Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photos ramenées des Hauts de France ( N° 1357 )

Publié le par Quinquine1159

30 mars-5 avril 2016, des jours passés dans la région lilloise, voici les photos ramenées, saisies au vol, par amour. D'abord, images du printemps dans la ville de Lille :

Rue du Pont-Neuf
Rue du Pont-Neuf

Rue du Pont-Neuf

Face à la gare Lille-Flandres, une affiche célèbre la fleur de houblon. Et beaucoup reconnaîtront le restaurant et la brasserie ( comprenez la fabrique de bière ), bien françaises, qui la mettent en avant. Ces deux jeunes serveuses insistèrent pour prendre la pose, s'attribuant le qualificatif avec force, et revendiquant leur origine ch'tie.

Fleurs et fleurs du Nord
Fleurs et fleurs du Nord

Fleurs et fleurs du Nord

Le Chat Botté n'est pas Lillois, mais sa botte fait partie du paysage. Elle fut le symbole de l'arrivée du XXIème siècle à Lille.

Farceur, le Chat de Gelück s'est invité juste à côté.

L'immeuble surnommé "La Botte". Le Tri Postal devenu Musée et qui fut Centre de tri postal voici 60 ans
L'immeuble surnommé "La Botte". Le Tri Postal devenu Musée et qui fut Centre de tri postal voici 60 ans

L'immeuble surnommé "La Botte". Le Tri Postal devenu Musée et qui fut Centre de tri postal voici 60 ans

Quittant la Métropole, par l'autoroute A1 vers le sud, une image volée à toute vitesse et adorée de la narratrice : une immense sculpture évoquant " Je sème à tout vent ", si justifiée au pays des semailles et du vent du Nord. Par ailleurs: souvenir ému de la couverture des dictionnaires Larousse de notre jeunesse studieuse. Et une pensée aussi pour la fleur de pissenlit suffisant à nous faire un jouet et un rêve d'envol.

Bravo à l'auteur de cette évocation, qui est cependant maintenant méprisé.

Bravo à l'auteur de cette évocation, qui est cependant maintenant méprisé.

Filant vers la campagne, voici Sainghin en Mélantois, où, faut-il le souligner, le ciel était bleu aussi, et les fleurs généreuses, en ce début avril.

- Bonjour les cousines !
- Bonjour les cousines !

- Bonjour les cousines !

Dans ses armoiries, la capitale de la Région a également une jolie fleur : la fleur de lys. Mais, ce jour-là, en l'honneur de celle qui apprécierait, les enfants en avaient fait le décor d'un délicieux gâteau au chocolat.

Il y a des héraldistes dans la famille !
Il y a des héraldistes dans la famille !

Il y a des héraldistes dans la famille !

Retour vers les ancêtres, à Mons-en-Baroeuil. Ici, une enseigne fait comme un écho:

Qui donc parle ainsi ?

Qui donc parle ainsi ?

Il faut y croire: c'est tout simplement une baraque à frites !

Vous avez la preuve.

Vous avez la preuve.

Vagabondage enfin à Cappinghem. C'était le 1er avril, mais l'image n'est pas antidatée.

Qui a dit qu'il fait toujours gris dans le Nord ? Pas moi.

Le camélia a même déjà perdu un peu de pétales: ils tapisent le sol.

Le camélia a même déjà perdu un peu de pétales: ils tapisent le sol.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Les Bleus étaient à Lézignan !( N° 1356 )

Publié le par Quinquine1159

Une consigne aurait été donnée, cela n'aurait pas marché mieux. Non, les Ch'tis, réunis samedi à Lézignan, ne s'étaient pas donné un mot de passe : BLEU.

Après la marche dans la pinède, le restaurant des Corbières qui les accueillait avait choisi une couleur de nappes, restée inconnue avant leur arrivée.

Et regardez bien les vêtements ! Ils sont assortis à la nappe.

Et regardez bien les vêtements ! Ils sont assortis à la nappe.

