Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

region

Comme en colonie de vacances ( N° 1410 )

Publié le par Quinquine1159

Beaucoup de joie, au restaurant de plein air à Cadaques. Ce n'était plus une excursion d'une association de Ch'tis , mais une colonie de vacances en pause dinatoire.

Comme en colonie de vacances ( N° 1410 )
Comme en colonie de vacances ( N° 1410 )
La grande de table pour 5O personnes
La grande de table pour 5O personnes

La grande de table pour 5O personnes

La sangria était forte, mais la décontraction l'était encore davantage.

Par une serveuse blonde, qui ne comprend pas le français, mais qui n'a pas trop le physique méditerranéen

Par une serveuse blonde, qui ne comprend pas le français, mais qui n'a pas trop le physique méditerranéen

La réjouissance fut au sommet, quand le plat principal fut ... des frites ! Il est vrai qu'on n'avait pas commandé la paëlla.

Comme en colonie de vacances ( N° 1410 )

Un très bon moment d'amitié en toute simplicité. Ambiance jardins ouvriers, qu'il faut quitter à regret.

Traduisez
Traduisez

Traduisez

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

CADAQUES ( N° 1409 )

Publié le par Quinquine1159

Partis de ROSAS, voilà les Ch'tis arrivés au terme de leur mini-croisière ( revoir N° 1408 ) On sait bien que c'est CADAQUES, quand on trouve la statue de Salvador DALI .

CADAQUES ( N° 1409 )

Et on revoit le clocher de la petite église, objet d'une visite.

CADAQUES ( N° 1409 )
CADAQUES ( N° 1409 )

Le rétable est le plus grand d'Europe ( 23 mètres de haut ).

Rétable impressionnant à plusieurs titres

Rétable impressionnant à plusieurs titres

Dans ce village maritime, le rétable montre que les pêcheurs supportent son poids.

Les pêcheurs supportent une vie, que la naissance leur a souvent imposée.
Les pêcheurs supportent une vie, que la naissance leur a souvent imposée.

Les pêcheurs supportent une vie, que la naissance leur a souvent imposée.

Notre-Dame de la Mer est tout naturellement prête à être invoquée par les familles.

N-D qui protège les marins
N-D qui protège les marins

N-D qui protège les marins

Une chaire retient l'attention, par sa sobriété, laquelle contraste avec le rutilement du chœur de l'église.

La chaire toute simple

La chaire toute simple

Ce tableau, accroché à un mur, n'est pas de Salvador Dali. Mais il en a quelques touches.

Ou bien, c'est l'oeil de la photographe qui l'a vu ainsi.

Ou bien, c'est l'oeil de la photographe qui l'a vu ainsi.

Le village recèle quelques ruelles sympathiques, pentues, et dont le pavement ne rend pas plus aisée la marche que les pavés du Nord de la France.

Blanc, rendu encore plus éclatant sous le soleil

Blanc, rendu encore plus éclatant sous le soleil

Quelques belles maisons se font remarquer.

Le bleu et le vert sont les couleurs dominantes.
Le bleu et le vert sont les couleurs dominantes.
Le bleu et le vert sont les couleurs dominantes.

Le bleu et le vert sont les couleurs dominantes.

En bord de mer, il y a évidemment le choix de restaurants. Mais pour le repas de midi, l'intérieur du village a été retenu.

CADAQUES ( N° 1409 )

Un groupe doit savoir attendre et être à l'heure. Mais les gens du nord, surtout de cette génération, sont réputés pour leur exactitude.

Assis ou debout, ils répondent présents.  Car voici l'heure du repas.
Assis ou debout, ils répondent présents.  Car voici l'heure du repas.
Assis ou debout, ils répondent présents.  Car voici l'heure du repas.

Assis ou debout, ils répondent présents. Car voici l'heure du repas.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Mini-croisière ( N° 1408 )

Publié le par Quinquine1159

Qu'attendent ces Ch'tis, sur un quai ensoleillé, de bon matin ?

Ils sont à l'heure.

Ils sont à l'heure.

Et voilà le bateau qui les emmènera, pour une mini-croisière d'une heure.

