Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 2095 ) Ce samedi soir sur France 3, le Nord passe à l’heure du crime.

Publié le par Quinquine1159

Avec 4,2 millions de téléspectateurs, "Police de caractères" et son sympathique binôme dépareillé étaient appelés à reprendre du service.

Un nouvel épisode a été tourné en août dernier, reposant toujours sur l’alchimie électrique entre ses deux enquêteurs vedettes : Louise Poquelin, mère célibataire ébouriffée et sans complexe (Clémentine Célarié) et Étienne de Beaumont, flic-aristo psychorigide (Joffrey Platel).

N° 2095 ) Ce samedi soir sur France 3, le Nord passe à l’heure du crime.

Au départ, une histoire de cadavres. À l’arrivée, un inédit tourné dans le Nord et diffusé en première partie de soirée (21 heure 05) sur France 3.

Dans la chambre froide d’un lycée hôtelier lillois, on retrouve l’épouse du proviseur, pendue.     On dirait un crime déguisé en suicide. À moins que ça ne soit l’inverse.

Poquelin mène un interrogatoire en faisant le poirier dans un cours de yoga.

N° 2095 ) Ce samedi soir sur France 3, le Nord passe à l’heure du crime.

Poquelin mène un interrogatoire en faisant le poirier dans un cours de yoga.

Dans un cours de yoga

Dans un cours de yoga

Son comparse cite Stendhal et Racine à tout bout de champ.

Au passage, le passé des deux policiers se dévoile un peu, révélant quelques blessures encore douloureuses. Et on s’en voudrait de ne pas signaler que La Voix du Nord a droit à sa petite apparition hitchcockienne.

N° 2095 ) Ce samedi soir sur France 3, le Nord passe à l’heure du crime.

  Lieux de tournage : Lille, Orchies, Croix, Don, Haubourdin, Wambrechies... à retrouver si vous connaissez. Bonne soirée !

Partager cet article
Repost0

N° 2094 ) Un tableau comme une photo

Publié le par Quinquine1159

J'ai reçu une carte postale dont le dessin en disait plus que des paroles. Elle en disait autant qu'aurait pu le faire une photo. Elle arrivait des Hauts de France et je pus me transporter dans ce paysage.

N° 2094 ) Un tableau comme une photo

Si en outre, on réalise que la carte a été peinte par un ou une artiste avec la bouche ou les pieds, on est d'autant plus admiratif. Il y a même l'expéditrice avec son chien dans la campagne enneigée ! Bravo pour la réalisation. Et merci pour l'envoi. Je partage volontiers.

Partager cet article
Repost0

N° 2093 ) Pourquoi se gêner !

Publié le par Quinquine1159

Des bouteilles, des poubelles éventrées, des mégots pas éteints… et même, à l’occasion, une machine à laver ou un frigo.

Parce que sa cour de récréation est devenue un dépotoir, que les habitants de l’immeuble qui la surplombe ont pris l’habitude de jeter leurs déchets par les fenêtres, une école primaire va fermer.

N° 2093 ) Pourquoi se gêner !

 L’établissement privé, situé au bas d’une tour du quartier Étouvie à AMIENS, a annoncé jeudi qu’étant « devenu impossible d’assurer la sécurité des élèves et personnels », il quitterait définitivement les lieux à la fin de l’année scolaire.

                              Info: La Voix du Nord

Partager cet article
Repost0

N° 2092 ) Des mecs comme Alain Basile, vous n'en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue. Mais à ROUBAIX.

Publié le par Quinquine1159

Il faut le voir(ce n'est pas Alain Basile ) derrière son comptoir, à côté de ce portrait de Nietzsche par Edvard Munch, s’illuminer à l’évocation de ses lectures. Il faut l’entendre parler des grands classiques français, parcourir les siècles, élargir aux écrivains russes, allemands, américains. Tous ces auteurs l’ont tant inspiré. Il semble intarissable.

« Quand on tient une épicerie, pendant de longues heures, c’est une forme de confinement avant l’heure. Tous ces romans qui aspirent à la liberté, tous ces grands voyages, ça m’a beaucoup marqué », dit-il en citant l'écrivain Kerouac.

Dans une épicerie, surprenant de voir ce portrait de Nietzsche par Munch

Dans une épicerie, surprenant de voir ce portrait de Nietzsche par Munch

À force de lire, l’épicier a eu envie de libérer sa plume. Progressivement. « J’ai d’abord écrit des notes, des sortes d’aphorisme », dit-il.

Mais il avait des choses à raconter, inspiré par son vécu et ce qu’il décrit comme « (ses) années de jeunesse un peu chaotiques et turbulentes », entre la fin de la scolarité et sa vie d’épicier.

