Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Edouard, Eddy, Marvin, Martin, qui ? ( N° 1727 )

Publié le par Quinquine1159

En 2014, "Eddy Bellegueule", devenu Edouard Louis, avait connu un grand succès auprès de la critique littéraire. L'auteur, originaire d'un village de la Somme, y décrivait l'enfance malheureuse d'un garçon "différent" et efféminé, issu d'une famille ouvrière. ( N.B: J'y ai consacré un article de ce blog le numéro 1024.)

Le "roman autobiographique" du Picard, à sa sortie, avait fait l'effet d'une bombe dans son village d'Hallencourt, dans la Somme. Les 1 400 habitants de la commune y sont dépeints comme souvent frustres et à l'occasion racistes, sexistes et homophobes. La confusion entre fiction et récit personnel a été entretenue par l'auteur qui déclarait en interview : "Eddy Bellegueule, c'était moi"  De nombreux proches de l'auteur, certains identifiables dans l'ouvrage, ont déclaré ne pas se reconnaître sous sa plume et ne pas comprendre sa démarche. Mais le livre s'est écoulé à 300 000 exemplaires.    

Edouard Louis alias Eddy Bellgueule

Edouard Louis alias Eddy Bellgueule

Ce mercredi, on trouvera à l'affiche des cinémas l'attendu Marvin ou la belle éducation.

Le film d'Anne Fontaine est largement inspiré du premier livre à succès d'Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule (ed. Seuil).

Affiche du film inspiré du livre

Affiche du film inspiré du livre

Pendant près de deux heures, on suit le parcours du jeune Marvin Bijoux (interprété par Jules Porier et Finnegan Oldfield), brimé ou violenté dès l'enfance par sa famille, ses proches et ses camarades en raison de son homosexualité. Marvin a remplacé Eddy, l'écrivain est passé comédien, mais la trame est là.

Le jeune s'appelle dans le film Marvin Bijoux

Le jeune s'appelle dans le film Marvin Bijoux

La réalisatrice du film livre une réinterprétation du livre (elle avait acheté les droits du roman après l'avoir lu) . Mais elle  transpose l'enfance du protagoniste dans le Vercors et met davantage l'accent sur la révélation et son émancipation parisienne.   

La réalisatrice du film

La réalisatrice du film

Edouard Louis qui a déménagé à Paris pendant ses études pour suivre des cours à l'Ecole Normale Supérieure, n'a pas souhaité que son nom apparaisse au générique du film.

Sa famille est ulcérée et confrontée désormais, elle aussi à la violence, celle de la publicité.

La fin est la même pour les deux ouvrages: les jeunes homosexuels changent de nom . Ccomme Eddy Bellegueule était devenu Edouard Louis, Marvin Brijoux devient Martin Clément. 

 

Martin Clément alias Marvin Brijoux

Martin Clément alias Marvin Brijoux

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Uno, dos, tres cumpleanos ( N° 1726 )

Publié le par Quinquine1159

Et voilà que je m'essaie à l'espagnol. (Certains Ch'tis ont peut-être hérité de la langue. Et maintenant, arrivés dans l'Aude, la frontière n'est pas loin.)

Les Ch'tis, souvent de bonne humeur, savent réagir et surprendre. Ainsi, lors de leur Assemblée générale, ils ont appris que ce 18 Novembre était le jour anniversaire de la naissance de Jacques. Aussitôt, ils informèrent le traiteur. Faute d'un gros gâteau, Jacques aurait son gâteau, agrémenté d'une bougie étincelante. Remarquable l'anticipation des "Traiteurs d'Occitanie"  à toujours se déplacer avec un accessoire festif. Il faut bien reconnaître que, dans beaucoup de repas de groupes, il y a souvent l'anniversaire d'un convive.

Pensez: une religieuse qui tient une bougie, rien de plus vraisemblable ! 

Vive fut la lumière. Vite elle s'éclipsa.