Le hasard avait donc fait de leurs retrouvailles, une toile bleue.

Les Bleus étaient à Lézignan !( N° 1356 )
Les Bleus étaient à Lézignan !( N° 1356 )

Le ciel avait déteint sur leurs gilets.

Les Bleus étaient à Lézignan !( N° 1356 )
Les Bleus étaient à Lézignan !( N° 1356 )
A moins que ce ne fut l'iris .
A moins que ce ne fut l'iris .

A moins que ce ne fut l'iris .

Journée toute en couleur, sans nuages donc, comme ils les aiment et qui eut beaucoup de participants. Ils n'ont pas rencontré le peintre du bleu, Yves KLEIN, mais ils ont trouvé, parmi eux, un artiste.

Celui-ci exposera bientôt ses tableaux près de Carcassonne. Il fera l'objet d'une visite et le sujet d'un article à venir.

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Publié le par Quinquine1159

LEZIGNAN, on le sait , c'est LEZIGNAN des CORBIERES. On le connaît pour son vin, son vin des Corbières.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Sur la route de Narbonne à Carcassonne, on y passe; on ne fait souvent qu'y passer. On en connaît éventuellement son église.

Elle mérite d'être connue.

Elle mérite d'être connue.

Des Quinquin habitent Lézignan. Cette année, l'association en a fait son point de rencontre printanière. Car, chaque année, en avril, les Quinquin prennent l'air. A Lézignan, il y a une très belle pinède, bien entretenue, la pinède de Saint Jaume. C'est l'endroit de rendez-vous des Ch'tis amis.

Le président rappellera aux adhérents présents, les deux possibilités de parcours.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les marcheurs sont bien équipés. En fait, ils se sont déjà inscrits pour l'un ou l'autre.

Les courageux, les entraînés, opteront pour la marche de 6 kilomètres à allure rapide.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Parcours un peu accidenté, qu'ils ne prendront pas le temps de photographier, c'est évident.

Les autres, quelques hommes parmi une majorité de femmes, se plairont dans une balade. Car un indice les tentera. Double indice !

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Du bonheur (sic) avec des photos en perspective et le parfum de la nature.

Ceux-ci ramèneront de nombreux clichés. La végétation méditerranéenne offre, en cette saison, de belles variétés déjà fleuries.

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Bonne curiosité alliée à une belle balade

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.
Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

Le bleu sera la couleur de la journée, nous verrons cela dans le prochain article.

L'iris sauvage, voilà qui le rend plus attractif que celui des jardins. Quant à l'orchidée sauvage, sa taille n'est pas à la hauteur de notre admiration.

OH ! AH !
OH ! AH !

OH ! AH !

L'aubépine est fleurie. Tout le parcours est jalonné de panneaux explicatifs, pour les plus urbains.

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Un symbole du printemps revenu: l'aubépine

Mais attention aux faux-amis. Voici une fleur ressemblant à l'aubépine et il est bon de lire les explications. Bien voir aussi son nom double, car on connaît bien le laurier, mais ce n'est pas lui.

C'est le laurier-tin .
C'est le laurier-tin .

C'est le laurier-tin .

Tiens voilà des copines. Elles herborisent, elles flashent, elles aiment, elles sourient.

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Et à droite, sauvage aussi celui-là : un lilas !

Monsieur Ducros n'est pas passé ici, car il y a profusion de thym et d'odeur.

LEZIGNAN autrement ( N° 1355 )

Les genêts ne sont pas encore fleuris, mais on trouve quelques ajoncs. On sait bien que les piquants font la différence entre les deux bosquets de la même couleur,et on évoque la publicité pour le Canada Dry .

alors ?

alors ?

Tandis que nous admirons les cistes à maturité, est-ce un garde qui vient, un chasseur ? A moins que nous ne reconnaissions un farceur, qui prend sa canne pour un fusil.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.
Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Ce n'est pas un expert en botanique et apparemment il ne cherche pas à le devenir.