La passerelle s'abaisse.
La passerelle s'abaisse.

La passerelle s'abaisse.

Vite, vite pour être bien placé ou bien abrité.

Mieux vaut se tenir.
Mieux vaut se tenir.

Mieux vaut se tenir.

Et voilà des gens heureux.

Eblouis, ils quittent le port de ROSAS.
Eblouis, ils quittent le port de ROSAS.

Eblouis, ils quittent le port de ROSAS.

Ils sont en Catalogne; le drapeau catalan flotte.

Un fort à l'horizon

Un fort à l'horizon

Et par une mer belle, les belles-mères veulent bronzer.

Belle mer, belles mères et belles-mères
Belle mer, belles mères et belles-mères

Belle mer, belles mères et belles-mères

Destination ?

Bientôt en vue, un joli village dont l'église est célèbre. On l' aperçoit en fond d'image.

Il était impératif que la photo laisse voir l'église. Merci le photographe.

Il était impératif que la photo laisse voir l'église. Merci le photographe.

Le village doit sa renommée, certes à sa beauté, mais aussi à la personnalité qui l'avait choisi pour domicile. La visite au prochain numéro.

Ils ont navigué de ROSAS à CADAQUES.

Ils ont navigué de ROSAS à CADAQUES.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Publié le par Quinquine1159

La visite de l'exposition de peintures de Mathieu Lempereur (N° 1406) a permis à Quinquine de voir l'abbaye bénédictine de Saint-Hilaire ( Aude). D'abord, c'est le cloître qui séduit.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Les piliers supportant les arcades présentent des chapiteaux souvent abimés par le temps En voici trois néanmoins assez lisibles.

Ces têtes et ces feuilles ne sont pas trop attaquées.
Ces têtes et ces feuilles ne sont pas trop attaquées.
Ces têtes et ces feuilles ne sont pas trop attaquées.

Ces têtes et ces feuilles ne sont pas trop attaquées.

Les fresques, elles aussi, sont effacées. Mais voici un ange qui a résisté pour nous offrir, outre son calice, ses douces couleurs pastel.

Délicate fresque murale dans la cour

Délicate fresque murale dans la cour

Sur le sol, on foule vraisemblablement des tombes.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )
L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Sur un muret entre deux colonnes, la trace d'un échiquier est restée. C'est une curiosité. Pas interdit à des moines de se récréer un peu, à moins que cela ne servit à compter. Les cases n'y sont pas peintes, mais creusées.

Il faut lire l'échiquier en plan horizontal.

Il faut lire l'échiquier en plan horizontal.

A l'entrée de la chapelle de l'abbaye de Saint Hilaire, le bénitier est en marbre rose des Pyrénées Orientales.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Le joyau de la chapelle est un sarcophage, dédié à Saint Sernin, œuvre du Maître de Cabestany au XIIème siècle.

Trop étroit, ceci n'était en fait, vraisemblablement, qu'un maître-autel retraçant la vie de Saint Sernin.

Trop étroit, ceci n'était en fait, vraisemblablement, qu'un maître-autel retraçant la vie de Saint Sernin.

Des détails montrent saint Sernin , attaché à la patte arrière d'un taureau aiguillonné par un bourreau et excité par deux chiens. Le saint reste serein.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Des fouilles ont aussi permis de voir des fragments .

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )
L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Passant au côté profane du lieu, on peut imaginer la vie quotidienne des Bénédictins.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

La salle à manger du logis ayant été restaurée, les murs et le plafond s'y révèlent œuvres d'art.

Entrons et levons la tête.
Entrons et levons la tête.

Entrons et levons la tête.

L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )
L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )
L'abbaye qui abrite l'expo du Ch'ti L'Mathieu ( N° 1407 )

Il est reconnu que c'est dans cette abbaye, qu'un moine découvrit un breuvage pétillant appelé Blanquette de LIMOUX ( ville proche et plus grosse que Saint Hilaire ). La méthode sera calquée pour donner ensuite le champagne. Mais demandez à un Audois ce qu'il boit ... Tiens ! un visiteur de la cave, autrefois entrepôt, restera sur sa soif.