Vive fut la lumière. Vite elle s'éclipsa.

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, certains évoquèrent leur récent anniversaire.

Ils se prirent à chercher des "conscrits", ceux de "la classe 57", car ceux-ci changeaient de statut et devenaient en 2017, des octogénaires. 

Il fallait battre le fer alors qu'il était chaud ( c'est possible en fin de repas ). Donc un "Joyeux anniversaire" leur fut aussitôt chanté.

6 de "la classe 57"

6 de "la classe 57"

Chaque dizaine d'ans est un évènement.

Et notre Président ayant fêté les 70 ans, qui était partant pour en dire autant ?

Son épouse et deux autres adhérents. "Bon anniversaire" aux jeunes septuagénaires !

4 de la classe "67"

4 de la classe "67"

Joyeuse et inattendue façon de finir une journée amicale !

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

Le repas d'après A.G. des Néo-Audois ( N° 1725 )

Publié le par Quinquine1159

Après la réunion très sérieuse des "P'tits Quinquin" du Narbonnais ( voir article précédent ), un repas s'imposait. Dans une très belle salle, les "Traiteurs d'Occitanie" basés à Coursan Aude, ont fait une très belle présentation avant un excellent menu. Serviettes blanches en tissu, assiettes au filet doré, plusieurs verres, tout s'annonçait bien.

Belles tables

Belles tables

Apéritif servi à table, aussi n'était-il pas pénible d'attendre le premier plat. N'est-ce pas Mesdames !

Le repas d'après A.G. des Néo-Audois ( N° 1725 )
Le repas d'après A.G. des Néo-Audois ( N° 1725 )

L'entrée était variée avec: un peu de foie gras, des pétales de jambon sec sur un lit de salade. Une cassolette de tomates concassées, telle un vrai petit poisson rouge. 

Petit poisson est devenu grand !
Petit poisson est devenu grand !

Petit poisson est devenu grand !

Doit-on parler de trou normand ou de trou cathare ensuite ? Il fallait y goûter pour le dire! (donc je ne vous le dirai pas).

Comme Emile et Serge, on pouvait bavarder pour voir arriver le plat principal : un civet de joue avec son riz et sa déco de rondelles de carottes. La joue était fondante, comme celles qu'on embrasse volontiers !

Mangeait la sauce qui voulait.
Mangeait la sauce qui voulait.

Mangeait la sauce qui voulait.

Et où étaient-ils donc ces Ch'tis ? Vous pouvez penser: chez des religieuses et on ne les comptait plus, en train de prier; en fait plus d'une soixantaine !

Et encore autant à côté !

Et encore autant à côté !

Croyez-moi : ces religieuses ne chantaient pas, mais enchantaient. 

Belle présentation sur crème anglaise
Belle présentation sur crème anglaise

Belle présentation sur crème anglaise

Ce n'est pas Marie-Jeanne qui dira le contraire.

Qu'en pensent Christian et Michèle que j'aperçois plus loin? Je ne vois pas Sylvie qui a pourtant complété ma série de photos, très à propos, et que je remercie.

Le repas d'après A.G. des Néo-Audois ( N° 1725 )

Bonne journée du début à la fin.

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

Publié le par Quinquine1159

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

Le 18 novembre 2017, à 10 heures, les membres du bureau et les adhérents du "P'tit Quinquin" se sont réunis régulièrement, à Saint André de Roquelongue pour leur assemblée générale annuelle. L'ordre du jour, redonné par le Président Francis, a été respecté. 

 

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

Les comptes ont été exposés avec une grande rigueur, par Geneviève. Pour chaque rencontre, on a su le nombre de participants, les dépenses, les bénéfices ou déficits.

Le total s'équilibre à une dizaine d'euros près. Quitus a été voté à l'unanimité.