Il eut fallu placer l'image qui suit, en tête d'article, mais on se serait demandé si nous nous prenions pour des petits hommes bleus.

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Oui, comme le Schtroumpf costaud, nous effectuions nos exercices matinaux... mais encore ?

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Qu'avons-nous rencontré ? Qu'avons-nous appris? Car tout le monde n'a pas la culture BéDéphile.

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !
Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Les Schtroumpfs aimeraient la salsepareille !

Le fruit de la vigne est plutôt notre nourriture à nous ! Elle est déjà bien en avance. Nous sommes trop loin pour voir si elle a sa fleur.

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

Paysage familier pour les Ex-Ch'tis, Néo-Audois...

- Tiens, voilà le retour du groupe de marcheurs. Ils sont en nage.

Mais certains feront quand même un peu de botanique !

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Voilà les audacieux qui ont fait le parcours VITA.

Et de récupérer, qui une bouteille d'eau, qui un petit sucre et tous une face civilisée en quittant vêtements de sport et chaussures de marche.

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

Soulager les pieds et quelquefois sa vessie !

A demain, parce que vous imaginez bien que la journée n'est pas finie.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

A la gare LILLE-FLANDRES, on rencontre le MONDE ( N° 1354 )

Publié le par Quinquine1159

Premier regard sur LILLE, en descendant du train à la gare de Lille-Flandres, l'ancienne gare, reconstruction au XIXème siècle, de la gare du Nord parisienne, pierre par pierre. Paris-Nord était alors trop petit. On la déménagea sans rien abimer. Les Parisiens n'aimaient pas son architecture flamande. Nous, oui !

Lille-Flandres, désormais voisine de la gare des T.G.V.Lille-Europe

Lille-Flandres, désormais voisine de la gare des T.G.V.Lille-Europe

Belle façade, beaux jets d'eau. Et dans un périmètre de 150 mètres sur 50 environ, c'est le monde entier que l'on trouve.

La Chine, le Japon ...
La Chine, le Japon ...

La Chine, le Japon ...

le Maroc, la Tunisie...
le Maroc, la Tunisie...

le Maroc, la Tunisie...

l'Inde, la Turquie...
l'Inde, la Turquie...

l'Inde, la Turquie...

l'Orient, le Japon encore, sont à la gare de Lille.
l'Orient, le Japon encore, sont à la gare de Lille.

l'Orient, le Japon encore, sont à la gare de Lille.

Un peu d 'Europe quand même, avec nos voisins de Belgique

Un peu d 'Europe quand même, avec nos voisins de Belgique

Voilà mes quelques photos, mais je suis une vraie Ch'tie et je suis venue pour Lille .

Non je ne suis pas une touriste.

Non je ne suis pas une touriste.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Elle pose la question, mais, comme nous, elle sait où est le Nord ( N° 1353 )

Publié le par Quinquine1159

Couverture du livre de la jeune auteur nordiste

Couverture du livre de la jeune auteur nordiste

"C'est où le Nord ?" est le manifeste d'une gamine un peu perdue. C'est le portrait d'une génération, une photographie de la France d'aujourd'hui. Dans un style moderne et affirmé, Sarah Maeght raconte, pleine d’espoir et avec rage, les errances d’Ella, jeune prof de 24 ans, qui ne sait pas très bien où elle va, signant un premier roman plein d’humour, de tendresse et de sensualité, où défile toute une galerie de personnages pittoresques. Lorsqu’elle quitte Dunkerque pour vivre à Paris, Victor, son compagnon, repart vivre dans le Nord. Avec Klaus, son poisson rouge, Lou, sa meilleure amie et Théo un copain homo, elle affronte avec humour les tribulations de la dure vie du lycée où elle enseigne le français à des élèves en difficulté. Quand elle rencontre Cléo qui lui fera découvrir les folles nuits parisiennes, Ella ignore encore jusqu’où cette histoire la mènera… l’amour peut-être ? ( copié-collé sur Internet )

