Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

region nord

Moins d'eau à la gare de LILLE ( N° 1990 )

Publié le par Quinquine1159

Depuis longtemps l'arrivée à la gare de LILLE-Flandres nous rafraîchissait.

S'il ne pleuvait pas, on pouvait être éclaboussé par une goutte échappée des jets d'eau. Une telle devanture pouvait paraître inadaptée et plutôt réservée aux villes du sud, mais elle était bien ainsi.

Moins d'eau à la gare de LILLE ( N° 1990 )

Aujourd'hui, la fontaine a disparu. Beaucoup de Lillois la regrettent.

On a pensé laisser la place à des emplacements qui faciliteraient la pose et dépose des passagers en voiture.

Moins d'eau à la gare de LILLE ( N° 1990 )

Mais pour en faire un endroit reconnaissable, il fallait une note originale et on a pu s'inspirer d'autres grandes villes.

Une œuvre d’art monumentale va remplacer la fontaine devant la gare LILLE-Flandres.

La ville a donné carte blanche à Xavier Veilhan. ( L’artiste plasticien a représenté la France à la Biennale de Venise en 2017, cette grand-messe de l’art contemporain célébrée depuis 1893.)

L’artiste est connu à travers le monde pour ses sculptures à facettes, monumentales et monochromes, réalisées pour l’espace public, L’Homme au téléphone à Lyon ou encore Le Lion, à Bordeaux.

Le lion de l'artiste à BORDEAUX

Le lion de l'artiste à BORDEAUX

"Je pense que dans la statuaire, en éliminant toute tentative de portrait psychologique, et en s'en tenant à un strict relevé corporel, on atteint une représentation plus universelle." (Xavier Veilhan)

De quoi va s’inspirer l’artiste pour incarner Lille ? Suspense !

 L’œuvre sera installée en septembre.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Une étoile brille à PARIS et on la contemple à LIEVIN et à LENS. ( N° 1988 )

Publié le par Quinquine1159

Un meuble d'apothicaire en référence aux parents de Cousteau qui étaient pharmaciens près de Bordeaux.

Les dés et les jetons en rapport avec la ville de Monaco dans laquelle il a travaillé en tant que directeur du Musée océanographique. La ville est connue entre autres pour son casino. 

La bouée en forme de flamant rose sans doute en référence à son passé de marin et de scientifique spécialisé dans l'étude de la mer.

Les bulles font probablement référence à sa passion pour la plongée. 

Enfin, le Lego mousquetaire est là encore un indice compliqué à déchiffrer mais il semblerait que le capitaine Philippe Tailliez, (un Ch'ti pionnier de la plongée sous-marine en scaphandre autonome), aimait à désigner ses amis plongeurs ett donc Cousteau,  par le surnom de "mousquemers"

Chez les téléspectateurs qui s'expriment sur le web, on peut noter que certains étaient effarés par la difficulté de la dernière étoile mystérieuse .

Il y a une explication à cela. Il s'agissait de l'étoile mystérieuse de Noël. L'énigme est alors conçue pour durer plus longtemps que les étoiles mystérieuses standards : elle possède plus de cases à révéler, ce qui lui permet d'emmagasiner une valeur plus élevée. Ce que l'on ne savait pas encore c'est que les indices, eux aussi, seraient particulièrement tirés par les cheveux. 

 

Les indices sont maintenant révélés.

Les indices sont maintenant révélés.

Au bout de treize participations, le maître des "12 coups de midi", Benoît, enseignant de LIEVIN ( Pas de Calais) était maître du jeu depuis le 18 janvier 2019. Il  a fini par élucider l'énigme de l'étoile mystérieuse le 30 janvier.

Alors que l'étoile de midi était en piste depuis le 14 décembre et donnait du fil à retordre à tous les maîtres de midi qui se sont succédés, Benoît a fini par révéler l'intégralité des cases qui cachaient le visage de Jacques-Yves Cousteau.