Alors il s’est mis à écrire une auto-fiction, qu’il qualifie d’auto-biographie romancée.  « Ce sont beaucoup de choses que j’ai vues, entendues, ressenties. C’est un condensé de mes années d’errance. En me posant au magasin, j’ai pu avoir un regard sur ces années. Je me suis dit que je pourrais les raconter. »

L'épicier devenu écrivain

L'épicier devenu écrivain

Son manuscrit terminé il y a un an et demi, Djamel CHERIGUI l’a envoyé à plusieurs grandes maisons. Les éditions Jean-Claude Lattès l’ont contacté le lendemain de la réception pour qu’il intègre leur label littéraire La Grenade, dédié aux nouvelles voix.

« Je pensais que c’était une blague au début », se souvient l’écrivain roubaisien. Car le créateur du label, qui venait de lire et d’apprécier le texte, l’avait appelé en se faisant passer pour Alain Basile, l’épicier du roman qui forme avec le jeune narrateur un improbable duo.

« On veut faire entendre ces nouvelles voix, ces gens qui racontent un autre monde qui est au coin de la rue », explique Mahir Guven, séduit par le style de l’écrivain et la passion qu’il transpire. « On a des profils jeunes, de moins de 40 ans. La majorité sont des gens qui ont fait des études. Avec Djamel c’est un profil rare. »

N° 2092 ) Des mecs comme Alain Basile, vous n'en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue. Mais à ROUBAIX.

Editions Jean-Claude LATTES OUVERTES SUR TOUS LES DOMAINES DE LA CURIOSITÉ CONTEMPORAINE DEPUIS 1968

 

Rare parce que c’est aussi l’histoire très positive d’un homme qui s’est affranchi des barrières, d’un épicier qui a cassé les codes pour accomplir son rêve.

« Je ne me sentais pas légitime. J’ai énormément douté », confie Djamel CHERIGUI.

Ce premier roman, très réussi, lui donne aujourd’hui une parfaite légitimité de romancier.

Djamel CHERIGUI dans son épicerie, avec son livre

Djamel CHERIGUI dans son épicerie, avec son livre

Et le voilà ce premier roman, sur le comptoir, entre les barres chocolatées et les briquets, posé devant le sourire de l’épicier, en attendant de le retrouver dans les librairies. 

"La Sainte Touche" y sera le 3 mars. Presque un jour de paye. La Sainte Touche signifie le jour de la paye.

« La Sainte Touche », Djamel Cherigui, aux éditions JC Lattès, 19 euros. 

N° 2092 ) Des mecs comme Alain Basile, vous n'en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue. Mais à ROUBAIX.

L’écrivain est fier de montrer l’œuvre à ses clients, premiers témoins de sa passion dévorante pour la littérature.

« Pendant les longs temps morts que laisse l’épicerie, je me suis mis à lire, explique le Roubaisien de 35 ans qui tient le Parvis depuis 7 ans. J’ai parcouru un peu tous les siècles. Ce sont les écrivains qui me conseillaient. »

Comprendre qu’au fil de ses lectures, les grands auteurs le guidaient vers d’autres écrivains.

N° 2092 ) Des mecs comme Alain Basile, vous n'en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue. Mais à ROUBAIX.

C’est un après-midi presque ordinaire au Parvis, la petite épicerie de la Potennerie à ROUBAIX.

L’objet interpelle les clients qui entrent, observent, interrogent le commerçant. « Ah c’est toi ! Allez ? », s’exclame un jeune homme, après avoir scruté la couverture.

Oui, ce livre est bien celui de l’épicier du quartier.

 

Quartier de la Potennerie à ROUBAIX

Quartier de la Potennerie à ROUBAIX

Partager cet article
Repost0

N° 2091 ) Décentralisation

Publié le par Quinquine1159

Engagée fin 2018, la délocalisation de différentes missions de la Direction générale des finances publiques ( DGFIP) et de ses 2500 agents  se poursuit vers les grandes métropoles.

N° 2091 ) Décentralisation

Pour inciter des fonctionnaires à migrer, Bercy mise sur la modification des critères d'affectation à la sortie des écoles.

Ou encore sur la crise du coronavirus et les mesures restrictives pour y faire face           ( couvre-feu, confinement) qui pourraient en pousser un certain nombre à fuir les grandes villes.

N° 2091 ) Décentralisation

Un autre objectif est aussi de redynamiser des territoires délaissés par leurs habitants.

Ainsi une mutation serait possible à AMIENS dans la SOMME.

N° 2091 ) Décentralisation

En septembre prochain, pourrait s'ouvrir à AMIENS un service d'appui à la publicité foncière pour une trentaine de fonctionnaires de la DGFIP.