Pour le souvenir
Pour le souvenir

Pour le souvenir

Forte de ses découvertes, Quinquine avait presque oublié, en reprenant la route, qu'elle était arrivée ici par la grâce d'un peintre. Et rencontrant un paysage coloré, elle repensa peinture et se serait bien prise pour Monet .

Il est plus aisé de photographier les coquelicots que de les peindre.
Il est plus aisé de photographier les coquelicots que de les peindre.

Il est plus aisé de photographier les coquelicots que de les peindre.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Publié le par Quinquine1159

LEZIGNAN, on le sait , c'est LEZIGNAN des CORBIERES. On le connaît pour son vin, son vin des Corbières.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Sur la route de Narbonne à Carcassonne, on y passe; on ne fait souvent qu'y passer. On en connaît éventuellement son église.

Elle mérite d'être connue.

Elle mérite d'être connue.

Des Quinquin habitent Lézignan. Cette année, l'association en a fait son point de rencontre printanière. Car, chaque année, en avril, les Quinquin prennent l'air. A Lézignan, il y a une très belle pinède, bien entretenue, la pinède de Saint Jaume. C'est l'endroit de rendez-vous des Ch'tis amis.

Le président rappellera aux adhérents présents, les deux possibilités de parcours.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les courageux, les entraînés, opteront pour la marche de 6 kilomètres à allure rapide.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Les autres, quelques hommes parmi une majorité de femmes, se plairont dans une balade. Car un indice les tentera. Double indice !

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Ceux-ci ramèneront de nombreux clichés. La végétation méditerranéenne offre, en cette saison, de belles variétés déjà fleuries.

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.
Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

L'iris sauvage, voilà qui le rend plus attractif que celui des jardins. Quant à l'orchidée sauvage, sa taille n'est pas à la hauteur de notre admiration.

OH ! AH !
OH ! AH !

OH ! AH !

L'aubépine est fleurie. Tout le parcours est jalonné de panneaux explicatifs, pour les plus urbains.

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Mais attention aux faux-amis. Voici une fleur ressemblant à l'aubépine et il est bon de lire les explications. Bien voir aussi son nom double, car on connaît bien le laurier, mais ce n'est pas lui.

C'est le laurier-tin .
C'est le laurier-tin .

C'est le laurier-tin .

Tiens voilà des copines. Elles herborisent, elles flashent, elles aiment, elles sourient.

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Monsieur Ducros n'est pas passé ici, car il y a profusion de thym et d'odeur.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Les genêts ne sont pas encore fleuris, mais on trouve quelques ajoncs. On sait bien que les piquants font la différence entre les deux bosquets de la même couleur,et on évoque la publicité pour le Canada Dry .

alors ?

alors ?

Tandis que nous admirons les cistes à maturité, est-ce un garde qui vient, un chasseur ? A moins que nous ne reconnaissions un farceur, qui prend sa canne pour un fusil.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.
Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Il eut fallu placer l'image qui suit, en tête d'article, mais on se serait demandé si nous nous prenions pour des petits hommes bleus.

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !
Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Le fruit de la vigne est plutôt notre nourriture à nous ! Elle est déjà bien en avance. Nous sommes trop loin pour voir si elle a sa fleur.

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

- Tiens, voilà le retour du groupe de marcheurs. Ils sont en nage.

Mais certains feront quand même un peu de botanique !

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Et de récupérer, qui une bouteille d'eau, qui un petit sucre et tous une face civilisée en quittant vêtements de sport et chaussures de marche.

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

A demain, parce que vous imaginez bien que la journée n'est pas finie.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

La passerelle entre deux villes ( N° 1345 )

Publié le par Quinquine1159

De la rive droite à la rive gauche, y a-t-il deux villes ?

De la rive droite à la rive gauche, y a-t-il deux villes ?

La passerelle a mis ses habits de printemps et elle séduit sous le soleil. Je rêve qu' elle passe entre mes deux villes : Narbonne et Lille.

Je zoome en veillant à ne pas trop m'approcher de l'eau.
Je zoome en veillant à ne pas trop m'approcher de l'eau.
Je zoome en veillant à ne pas trop m'approcher de l'eau.