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )
Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

Les 10 activités de l'année passée ont été ensuite évoquées. Deux ayant été annulées pour sous-effectif, elles ne seront pas reconduites en 2018. Il s'agit des excursions à la journée et du challenge de boules. Le carnaval avait déjà été supprimé. 

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

On se bornera donc à 6 rencontres l'année prochaine :

la galette des rois le dimanche 7 janvier,

l'anniversaire du club le dimanche 18 mars,

la marche le samedi 5 mai,

les moules-frites le dimanche 15 juillet,

une 2ème marche le samedi 15 septembre,

l'assemblée Générale en novembre (date à fixer en fonction des salles libres )

Hier, aujourd'hui, demain, bilan de l'association "Le P'tit Quinquin" du Narbonnais ( N° 1724 )

Le bureau a été reconduit. Deux hommes se sont portés volontaires pour en faire partie  et ont été acceptés par l'assemblée.

A midi, la séance a été levée. Un repas a été servi, dont vous aurez des images demain.

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

De candidates confrontées à l'épreuve de culture générale ( N° 1723 )

Publié le par Quinquine1159

De candidates confrontées à l'épreuve de culture générale ( N° 1723 )

Dans les articles n° 1709 et 1709 bis, nous avons vu, de nos deux régions d'origine, les candidates au concours Miss France 2018. 

Comme les 28 autres candidates, elles sont actuellement à l'entraînement en Californie, au Palm Springs.  Elles sont studieuses aujourd'hui, car elles ne doivent pas seulement être belles.

A l'épreuve culturelle, les Misses

A l'épreuve culturelle, les Misses

Nous avons un rendez-vous télévisuel avec elles le 16 décembre 2017. Le concours se passera à Châteauroux et sera présidé par l'ex Miss Monde Iris Mittenaere. dans le jury on trouvera le couturier Jean-Paul Gauthier et la chanteuse Nolween Leroy. 

Maeva est bien grande. Paoulina est bien brune. Miss Pévèle devenue Miss Nord-Pas de Calais ou Miss Oise devenue Miss Picardie deviendra-t-elle Miss France 2018 ?

Maeva et Paoulina
Maeva et Paoulina

Maeva et Paoulina

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Nouvel entrant à Calais. Et son dessert favori arrive à Lille ( N° 1722 )

Publié le par Quinquine1159

La ville de Calais apparaît dans l'un des derniers épisodes du dessin animé Les Simpsons, et plus précisément au septième épisode de la 29eme saison  intitulé "Singin' in the Lane".
Dans cet épisode, où Homer et ses compagnons de boisson reforment leur équipe de bowling avec le barman Moe Szyslak, ce dernier s'imagine recommencer une nouvelle vie en France.
Dans les fantasmes du barman, le ferry américain (baptisé "Le Seconde Chance") dépose Moe... à Calais, reconnaissable à son immense panneau mais surtout à son beffroi, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Nouvel entrant à Calais. Et son dessert favori arrive à Lille ( N° 1722 )

Les Calaisiens auraient peut-être apprécié que la série de Matt Groening rende un peu plus hommage à leur plage, noyée sous la marée, mais on ne se plaindra pas du clin d'oeil.

A Lille, ce n'est pas Homer Simpson qui s'invite, mais son dessert favori : le Donuts. Une pâtisserie du centre-ville vient d'en faire une spécialité. On en trouve même avec 40 goûts différents, vendus séparément ou en boîte de 6 ou de 12. Les parfums les plus demandés sont le Nutella et le Speculos. Jusqu'à présent, les Lillois devaient aller en Belgique, à Menen, pour en acheter.

Je m'inquiète quand même pour la gaufre lilloise ! 