Benoît appelé le Lensois par Jean-Luc Reichmann

Benoît appelé le Lensois par Jean-Luc Reichmann

Grâce à cette découverte, Benoît a réussi à obtenir la cagnotte de l'étoile de Noël qui s'élevait à 100 108€,   un sacré pactole qui s'ajoute à ses gains personnels. Et l'aventure n'est sans doute pas terminée pour le Lensois qui compte bien rester dans "Les 12 coups de midi" . Sa cagnotte personnelle s'est encore élevée lundi 4 février avec un score de 5/5.

Une étoile brille à PARIS et on la contemple à LIEVIN et à LENS. ( N° 1988 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Un itinéraire ferroviaire entre ARRAS et DOUAI a été peint par un caporal devenu célèbre. ( N° 1987 )

Publié le par Quinquine1159

Jamais nous n’avions eu écho de cette anecdote, jusqu’à la célébration de l’Armistice en novembre dernier.

Ce n’est pas le genre d’histoire dont une ville a forcément envie de se vanter.

Un historien local l’a glissée dans les "Carnets de guerre", le livre édité fin 2018.

 

On y redécouvre qu’Adolf Hitler, alors caporal affecté au 16e régiment d’infanterie bavarois, a combattu en ARTOIS et en FLANDRES en 1917. Ce régiment était surtout composé d’intellectuels et d’artistes peintres de Munich. Plusieurs pendant leur temps de repos, dessinaient ou peignaient des paysages, des bâtiments en ruine...

C’est ce qu’a fait le tristement célèbre Adolf Hitler, que les spécialistes ont toujours jugé médiocre à l’époque ( il avait notamment échoué à l'examen d'entrée de l'Académie des beaux-Arts de Vienne.)

Photo attribuée à Hitler en 14-18

Photo attribuée à Hitler en 14-18

De son passage à BIACHE-St-VAAST ( Pas de Calais ), ce peintre occasionnel a laissé une aquarelle datée (3 mai 1917) et signée de ses initiales (« A.H. »).

Elle représente la voie ferrée qui traverse la ville et relie ARRAS à DOUAI.

La reproduction est de mauvaise qualité, mais nul ne sait où se trouve l’originale aujourd’hui... L’historien J-P. Brémard a découvert l’existence de cette aquarelle dans un ouvrage sorti en 1975, Hitler en Flandres.

Il est toutefois facile, d’après lui, de reconstituer la position qu’occupait Hitler pendant son séjour biachois.

Il se tenait probablement au bord d’une des nombreuses casemates creusées à même le talus du chemin de fer, au nord du passage à niveau, et à l’abri des tirs d’artillerie venant de l’ouest. Sans doute à hauteur de l’ancienne cité du Dévalant. Des abris se trouvaient non loin. Des souterrains menaient notamment à un hôpital et passaient sous la voie ferrée. L’occupant avait installé un canon longue portée à quelques pas de là, qui a un jour explosé, causant une hécatombe de servants.

                                                   ( Info: La Voix du Nord )

Aujourd'hui la voie ferrée (peinte à gauche par Hitler)

Aujourd'hui la voie ferrée (peinte à gauche par Hitler)

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

C'est imminent pour la mascotte de l'AVESNOIS, la vache Imminence. ( N° 1983 )

Publié le par Quinquine1159

Février de chaque année nous ramène à Paris pour le salon de l'Agriculture.

La jolie vache IMMINENCE quittera SAINT-AUBIN (Nord) pour être la vedette de l'édition 2019, la 56ème . C'est une belle Bleue du Nord, à la robe tachetée gris blanc. Elle pèse 710 kilos et, selon son éleveur, "elle n'a aucun défaut."

Affiche de l'édition 2019 du Salon de l'Agriculture

Affiche de l'édition 2019 du Salon de l'Agriculture

L'éleveur sera heureux de communiquer sur cette race mixte, originaire des zones herbagères du HAINAUT, dont dit-il " le potentiel est méconnu."        Il donne rendez-vous au hall 1 du Parc des Expos Porte de Versailles, qui  "doit être un lieu de débat et non de manifestation."