Je zoome en veillant à ne pas trop m'approcher de l'eau.

Mais pour les voitures, c'est un pont qu'il faut. Je le vois au loin.

Il y a même 3 ponts, dont un pour le chemin de fer. Dans Narbonne, tout le monde peut vous indiquer où se situent " les 3 ponts " .

Il y a même 3 ponts, dont un pour le chemin de fer. Dans Narbonne, tout le monde peut vous indiquer où se situent " les 3 ponts " .

Les ponts aussi font l'objet du soin des jardiniers municipaux.

Les bateaux eux passent sous les passerelles et sous les ponts, mais ils vont d'amont en aval ( ou le contraire ) et via le canal de la Robine et le canal du Midi, ce sont les villes de Port-la-Nouvelle ou de Carcassonne, qu'ils rejoignent grâce à des écluses .

La saison de location a démarré aujourd'hui et certains fêteront Pâques en navigation.

Ecluse sur le canal que longent les bateaux.
Ecluse sur le canal que longent les bateaux.

Ecluse sur le canal que longent les bateaux.

Et je me demande :" A Lille, les écluses sur la Deûle auront-elles revêtu une tenue printanière ?"

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Communauté ici, Confrérie là-bas ( N° 1344 )

Publié le par Quinquine1159

Club ( plus restreint ), association ( plus officielle ), communauté ( plus intéressée ), confrérie ( plus religieuse ), les Ch'tis se reconnaissent dans les 3 premières définitions de groupes. Pourquoi en évoquer une 4ème ?

Le hasard a voulu que la Mamie de Quinquine se trouve, ce dimanche des Rameaux, à Valence ( Drôme ). A la recherche de croissants, elle voit une étiquette de biscuits qui l'intrigue: les suisses de Valence. Elle leur trouve une certaine ressemblance avec les coquilles de Noël dans le Nord.

Curieuse, elle se demande pourquoi des suisses à Valence.

Curieuse, elle se demande pourquoi des suisses à Valence.

Sauf que les coquilles n'ont pas de jambes apparentes, puisque l'enfant Jésus est emmailloté.

Sauf que les coquilles n'ont pas de jambes apparentes, puisque l'enfant Jésus est emmailloté.

A la Messe des Rameaux en la cathédrale de Valence, Mamie assiste à une cérémonie inédite, dont elle ne comprend pas la signification. Un groupe d'hommes et femmes, précédé d'une bannière, entre en procession.

La bannière d'une confrérie évoquerait-elle les biscuits ?

La bannière d'une confrérie évoquerait-elle les biscuits ?

Les confrères et consoeurs portent un joli costume : celui de gardes suisses, qu'abstraction faite des couleurs, on peut encore aujourd'hui voir à Rome, au Vatican .

Costumes confectionnés localement
Costumes confectionnés localement

Costumes confectionnés localement

Pendant l'office, détails
Pendant l'office, détails

Pendant l'office, détails

Comme des Ch'tis à Narbonne, y-a-il des Suisses à Valence ?

Ils ont amené avec eux des panières pleines et un très beau et gros biscuit , qu'ils demandent au prêtre de bénir.

Le prêtre bénit les biscuits.

Le prêtre bénit les biscuits.

Ces femmes et hommes qui emportent leur "pain béni ", seraient-ils pâtissiers plutôt que Suisses ?

Sans jeu de mots, on vous le dit : du pain béni.
Sans jeu de mots, on vous le dit : du pain béni.

Sans jeu de mots, on vous le dit : du pain béni.

De chance en bonne surprise, la sortie d'église ravit les Valentinois et la Mamie, qui emporta un "suisse" pour Quinquine.

Pâte sablée, parfumée à l'écorce d'oranges confites et à la fleur d'oranger.
Pâte sablée, parfumée à l'écorce d'oranges confites et à la fleur d'oranger.

Pâte sablée, parfumée à l'écorce d'oranges confites et à la fleur d'oranger.

Il faut y avoir goûté pour écrire cela !! Restent à savoir pourquoi la tradition, pourquoi la confrérie, pourquoi le costume, pourquoi le nom.

