Entre DOUAI et LILLE, un va et vient de procédures au sujet de D.S.K. ( N° 926 )

Publié le par Quinquine1159

cour-d-appel-DOUAI.JPG

 

En décembre 2012, la Cour d'Appel de DOUAI avait qualifié D.S.K. d "instigateur d'un réseau de prostitution".

Cette affaire avait mis en lumière l'Hôtel Carlton de LILLE, où avaient lieu les rencontres libertines.

 

Carlton-Lille.JPG

 

Un argumentaire ( controversé ) fut par exemple que " l'accoutrement et le comportement, aussi provocants que vulgaires, des jeunes femmes participant à ces soirées étaient censés signer leur qualité. "

prostituee.JPG

 

Une instruction avait donc été ouverte pour " proxénétisme aggravé en bande organisée ".

 

Le parquet de LILLE a,  quant à lui, requis un non-lieu total, estimant que " les faits de proxénétisme ne sont pas caractérisés ".

En d'autres termes, que, si D.S.K. a bien participé à ces soirées organisées par ses amis du Nord, il n'est pas pour autant l'un des organisateurs de ce réseau de prostitution, apparaissant comme bénéficiaire et non comme commanditaire.

 

L'entourage du parquet de LILLE assure que " l'étude du dossier a été faite  avec la volonté de faire du droit, pas de la morale, ni de la politique ".

Tribunal-Lille.JPG

 

Les relations de D.S.K. ont toujours validé les thèses du Directeur du F.M.I. , " à l'emploi du temps surchargé, qui croyait participer à de simples soirées libertines, sans se préoccuper de leur organisation ".

 

DSK.JPG

 

L'avocat du responsable des Relations Publiques de l'Hôtel Carlton estime que " la décision de non-lieu est tout à fait logique, dans ce dossier de Pieds-Nickelés ".

 

Pieds_Nickeles.JPG

 

Les Magistrats de DOUAI, dont les relations avec ceux de LILLE ont toujours été, (selon la journaliste Marie.A. Lombard )  empreintes de méfiance, peuvent persister  et demander le renvoi de D.S.K. devant le tribunal.

Plusieurs étapes sont encore à franchir et, si un éventuel procès devait avoir lieu, chacun s'accorde à dire que ce ne pourrait être avant 2014.

 

justice-allegorie.JPG

Publié dans www.quinquine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

bonjour Marie  et dire  qu'on allait  l'avoir comme president de la republique    ?


bisous


Marcel
Répondre
Q


On serait revenu au temps des rois et des courtisanes.



R

Ce sujet n'est pas facile Marie-Jeanne 


Je ne connais pas ce milieu , je suis tellement bien dans ma campagne  loin de ces tumultueuses soirées coquines qui n'engagent  que ceux qui veulent y participer et font la unes des
journaux ...je croyais que ce film "navet"  était classé !
Répondre
Q


Non, ce n'est pas fini. De rejet en appel etc, on en reparlera. Les magistrats ne sont pas au chômage.