Le Ministre de l'Agriculture pointe la multiplication des opérations commandos menées par des vegans et autres protecteurs de la cause animale. Il souligne:

       "N'oublions pas que nous sommes fils ou petits-fils de paysans."

                      (info: Midi Libre du 19 janvier 2019)

Les zones herbagères qui nourrissent les Bleues du Nord

Les zones herbagères qui nourrissent les Bleues du Nord

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

"Un Sans coeur" vs "Une Sans cervelle" ( N° 1982 )

Publié le par Quinquine1159

On finit malheureusement par en avoir l’habitude, les humoristes paresseux ont vite fait de vouloir faire rire en appuyant sur les clichés qui collent au Nord.

Dernier en date, Nicolas Canteloup, imitant Alain Juppé en maire de Bordeaux qui voudrait « roubaixtiser » sa ville, pour la rendre moins attractive et moins chère.

Et comment transformer Bordeaux en ROUBAIX ? Il suffit de fermer les magasins chics pour ouvrir des Kiabi, de fermer les entreprises, sans oublier « d’importer des rats et des clodos ».

"Un Sans coeur" vs "Une Sans cervelle"          ( N° 1982 )

Mercredi, c’est PONT-REMY (dans la Somme) qui a fait les frais de l’acidité de l’humoriste. En imitant Stéphane Bern, en monsieur patrimoine, il est revenu sur les 12 000 euros reçus pour la restauration du château en ruines. « On les connaît les Picards. Ce n’est pas pour rénover le château. C’est pour s’acheter de l’alcool ; c’est pour picoler. Ils pourront oublier qu’ils ont un château tout pourri  »

Le château de PONT-REMY en ruines

Le château de PONT-REMY en ruines

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le Premier ministre Édouard Philippe en visite au tunnel sous la Manche ( N° 1981 )

Publié le par Quinquine1159

Le Premier ministre est en visite ce vendredi 18 janvier 2019, à CALAIS  et à COQUELLES.

Au programme, visite des installations du tunnel sous la Manche et du port,  pour évoquer les mesures prévues, en cas d’une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 Édouard Philippe a débuté sa visite dans le Calaisis , sur le site d’Eurotunnel.

Il était accompagné, entre autres, de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics.

Il a été accueilli sur place, entre autres, par Natacha Bouchart, maire de Calais.

Le Premier ministre Édouard Philippe en visite au tunnel sous la Manche ( N° 1981 )

La visite du Premier Ministre s’inscrit dans l’annonce du déclenchement d’un plan lié à un Brexit sans accord, pour faire face à l’éventualité       « de moins en moins improbable » d’une sortie brutale du Royaume-Uni  de l’Union européenne.

Ce plan, élaboré depuis plusieurs mois, comprend, en plus de mesures législatives et juridiques pour garantir les droits des citoyens, 

un pan d’investissements de 50 millions d’euros pour les ports et aéroports.

Il a notamment été annoncé le recrutement, « dans les semaines qui viennent », de 600 emplois douaniers, de contrôleurs vétérinaires et d’agents de l’État, pour permettre le renforcement des contrôles nécessaire

Centre de contrôles des douanes sous le tunnel

Centre de contrôles des douanes sous le tunnel

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

CALAIS : On avait retrouvé son bracelet électronique… autour du cou de son chat ! ( N° 1978 )

Publié le par Quinquine1159

Les faits remontent au 14 décembre et l'avaient amenée à comparaître devant le tribunal le mardi suivant.

La prévenue avait alors demandé le renvoi de son jugement, afin d’essayer de comprendre ce qui a bien pu lui arriver et avait été placée en détention provisoire en attendant. Ce mercredi, Sabrina Martin a donc comparu devant le tribunal de BOULOGNE sur Mer.