N° 2091 ) Décentralisation

                                                 Source: page économie d'un quotidien parisien

Partager cet article
Repost0

N° 2090 ) DUNKERQUE sans carnaval

Publié le par Quinquine1159

Tous les rassemblements étant interdits en raison du Covid, il en est un qui revêtait un très très grand nombre de participants: le carnaval de DUNKERQUE.

Les habitués sont évidemment à la peine, mais se manifestent quand même.

D'abord avec une affiche:

N° 2090 ) DUNKERQUE sans carnaval

Les berguenards se montrent tout près de Jean-Bart, mais je pense qu'on n'entendra pas l'hymne à Jean-Bart cette année.

N° 2090 ) DUNKERQUE sans carnaval
Partager cet article
Repost0

N° 2089 ) Covid-19 : bientôt des tests directement sur votre smartphone

Publié le par Quinquine1159

Et si le smartphone devenait une arme de lutte contre l'épidémie de Covid-19 ?

Déjà utile dans bien des domaines, devenu depuis plus d'une décennie bien plus qu'un téléphone, le mobile pourrait se transformer en laboratoire de dépistage de coronavirus.

C'est en tout cas la technologie que développent des chercheurs à LILLE.

N° 2089 ) Covid-19 : bientôt des tests directement sur votre smartphone

Un petit appareil se branche sur le smartphone, sur le port de mise en charge de la batterie. Ensuite, une électrode en forme de languette vient se placer dans l'appareil, et c'est sur celle-ci que l'on déposera le prélèvement nasopharyngé. À la surface de l'électrode, un récepteur va récupérer les molécules virales.

 “Le virus est enveloppé par des protéines, qu'on appelle protéines de Spike, et c'est cette Spike qui va être reconnue par notre 'nanobodie' accrochée à notre électrode. Par cet accrochage, on a un signal électrique qui change, décrypte une professeure à l'université de LILLE.

C'est ensuite un logiciel dans le smartphone qui va prendre le relai et analyser les données reçues, et en 10 minutes, il peut donner le résultat d'un test Covid. “On peut même dire si vous êtes simplement positif ou si vous êtes fortement positif”, ajoute la chercheuse.

La fiabilité serait de 90%, au même niveau qu'un test PCR. 

N° 2089 ) Covid-19 : bientôt des tests directement sur votre smartphone

L'idée désormais est de pouvoir éventuellement commercialiser cet outil à grande échelle.                “ On a des discussions avec des géants des électrodes pour pouvoir le faire rapidement”,        confie à nos confrères un neurologue et professeur en pharmacologie médicale au CHU de LILLE. 

Il souhaite “le rendre accessible pour que chacun puisse le faire avec un test salivaire”.

 

La possibilité de tester via la salive serait bien plus simple, et le kit de prélèvement sur téléphone a pour vocation d'être très facile et très rapide.

N° 2089 ) Covid-19 : bientôt des tests directement sur votre smartphone
Partager cet article
Repost0

N° 2089 ) N’oubliez pas les paroles !

Publié le par Quinquine1159

Dans la musique depuis petite

Très jeune déjà, Marion Lefèvre avait une appétence particulière pour la musique. Pour preuve, elle joue de l’accordéon depuis ses 4 ans et fait aujourd’hui partie de deux groupes : Cherry Two, un duo guitare-accordéon et chante les chœurs sur les albums de Miss Enko. Surtout, la jeune femme de 32 ans aujourd'hui a été bercée dans son enfance par les musiques de Renaud, Goldman etc.

 

N° 2089 ) N’oubliez pas les paroles !

Pour autant, avant de se rendre à l’émission, il valait mieux affiner son répertoire et se tourner vers des chanteurs qu’elle connaissait moins. "J’ai beaucoup révisé les musiques d’artistes que je connaissais moins, comme Michel Sardou par exemple. J’ai dû en apprendre une quinzaine" , souligne-t-elle. Sans pour autant délaisser celles qu’elle connait le mieux et pour cause, " un petit mot peut nous faire perdre" .

Depuis plusieurs mois, Marion souhaitait revenir sur le devant de la scène et revenir jouer à  "N’oubliez pas les paroles" . Grâce à son passif important, elle n’a pas eu à passer par la phase « auditions ». Sa candidature acceptée, il a fallu se préparer au mieux pour espérer gagner.  " Il faut s’y préparer et ne pas y aller en touriste, prévient-elle. Au total, je révisais avec une playlist de 1000 chansons" .

N° 2089 ) N’oubliez pas les paroles !

N'oubliez pas les paroles !, parfois abrégé NOPLP, est un jeu télévisé français, diffusé en France, de façon bi-quotidienne, sur France 2 , depuis le 15 décembre 2007. Il est présenté par Nagui depuis son lancement.