Comme dit un proverbe : "L'ancien ne voulait jamais mourir, car il en apprenait chaque jour." Pour la recherche, vive l'Internet:

Le biscuit existe depuis 2 siècles et demi.

Historique : Le pape Pie VI, fait prisonnier par Napoléon 1er, acheva son exil à Valence, où il mourut en 1799. Des gardes suisses y furent envoyés pendant deux ans, pour surveiller les reliques du Pape. C'est en souvenir, qu'un pâtissier de la ville eut l'idée de confectionner cette spécialité, censée représenter un garde. Une confrérie fut créée, dont les membres porteraient le costume des gardes.

Et voici , pour les plus gourmands et les plus habiles, en copié-collé, la recette des suisses de Valence.

Pour 1 Suisse

Ingrédients 520 g de farine (T45) 150 g de beurre ramolli 160 g de sucre 2 oeufs (cela comprend l'oeuf pour la dorure) 4 g de bicarbonate 50 g d'écorces d'oranges confites 20 g de rhum brun 40 g d'eau de fleur d'oranger 1 c. à café de miel 2 grains de café ou 2 billes de chocolat

Couper en petits dés les écorces d'oranges confites. Battre les oeufs dans un récipent. Dans un récipient ou le bol d'un robot, crémer le beurre, le sucre, le bicarbonate et l'écorce d'orange confite. Ajouter 60 g d'oeuf battu et bien mélanger. Puis ajouter le rhum et la fleur d'oranger. Incorporer la farine (à l'aide de la feuille si vous utilisez un robot). Inutile de pétrir la pâte, il faut juste que la pâte soit homogène. Filmer la pâte et la laisser reposer au moins 30 minutes au frais. Préchauffer le four à 190°C - 180°C.

Garder un morceau de pâte afin de faire les décorations du suisse. Façonner le pâton en forme de fuseau un peu ventru.

le pâton ventru

le pâton ventru

~~, puis étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur d'environ 3 cm. Vous devez avoir une pâte de forme ovale. A l'aide d'un couteau entailler 4 triangles au niveau de la tête et des épaules. Puis découper l'entre-jambe, et entailler des encoches pour les bras de chaque côté. Ecarter les bras et les jambes et arrondir la tête. Mélanger le miel avec le reste de l'oeuf battu, et dorer le suisse. Cela permettra de coller les éléments de décoration. Déposer le suisse sur une feuille de papier cuisson.

Le corps se dessine.
Le corps se dessine.

Le corps se dessine.

~~Etaler de la pâte sur une épaisseur de 3 mm, et découper un demi-cercle pour le chapeau. Faire 2 boules pour le nez et le menton, et un boudin fin pour les moustaches. Utiliser les grains de café ou les boules de chocolat pour faire les yeux.

pour le chapeau
pour le chapeau

pour le chapeau

~~ Etaler de nouveau de la pâte et découper des bandes, et boutons. Décorer votre suisse. Dorer votre suisse une seconde fois intégralement, et enfourner pour 30 minutes.

Bandes et boutons
Bandes et boutons

Bandes et boutons

Laisser refroidir sur une grille. Il peut se conserver dans une boîte en métal quelques semaines.

Merci à "macaronnette" pour ses explications très pédagogiques.

Merci à "macaronnette" pour ses explications très pédagogiques.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Quand l'Auvergne répare le Nord ( N° 1330 )

Publié le par Quinquine1159

Arte diffusa, vendredi soir, un joli téléfilm, tiré d'un roman éponyme: "L'Annonce", de Marie-Hélène Lafon, originaire du Cantal.

Le roman adapté en téléfilm.

Le roman adapté en téléfilm.

Une jeune femme, Annette, habite BAILLEUL, dans le Nord. Elle est engluée dans une liaison avec un homme violent, alors en prison pour conduite en état d'ivresse.

Annette

Annette

Annette travaille comme manutentionnaire dans un supermarché. Elle n'est pas heureuse . Elle voudrait fuir son compagnon alcoolique et consulte les petites annonces matrimoniales.

Un travail physique dans le froid, un rêve dans le journal...

Un travail physique dans le froid, un rêve dans le journal...