Sarah MAEGHT

Sarah MAEGHT

La romancière Katherine Pancol a soutenu cette jeune auteur et préfacé son roman. Paru chez Albin Michel, il est en vente depuis le 7 avril. L'histoire se passe dans une région que nous, Ch'tis, connaissons bien : le Dunkerquois.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

L. A. M. ( N° 1352 )

Publié le par Quinquine1159

A VILLENEUVE d'ASCQ, Modigliani et le soleil avaient rendez-vous avec beaucoup de Nordistes, ce dimanche 3 avril 2016.

L'affiche. Son sous-titre est la clé du peintre.

L'affiche. Son sous-titre est la clé du peintre.

L'attente à l'entrée est compensée par la vue de sculptures , dans le beau parc du L.A. M.

un mobile de Calder

un mobile de Calder

Un oiseau d'acier

Un oiseau d'acier

Une tente ?...
Une tente ?...

Une tente ?...

La joie ...

La joie ...

Les Lillois nomment la sculpture suivante : la Bouche. Les enfants se régalent d'entrer dedans et de remplacer les dents manquantes !

Quand on a la présence d'esprit de copier les explications, on comprend mieux !
Quand on a la présence d'esprit de copier les explications, on comprend mieux !

Quand on a la présence d'esprit de copier les explications, on comprend mieux !

Mamie aussi avait rendez-vous, mais à l'intérieur, avec Modigliani. Pas de buvette et cependant deux buveurs la font sourire:

Modigliani n'était pas Nordiste, mais la réputation est faite LOL !
Modigliani n'était pas Nordiste, mais la réputation est faite LOL !

Modigliani n'était pas Nordiste, mais la réputation est faite LOL !

Soyons sérieux. L'artiste est connu, surtout pour ses portraits au visage ovale et aux couleurs le plus souvent orangées. Qui est ce garçon dont une affiche de l'exposition temporaire montre le visage ?

L'auteur l'a baptisé tout simplement " le garçon en culottes courtes".

L'auteur l'a baptisé tout simplement " le garçon en culottes courtes".

Mais Mamie n'est décidément pas sérieuse. Elle l'appelle "Quinquin" !

Une visiteuse admire le garçon .

Une visiteuse admire le garçon .

Pas de photos de tous les tableaux exposés. Une particularité pour tous: les deux yeux peints ne sont pas identiques: l'un vous regarde, l'autre est tourné vers lui-même ( d'où le sous-titre de l'expo ) .

Il faudra expliquer cela à la petite Quinquine au retour . Et le ravissement pour la fin : une " petite-fille en bleu " qui pourrait être... Quinquine !

L. A. M. ( N° 1352 )

Quand un dimanche est réussi, il est réussi ! Merci au "Lille Art Moderne ( L.A.M. )".

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )

Publié le par Quinquine1159

Il y a régulièrement des manifestations , dans toutes les grandes villes. Elles sont souvent pacifiques, bien encadrées. Quelquefois, ce sont simplement des soutiens de sympathie, des mouvements d'opinion. Le jeudi 31 mars 2016, la Lilloise, qui rédige, a été bloquée rue Faidherbe à LILLE, pendant 1 heure et demie, par une action militante.

On ne passe pas.

On ne passe pas.

C'est la voix de la rue, principalement des grandes rues des grandes villes, où s'engouffre la presse nationale, voire internationale.

La Voix du Nord, entre autres, fera écho.

La Voix du Nord, entre autres, fera écho.

C'est quelquefois un sursaut de désespoir, souvent des revendications salariales. C'était ce jour-là, une insistance auprès du gouvernement contre un projet de loi, un cri de colère.

