Un petit Quinquin au firmament ( N° 1150 )

Publié le par Quinquine1159

Pour Maryse :

AXEL n'a pas voulu de la terre,

A trouvé trop froide la mer,

N'a pas voulu apprendre l'abécédaire,

A sauté tous les anniversaires.

Il laisse en pleurs sa mère,

Son père...

Et Maryse ne sera pas encore grand'mère.

P'tit Quinquin a suivi une étoile.

P'tit Quinquin a suivi une étoile.

AXEL s'est accroché à une étoile,

Et le vent en a fait une voile.

Dans le ciel, il est roi, LE !

Libre de se promener à poil,

De ne pas entendre: " Ton lait, bois-le !"

Ni: " Cet enfant sage, sois-le !"

Il est maintenant, du plus grand des peintres, la plus belle toile.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
merci ma petite marie-jeanne , ton poème m'a beaucoup touché pour mon petit amour : axel, repose en paix .. : mon tresor , mon cœur !!!!!!!!!!! je t'aime ,
Répondre
M
Je te l'ai adressé sur papier. J'espère que tu l'auras avant le Nord. Axel est vivant dans ton cœur.
M
Bonjour Marie je ne suis pas tres présent en ce moment cause plein de choses a faire je passe te faire un coucou
bisous
Marcel
Répondre
Q
Coucou, Marcel, c'est gentil . J'ai une amie qui a de la peine.
R
Juste pour te faire un coucou sans rentrer dans l'intimité de ce message
@ + L'Auvergne te salue
Répondre
Q
Ce doit être terrible de mettre au monde un enfant mort-né. Un enfant désiré quand on a 36 ans. La grand-mère l'a vu si beau, heureusement.