Lucienne entre autres testeurs

Ce n'était pas spécialement pour nous, mais nous avons aimé ce clin d'oeil : Monsieur Saez avait vraiment souhaité  la bienvenue chez les Ch'tis à THAU ! 

Et comme avec eux, il y a toujours de l'ambiance, c'est bras dessus bras dessous qu'ils ont chanté et fini le repas d'huîtres ( et pas que ).

La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )
La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )
La culture des huîtres c'est un métier qui s'apprend. ( N° 1935 )

N.B: Le métier de CONCHYLICULTEUR requiert de nombreuses qualités physiques       (force, habileté ... ) 3 années d'études au moins sont nécessaires.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

A MARSEILLAN, le bleu dominait. ( N° 1934 )

Publié le par Quinquine1159

La journée avait été promise. Elle avait été annulée. On nous l'avait reprogrammée. On l'a finalement écourtée.

Mais le dimanche 21 octobre passé à MARSEILLAN dans l'Hérault est mémorisé par les Ch'tis participants, tant ce fut réussi.

Une expérience d'abord: le covoiturage, puisque la raison des annulations avait été le retrait de l'autocariste. Chacune des 39 personnes a trouvé place dans une voiture volontaire, un succès.

Ensuite, dans une période très contrastée au niveau du climat, un temps magnifique et même chaud.

Enfin un paysage, certes pas trop différent de celui de l'étang et du village de pêcheurs de Port-Leucate, mais toujours tellement sympathique, celui d'un étang, celui de THAU.

Au fond : la colline de Sète
Au fond : la colline de Sète

Au fond : la colline de Sète

Ces endroits typiques
Ces endroits typiques

Ces endroits typiques

Nous n'avons pas eu d'explications sur les moules. Par contre, nous les avons goûtées à l'apéritif.

Je vous laisse en juger. Avec une petite sangria sous le soleil, elle est pas belle la vie toute simple ?

Cuites de façon  bien naturelle
Cuites de façon  bien naturelle

Cuites de façon bien naturelle

On les attend en sirotant.
On les attend en sirotant.

On les attend en sirotant.

A MARSEILLAN, le bleu dominait. ( N° 1934 )
A MARSEILLAN, le bleu dominait. ( N° 1934 )
N.B: Les photos sont de Sylvie ou de Marie-Jeanne
N.B: Les photos sont de Sylvie ou de Marie-Jeanne

N.B: Les photos sont de Sylvie ou de Marie-Jeanne

Nous avions d'abord eu une visite pédagogique sur l'élevage des huîtres. J'en parlerai demain. 

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

Pour continuer à entendre "le ronchon médiatique", il faut changer de chaîne radio. ( N° 1933 )

Publié le par Quinquine1159

Je parle ici plus souvent de télé ou de cinéma que de radio. Je ne suis pourtant pas davantage l'un que l'autre ( mais plutôt papier ).

Bernard Poirette est né le 1er juin 1958 à LILLE. Ce journaliste animait sur R.T.L. les matinales des weeks-ends, depuis 1993. Pendant deux ans, il fut reporter à Moscou, témoin d'événements historiques inouïs entre 1989 et 1991.

On le surnommait " le ronchon médiatique ". Les auditeurs fidèles de cette radio sauront ce qui lui a valu ce surnom.

Le journaliste Bernard Poirette

Le journaliste Bernard Poirette

Le 05 Août 2018, Bernard Poirette a quitté R.T.L., attaquant la station aux prudhommes, réclamant que son départ soit requalifié en licenciement abusif.

Il informera désormais les auditeurs d'Europe 1, dans la même tranche matinale, les weeks-ends.         Ses perspectives sont de donner du plaisir aux auditeurs.

Quand on lui a demandé qui il aimerait interviewer, il a répondu : " Ce n'est pas un rêve, c'est un pari  ! J'ai toujours raté Martine Aubry." Pour un Lillois évidemment c'est un comble.

"Donner du plaisir aux auditeurs !"

"Donner du plaisir aux auditeurs !"

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La mission du Centenaire 14-18 et le Chef de l'Etat ( N° 1932 )

Publié le par Quinquine1159

Le Directeur de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale interviewé a donné son point de vue sur la sensibilité du Président de la République au souvenir du conflit.

" Emmanuel Macron est né à AMIENS, dans une région, la Somme, marquée par la mémoire internationale du conflit de 1914 à 1918, en résonance avec ses paysages de croix, de cimetières et de mémoriaux. "

Amiens dans la Somme, ville native d'Emmanuel Macron

Amiens dans la Somme, ville native d'Emmanuel Macron

Il ajoute: " La Grande Guerre est une blessure très profonde dans la société française, mais paradoxalement c'est une mémoire unificatrice. Le Président veut saisir cette occasion pour susciter quelque chose de l'ordre de la cohésion, à l'échelle européenne et internationale. Il a souhaité faire de ce 11 Novembre un moment de souvenir, mais aussi de projection vers l'avenir."

 La mission du Centenaire 14-18 et le Chef de l'Etat ( N° 1932 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3