CALAIS : On avait retrouvé son bracelet électronique… autour du cou de son chat ! ( N° 1978 )

Cette jeune Calaisienne devait répondre de faits d’évasion. En réalité, elle n’avait pas fui. Simplement, elle avait enlevé son bracelet électronique, qu’elle avait placé au cou de son chat !

Les policiers l’ont constaté alors qu’ils se sont rendus à son domicile : si elle y était bien présente, elle ne portait pas son bracelet à la cheville. Après un court instant, de sa chambre, elle reviendra avec le bracelet… encore porteur de poils.

CALAIS : On avait retrouvé son bracelet électronique… autour du cou de son chat ! ( N° 1978 )

Qu’elle l’ait placé autour de son chat, c’est la version la plus vraisemblable, mais ce n’est pas celle de la prévenue, qui à l’audience ne s’expliquait toujours pas comment le bracelet était arrivé là. Il faut dire qu’après avoir pris un bain, la jeune femme avait ingurgité quatre bouteilles de vin. Dès décembre, elle avait invoqué le fait que le bracelet n’était pas assez serré, ce qui lui laissait le loisir de pouvoir l’enlever à son gré. Mais de là à arriver autour du cou du chat...

L'affaire a fait le tour de France.

CALAIS : On avait retrouvé son bracelet électronique… autour du cou de son chat ! ( N° 1978 )

En revanche, devant le tribunal, Sabrina Martin a maintenu sa version, qui consiste à mettre en cause les policiers, qui auraient pénétré dans son domicile à son insu, pour prendre une photo et l’envoyer au juge d’application des peines.

Sabrina Martin a été condamnée à cinq mois de prison ferme avec maintien en détention pour " évasion d’un condamné placé sous surveillance électronique."

                                                Info: La Voix du Nord

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le concours Miss Ink Girl est bien plus qu’un championnat de beauté. (N° 1976)

Publié le par Quinquine1159

Une jeune femme, âgée de 33 ans, habitante de ROQUETOIRE dans le Pas de Calais, a été élue « plus belle femme tatouée des Hauts-de-France » lors du concours  « Miss Ink Girl ». 

« Il y a six ans, j’ai commencé à me tatouer avec les noms de mes filles et de mon petit garçon que j’ai perdu », témoigne Julie.

Depuis, d’autres tatouages ont noirci sa peau : bras droit, jambe droite (qui sera terminée en fin d’année), ventre, dos, et bientôt le torse, sont recouverts de tatouages floraux ou animaliers car « c’est une cause qui me tient à cœur », dit-elle.

Julie Boutin

Julie Boutin

« Le tatouage c’est un art, on peut exprimer des choses qu’on ne peut pas dire à l’oral. Il permet aussi de se différencier des autres. » Pour ça, pas de problème, Julie Boutin sort du lot : elle a été remarquée par l’organisation du concours, pour ses tatouages bien sûr – le corps des concurrentes doit être tatoué à 30 % minimum – mais aussi pour son éloquence, et l’histoire de ses tatouages.

« J’ai été surprise d’être choisie pour représenter la région, je ne pensais pas être sélectionnée. », glisse la jeune femme, qui regrette toutefois le comportement de certains internautes. « L’élection régionale devait se disputer sur Facebook , sur les votes de photos;  mais il y a eu tellement de messages méchants que les organisateurs ont dû faire la sélection en interne. »

"Ink girl" des Hauts de France

"Ink girl" des Hauts de France

Désormais élue plus belle femme tatouée des Hauts-de-France, cette jeune Roquestorienne ( habitante de Roquetoire) veut profiter de son titre pour « faire évoluer les mentalités sur les réseaux sociaux et lutter contre cette méchanceté gratuite. Dès qu’on ne rentre pas dans une case, on est critiqué. Ce n’est pas parce qu’on ne mesure pas 1,80 mètre pour 52 kilos qu’on n’est pas belle », glisse la jeune femme désireuse aussi de changer le regard sur le tatouage.