 Il s'agit d'un grand Karaoké, où des candidats chantent une chanson interprétée en direct par un orchestre, le but étant de continuer à chanter lorsque les paroles ne sont plus affichées à l'écran et retrouver les mots manquants. Depuis 2013 et la version maestro, deux candidats s'affrontent chaque soir : pour le challenger, le but est de détrôner le maestro, qui accumule les victoires et reste en place à chaque émission.

N° 2089 ) N’oubliez pas les paroles !

Pour la professeure des écoles, le temps pouvait manquer pour réviser ses nombreuses chansons. Alors, il faut redoubler de créativité. Sur la route reliant son domicile de MAZINGHIEN ( dans le NORD ) à son lieu de travail à THUN l'EVEQUE, Marion écoute sa playlist et ce pendant près d’une heure. Tout moment est bon pour réviser. Comme par exemple lorsqu’elle surveille les enfants dans la cour de récréation.

Pour son troisième passage dans l’émission de Nagui, Marion Lefèvre, directrice de l’école, fait un tabac ! Elle a partagé ce moment, ce jeudi, avec ses élèves de maternelle qui sont tous derrière elle !

« Dites-moi, qu’est-ce qu’on entend là ? ». Assis sagement sur leur petite chaise, les enfants ont les yeux rivés sur le grand écran de la salle de classe. L’émission N’oubliez pas les paroles commence. « Le gé… », avance Marion Lefèvre. « Le génériiiiique ! », répondent en chœur les écoliers tandis qu’apparaît Nagui.

À l’occasion de sa participation au jeu télévisé, leur directrice a décidé d'en partager un petit bout. Avec une leçon de chant, ils auront appris un mot de vocabulaire et elle leur démontre aussi qu'entretenir sa mémoire permet des exploits.

N° 2089 ) N’oubliez pas les paroles !
Partager cet article
Repost0

N° 2088 bis ) Commentaires des footballeurs sur leur mach LOSC-BORDEAUX

Publié le par Quinquine1159

Christophe Galtier (entraîneur de Lille) : « J’avais décidé de faire pas mal de changements et ce soir c’est d’abord la victoire d’un groupe qui a montré un bel état d’esprit. Il me tardait de voir comment nous allions nous comporter après beaucoup d’exposition médiatique liée à notre classement. Je voulais voir si mon groupe allait aborder le match avec une certaine légèreté, j’ai eu ma réponse. Le titre ? On avance et c’est sûr que si on gagne tous les matchs jusqu’à la fin, on sera champions (sourire). Mais je le répète, pour moi Paris est encore favori par rapport à son effectif. Je trouve aussi que Lyon a un calendrier plus simple à négocier que nous, et je surveille aussi Monaco qui est impressionnant en ce moment. »

Timothy Weah ( jeune attaquant américain de Lille auteur de son troisième but en Ligue 1 ) : « Gagner ici, c’est très dur, toute l’équipe a fait un super-travail. La différence s’est faite surtout quand deux joueurs (Araujo et David) sont rentrés en deuxième mi-temps, ils ont vraiment changé la donne car en première période on avait manqué un peu de justesse en attaque. À la mi-temps le coach nous a dit de ne pas lâcher et c’est ce qu’on a fait. Dans cette équipe on est comme des frères et ça se voit dans le jeu. C’est une victoire incroyable. »

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Bordeaux) : « La victoire lilloise est logique mais le score est sévère. Lille a gagné parce qu’il était meilleur physiquement, techniquement, il y a des moments dans la partie où on aurait dû mieux faire. Avant la partie, j’ai dit à Christophe (Galtier) ce que je pensais de son équipe. Selon moi c’est la plus organisée de Ligue 1. Après, pour le titre, il y a quand même trois ou quatre équipes en course, chacune a sa chance, mais quand vous êtes premiers après 23 journées ça veut dire quelque chose. »

Partager cet article
Repost0

N° 2088 ) Le LOSC en route vers un grand millésime

Publié le par Quinquine1159

Remarquablement organisés, incisifs en attaque et bien aidés par un Mike Maignan exceptionnel dans ses buts, les Lillois ont encore marqué les esprits en allant s’imposer sèchement sur la pelouse de Bordeaux (0-3) mercredi soir. Cette cinquième victoire consécutive les conforte encore un peu plus dans leur fauteuil de leader.

N° 2088 ) Le LOSC en route vers un grand millésime

Parfaits dans les placements, très rapides au pressing, sur les bords de la Garonne, on a retrouvé l’équipe qui avait enthousiasmé toute la première partie du championnat. Tel un petit clin d’œil à l’histoire récente, il y avait comme un parfum de San Siro dans le onze de départ, avec la titularisation de Sanches et Xeka dans l’axe du milieu de terrain. C’était seulement la deuxième fois que le coach confiait les clés de l’entrejeu au tandem portugais.

Partager cet article
Repost0