Devant la gare de Lille-Flandres

Devant la gare de Lille-Flandres

Attendre, quand rien ni personne ne vous attend, n'est pas grave. Que faire pour passer le temps ? Penser à l'objectif de la manifestation, qui veut être écoutée du plus grand nombre. ...Compter les manifestants, c'est impossible: Syndicats et Renseignements Généraux y peinent.... Voir l'appartenance géographique .....

Venus de Calais

Venus de Calais

deux départemets solidaires: 62 et 59
deux départemets solidaires: 62 et 59

deux départemets solidaires: 62 et 59

Ici toutes les tranches d'âge sont représentées et les retraités sont présents.

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )

Les étudiants sont ici.

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )

Vous aurez mis un nom sur les désirs de chaque catégorie professionnelle, anonyme dans le syndicat auquel ils ont adhéré.

Confédération Générale des Travailleurs

Confédération Générale des Travailleurs

Force Ouvrière

Force Ouvrière

SUD

SUD

ATTAC

ATTAC

Mamie, qui aime sa ville, en profite pour lever les yeux et admirer les belles façades lilloises.

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Vers la place de la Bourse

Vers la place de la Bourse

Il faut bien qu'aussi l'imagination aide à passer le temps l Voir cela comme un carnaval avec banderoles.

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Et les costumes fluos
Et les costumes fluos

Et les costumes fluos

Les passants passent .

La musique dans la peau...

La musique dans la peau...

Bientôt fini ? Il en arrive toujours. C'est long pour vous, c'est long pour eux, c'est long pour moi !

Alors, à la gare, Mamie pense à tous ces départs, par une étudiante, par une vacancière pressée, par une fille venue voir ses parents, départs tristes ou joyeux. Toutes ces arrivées furent attendues avec impatience par une jeune femme amoureuse....

La gare de Lille-Flandres fut longtemps la seule gare de Lille.

La gare de Lille-Flandres fut longtemps la seule gare de Lille.

La vieille gare de Lille est un beau bâtiment, avec ses fontaines. Mamie s'est toujours dit qu'il ne devait pleuvoir suffisamment à Lille ! Les manifestants masquent l'ensemble des jets d'eau, mais aujourd'hui, c'est eux qu'il faut voir.

Aperçu des jets d'eau devant l'entrée ( ou la sortie !) de la gare de Lille, passage quasi obligé
Aperçu des jets d'eau devant l'entrée ( ou la sortie !) de la gare de Lille, passage quasi obligé

Aperçu des jets d'eau devant l'entrée ( ou la sortie !) de la gare de Lille, passage quasi obligé

Revenons à la digression. Pourquoi pas un défilé militaire !

Au pas

Au pas

Ou encore une procession religieuse, telles celles vues en Corse.

La foi est en eux.

La foi est en eux.

Le défilé ne s'arrête pas. Le délire vaut mieux que l'impatience: un monôme d'étudiants, une cérémonie de mariage du temps passé, une parade publicitaire, une marche funèbre, un cortège de voitures anciennes... ?

Le spectacle de la grande ville ( N° 1351 )
Avec les coeurs et les fleurs, plutôt

Avec les coeurs et les fleurs, plutôt

Le feu est vert après une heure et demie d'attente OUF !....

Et relevons la tête une dernière fois, dans cette belle rue très empruntée !

Et relevons la tête une dernière fois, dans cette belle rue très empruntée !

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

"Au pays des merveilles" ( N° 1350 )

Publié le par Quinquine1159

Alice est au pays des merveilles depuis 150 ans. Alice parle l'anglais, forcément puisqu'elle est la fille de Lewis Carroll.

Alice et ses amis, à une table merveilleuse

Alice et ses amis, à une table merveilleuse

Mais la Mamie de Quinquine n'est pas Alice. D'ailleurs, elle ne parle pas l'anglais. Quelle est alors la ville visitée ?

Une belle enseigne, dans une ville du nord de la France

Une belle enseigne, dans une ville du nord de la France

Une pâtisserie de LILLE fait référence à l'époque du Directoire en 1793, et à la mode des INC.OYABLES et des ME.VEILLEUX, non seulement dans son enseigne, mais aussi sur ses murs.