Paul, un paysan qui vit seul dans sa ferme depuis des années, n'a jamais réussi à convaincre une femme de venir s'installer longtemps avec lui. L'isolement de sa ferme en est vraisemblablement la cause. Il a passé une annonce que lit la jeune femme.

Paul pourrait être un fermier du Nord ! Il ne dit pas qu'il est Auvergnat.

Paul pourrait être un fermier du Nord ! Il ne dit pas qu'il est Auvergnat.

On voit tout au long du film le double sens du mot "annonce". Au commencement, il s'agit bien du petit texte qu'on adresse par l'intermédiaire de médias. Mais ces phrases mentent par omission. Il y aura des révélations à "annoncer" ensuite.

Cette réponse qui ne cache pas l'existence d'un enfant du couple d'Annette est assez claire.

Cette réponse qui ne cache pas l'existence d'un enfant du couple d'Annette est assez claire.

La Nordiste se pose des questions. Elle n'a pas parlé de son âge et connaît celui de l'annonceur. Elle précise donc et, par là même, retarde sa décision.

Hésitation, moment de recul ...

Hésitation, moment de recul ...

Encouragée par sa mère, elle quitte tout et part avec son fils d'une dizaine d'années. Elle débarque en plein hiver, en pleine campagne dans une région inconnue jusqu'alors: l'AUVERGNE, très exactement à FRIDIERES.

La ferme de Paul est isolée, dans un beau paysage enneigé.

La ferme de Paul est isolée, dans un beau paysage enneigé.

Les images font la part belle aux qualités de l'Auvergne, le paysage, le calme, la race Sallers, la viande blanc bleue, le fromage artisanal, l'entraide des semblables.

Mais il faut s'adapter au climat, au travail des bêtes, à la famille de Paul. Car il a omis de lui "annoncer" la proximité avec son père et sa sœur, les activités partagées avec eux ses voisins immédiats.

Seul et pas seul, car Paul doit surtout supporter sa soeur intrusive.

Seul et pas seul, car Paul doit surtout supporter sa soeur intrusive.

Son fils a plus ou moins accepté la situation et repris le collège. Un chien est comme toujours le compagnon d'un enfant unique.

La fête de Noël est sobre dans ce cas là, mais elle se fête quand même;

La fête de Noël est sobre dans ce cas là, mais elle se fête quand même;

Aussi loin que l'on soit, on a un fil à la patte avec le téléphone portable.

Le passé "annonce" son retour dans la vie des exilés.

Le passé "annonce" son retour dans la vie des exilés.

Le père exige, harcèle, veut revoir son fils et la mère devra finalement "annoncer" à Paul l'existence de cet homme .

Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.
Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.

Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.

Et je ne conclue pas, pour laisser une situation assez courante vous laisser perplexe, vous donner peut-être l'envie de lire le livre. Il vous faudra alors imaginer l'ambiance, que les couleurs recherchées par le cinéaste, les tons de bleu, de violet, de bordeaux, sur le blanc de la neige, ont rendue impressionnante. Il vous faudra imaginer l'avenir de cet adolescent, l'avenir du nouveau couple et la réaction du père, lui aussi isolé dans le Nord.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Des villes ont imprimé leur souvenir à DOUAUMONT ( N° 1329 )

Publié le par Quinquine1159

Le centenaire de la bataille de VERDUN a été commémoré ce 21 février 2016.

En 1920, une nécropole nationale a été construite à DOUAUMONT , pour conserver les restes de ceux qui sont morts sur le champ de bataille.

Façade de l'ossuaire de DOUAUMONT

Façade de l'ossuaire de DOUAUMONT

Par décence, la façade principale de cette sépulture est dépouillée d'ornements, à l'exception d'armoiries de villes.

Les armoiries encadrent le porche.

Les armoiries encadrent le porche.

Un bulletin paroissial narbonnais apprend que les armes de NARBONNE figurent là, parmi celles d'autres villes.

Le sud a aussi connu des morts à Verdun.

Le sud a aussi connu des morts à Verdun.

Un zoom sur les blasons amènera à une recherche sur le choix des villes représentées sur le devant de l'ossuaire.