« Il y a beaucoup de préjugés. Le tatouage c’est élégant, ça n’a plus rien à voir avec la vieille image du « taulard » tatoué. »

Finale nationale

Finale nationale

Le 4 mai prochain,  Julie Boutin cette jeune maman, assistante maternelle, représentera la région des Hauts-de-France et disputera la finale nationale en Alsace, là où est né ce concours, il y a trois ans.

 

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le "Street Art" récompensé à BOULOGNE sur Mer ( N° 1975 )

Publié le par Quinquine1159

Le Pas-de-Calais se fait une spécialité du "Street Art ". J'ai déjà parlé de BANSKY avec une fresque sur les migrants ( article n° 1297 ) et une sur Cosette ( article n° 1316 ).

Chaque année, la plateforme néerlandaise "Street Art today" publie un palmarès des plus belles oeuvres de rue, de l'année.

 

La plateforme vient d'inscrire BOULOGNE sur Mer au patrimoine des amateurs de Street Art, grâce à une fresque de l'artiste australien Fintan Magee. Réalisée au mois d’août, dans le cadre du deuxième festival de Street Art, celle-ci vient d’être classée parmi les 18 plus belles œuvres de 2018.

 

Le "Street Art" récompensé à BOULOGNE sur Mer ( N° 1975 )

Sur un boulevard à l'entrée de la ville en venant de WIMEREUX, faisant face à la mer, réalisée au mois d’août, dans le cadre du deuxième festival de Street Art, celle-ci vient d’être classée parmi les 18 plus belles œuvres de 2018.  

L'immense tableau intitulé "La vague de chaleur" représente un homme sur un vélo en train de fondre.

Une allégorie sur les vagues de chaleur qui ont touché le monde cet été : un côté surréaliste et engagé, de celui que l'on surnomme le Bansky australien.

"Vague de chaleur" par l'artiste australien Fintan Magee

"Vague de chaleur" par l'artiste australien Fintan Magee

"Cette distinction est un bonheur culturel et pictural" commente le responsable du projet Street art à la mairie de Boulogne-sur-Mer. "Dans une ville d'Art et d'Histoire comme la nôtre, la présence d'artistes de renommée internationale est une plus value ludique et culturelle".

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Les prêtres ont-ils un devoir de réserve ? ( N° 1973 )

Publié le par Quinquine1159

Les prêtres ont-ils un devoir de réserve ? ( N° 1973 )

"Il est né le divin enfant...". Il est minuit sur le rond-point des Quatre chemins à SOMAIN (Nord).

250 personnes, le plus souvent vêtus d'un gilet jaunes, entonnent ce célèbre chant de Noël. Certains du bout des lèvres, d'autres avec conviction.

Tous sont réunis pour une messe peu commune, à l'initiative d'un prêtre du secteur.

"Ça a été une demande de plusieurs jaunes, il a accepté, explique Aurélie, une des gilets jaunes organisatrices. Nous sommes tous là avec un objectif : une qualité de vie meilleure."

Il fait 3°C, mais plusieurs feux de bois réchauffent l'atmosphère.

Sous son aube, le prêtre porte un gilet jaune. Un autre prêtre du secteur, est aussi là à ses côtés. 

Ils soutiennent le mouvement depuis le début et rendent régulièrement visite à ceux qui "tiennent" ce rond-point au quotidien, dans cette petite ville proche de DOUAI.

"C'est une Eglise qui est solidaire du mouvement des Gilets jaunes, explique-t-il au début de la célébration. 

On ne partage pas tout. On a des petites discussions, des accrochages... On a des divergences de point de vue. Certains sont contre l'accueil des migrants, moi je suis pour... Mais on a quand même une convergence qui est qu'il y a une situation d'injustice sociale faite aux gens et qu'on ne peut pas accepter. C'est ce qui nous rassemble..."

NDLR : Info et photo copiées-collées de France3 Haut de France

Les prêtres ont-ils un devoir de réserve ? ( N° 1973 )

Publié dans région Nord

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>