Ces incroyables et merveilleuses se sont installés au salon de thé à Lille.

Ces incroyables et merveilleuses se sont installés au salon de thé à Lille.

La pâtisserie lilloise est célèbre pour un gâteau décliné en plusieurs versions, mais toujours à base de meringue et crème: le merveilleux.

Le gâteau dit " merveilleux " , ici en version " incroyable "

Le gâteau dit " merveilleux " , ici en version " incroyable "

Pendant une semaine de présence dans la métropole du Nord, Mamie n'a pas pu résister, sachant qu'elle en trouverait moins facilement dans le Sud.

Sa soeur lui a d'ailleurs offert la version aux éclats chocolatés.

Sa soeur lui a d'ailleurs offert la version aux éclats chocolatés.

Mais qu'est devenue sa ville ?

Pendant des années, une braderie célébra les moules de manière inédite. La France entière a vu cette image.

Les coquilles vides sont jetées dans la rue, face au restaurant, le jour de la braderie de septembre.

Les coquilles vides sont jetées dans la rue, face au restaurant, le jour de la braderie de septembre.

Ce restaurant était une institution dans la ville. "AUX MOULES" tout simplement, mais à toutes les sauces.

La façade dans la rue piétonne

La façade dans la rue piétonne

Le 05 Avril, on vendra aux enchères tous les éléments du restaurant: tables, chaises, nappes, couverts, vaisselle, carafes, porte-manteaux, écriteaux, lustres, en tout 10.000 pièces.

A vendre, tout est à vendre.

A vendre, tout est à vendre.

Autrefois, à Lille, même en août, le shopping animait la "rue de Béthune".

ça, c'était avant..

ça, c'était avant..

En 2016, les galeries Lafayette sont fermées, à tous les niveaux.

J'ai vu un casting amener aux Galeries Lafayette des centaines de jeunes filles.

J'ai vu un casting amener aux Galeries Lafayette des centaines de jeunes filles.

Un peu surprenant dans une rue vouée essentiellement aux vêtements, mais bien pratique pour éviter d'aller chercher plus loin un achat utile, il y avait là Darty.

Darty était aussi rue de Béthune à Lille.

Darty était aussi rue de Béthune à Lille.

La rue piétonne perd peu à peu ses enseignes . Darty aussi a dit :

Froidement annoncé ....

Froidement annoncé ....

Il n'y a pas si longtemps que Pierre Mauroy, Maire, a quitté ses administrés. Il fréquentait assidûment un restaurant aux lambris de chêne blond, orienté vers le jardin de la cathédrale, à la très belle salle du XVIIIème siècle: l'Huîtrière.

La façade du restaurant l'Huîtrière

La façade du restaurant l'Huîtrière

De l'établissement né en 1928, ne reste maintenant qu'au rez-de-chaussée, la vente à emporter de ses célèbres fruits de mer.

Le restaurant à l'étage est désormais fermé.

Le restaurant à l'étage est désormais fermé.

Jusqu'à ses derniers jours, le général De Gaulle se faisait envoyer les célèbres gaufres, spécialités de la maison Meert, en place depuis 1791. Devons-nous à l'homme célèbre d'avoir gardé ce joyau pour les yeux et pour le palais ?

Cette autre institution lilloise est restée rue Esquermoise.

Cette autre institution lilloise est restée rue Esquermoise.

En 1980, la pâtisserie Meert fut classée patrimoine historique. Ce magasin ne s'adresse pas à toutes les bourses, mais il donne une âme à la ville de Lille. Souhaitons que la pâtisserie Aux merveilleux y demeure également. Ainsi, malgré les nouveaux quartiers et les nouvelles routes d'accès, malgré les vitrines vides, le général trouverait toujours merveilleuse la ville de sa naissance.

 "Au pays des merveilles" ( N° 1350 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0