Les armes de LILLE voisinent avec celles de Strasbourg et de Philadelphie.

Les armes de LILLE voisinent avec celles de Strasbourg et de Philadelphie.

La ville de CAMBRAI est présente, proche dans la mort de celles de Montpellier, de Brest, de Bourges, de Rouen, de Tours, de Bar le Duc ....

Réunis dans le sacrifice de leur vie, Montpelliérains, Brestois...Rouennais....

Réunis dans le sacrifice de leur vie, Montpelliérains, Brestois...Rouennais....

De la région nordiste, on voit que ROUBAIX a participé à l'hémorragie de 1916. Ses combattants étaient proches de ceux Saint-Affrique, de Rodez, d'Orléans, de Limoges, de Monaco ....

Roubaisiens, Orléannais, Roannais .... Monégasques ...

Roubaisiens, Orléannais, Roannais .... Monégasques ...

Pour les victimes de DIEPPE et de COMPIEGNE en 1916, une empreinte est aussi gravée dans la pierre de l'ossuaire de DOUAUMONT.

Morts dans la boue, vivants pour toujours dans la mémoire de la pierre

Morts dans la boue, vivants pour toujours dans la mémoire de la pierre

Bien d'autres villes ont perdu leurs jeunes enfants dans les mêmes conditions.

Les villes dont le nom est visible sur la façade sont les villes ayant contribué à l'exécution du monument. A domicile toutes se souviennent ....

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Cette fois, les Ch'tis étaient à FOIX ( N° 1325 )

Publié le par Quinquine1159

Cette année, les Ch'tis d'ici ont boudé les mascarades de Mardi-Gras. Ils ont donc opté pour une journée culturelle. Marie-Jo en a ramené quelques photos. De la ville de FOIX, ils ont d'abord vu la " Halle aux grains ". Ils savent, depuis qu'ils habitent le Midi, que ces anciens marchés aux grains, lieux de transactions et greniers aux belles charpentes, sont souvent classés monuments historiques, dont sont fières toutes les communes des villes et villages du sud en possédant.

la halle aux grains à FOIX
la halle aux grains à FOIX

la halle aux grains à FOIX

Le château des Comtes de Foix domine la ville de Foix. Le guide était parfait , mais pour l'historique, je renvoie à Internet, car ce château a un long passé, affaire d'historiens surtout locaux. Il y eut ici résistance aux gens du Nord. ( Aujourd'hui nous sommes accueillis en touristes. LOL )

Le château a 3 tours. La 3ème est un peu cachée pour la photo de Marie-Jo.
Le château a 3 tours. La 3ème est un peu cachée pour la photo de Marie-Jo.

Le château a 3 tours. La 3ème est un peu cachée pour la photo de Marie-Jo.

Tour à tour défensif, habitat et prison, le château est parfaitement conservé et permet une belle vue sur la région fuxéenne. Tour à tour aussi ( tour 1 à tour 2 à tour 3 ) la visite.

La tour ronde est la plus belle.
La tour ronde est la plus belle.

La tour ronde est la plus belle.

L'imagination doit intervenir pour évoquer les nombreux conflits qu'ont vus ces tours.

L'imagination doit intervenir pour évoquer les nombreux conflits qu'ont vus ces tours.

Le repas réunit les fidèles amis. Le programme doit ensuite les amener à MONTGAILLARD, pour visiter les forges de Pyrène.

Un moment de partage
Un moment de partage

Un moment de partage

Avant de visiter les forges de Pyrène, il est bon de rappeler la légende qui, après la mort par le feu de la jolie Pyrène, fit dire à Hercule ces mots :

" Afin que ton nom, ma chère PYRENE, soit conservé à jamais par les hommes qui peupleront cette terre, ces montagnes, dans lesquelles tu dors pour l'éternité, s'appelleront dorénavant PYRENEES."

Attentifs aux explications

Attentifs aux explications

Toujours en activité
Toujours en activité

Toujours en activité

Puis, à nouveau 3 heures de route, car 150 kilomètres entre Foix et le retour dans l'Aude maritime, mais voilà une intéressante journée de découverte du patrimoine ariégeois par des Ch'tis exilés.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>