Donuts en boîte -cadeau à la pâtisserie lilloise Hill's Donuts (rue esquermoise)

Donuts en boîte -cadeau à la pâtisserie lilloise Hill's Donuts (rue esquermoise)

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Un dernier petit tour à l'expo photos de Canet d'Aude ( N° 1721 )

Publié le par Quinquine1159

Parce que j'ai peut-être oublié cette photo dans la case "automne" :

Un dernier petit tour à l'expo photos de Canet d'Aude ( N° 1721 )

Parce qu'on aimerait savoir quelles sont ces fleurs :

Un dernier petit tour à l'expo photos de Canet d'Aude ( N° 1721 )

Et surtout parce que j'aime les chats et que celui-ci est fatigué  :

Un dernier petit tour à l'expo photos de Canet d'Aude ( N° 1721 )

Certains adhérents du Video photo club vont partir en voyage au Vietnam. Je leur dis     "A l'an prochain pour voir les belles photos que vous ferez là-bas ! "

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

Des exposants participatifs, des visiteurs intéressés ( N° 1720 )

Publié le par Quinquine1159

L'exposition du Videophoto Club aurait mérité des heures de visite à moins de pouvoir y revenir. Mais elle n'a eu lieu que le temps d'un week-end.

Et on comprend bien les raisons de ce court temps, car il faut rendre la salle à d'autres activités communales. D'autre part aménagement, surveillance et déménagement  des oeuvres nécessitent l'engagement de ces bénévoles que sont ici les artistes photographiques.

Mais une simplicité des exposants mit les visiteurs en confiance pour poser des questions. 

Deux des exposants
Deux des exposants

Deux des exposants

Il nous fut d'abord rappelé le titre de l'affiche :  Proxy et Macro photographies.

 

Affiche que j'ai déjà montrée

Affiche que j'ai déjà montrée

Un échange très fructueux s'instaura, et on ne parlera pas de leçon, même si nous étions des élèves. 

Deux des visiteurs
Deux des visiteurs

Deux des visiteurs

Nous comprenons que nous pourrions presque pratiquer la Proxy photographie avec nos appareils photo numériques.

Ce travail en proximité est une technique pour les sujets petits et ne requiert pas les ingrédients exigés par la Macro photographie.

Nous avons cru reconnaître cette technique dans les photos suivantes :

 Des exposants participatifs, des visiteurs intéressés ( N° 1720 )
 Des exposants participatifs, des visiteurs intéressés ( N° 1720 )
 Des exposants participatifs, des visiteurs intéressés ( N° 1720 )

Nous avons peut-être tout faux !

Maintenant voyons si nous avons bien compris la Macrophotographie

La Macro photographie s'attaque aussi à des sujets de petite taille, voire de très petite taille. Mais sa technique permet de réaliser des photos agrandies de sujets photographiés de très près.

Ceci nécessite donc d'abord un matériel beaucoup plus sophistiqué.: un objectif, une loupe, éventuellement un tube-rallonge, une lampe et même un trépied.

Objectif et loupe
Objectif et loupe

Objectif et loupe

Ensuite il faut avoir en Macrophotographie énormément de patience pour une mise au point au millimètre près. 

C'est d'autant plus compliqué que le sujet aime se mouvoir, surtout se mouvoir rapidement.

 

Exposition et netteté sont difficiles à gérer, c'est une technique très ... technique.

Avant qu'il ne s'envole !

Avant qu'il ne s'envole !

C'est un peu plus facile sur un sujet fixe. Sur la photo suivante, oubliant qu'il s'agissait de Macro photographie,  on aurait pu, d'abord, penser à une petite pomme d'amour ou à une sucette.  L'artiste nous a tout révélé, comme lorsqu'on a la solution des mots croisés sans même avoir à tourner la page. Dans le coin bas droit, on a la taille réelle du sujet.   Et l'expression "de la taille d'une tête d'épingle" a ici tout son sens !

 Des exposants participatifs, des visiteurs intéressés ( N° 1720 )

Demain, un dernier petit tour à l'expo photos pour cette année.

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

Où l'on s'étonne des pouvoirs d'un logiciel sur les photos ( N° 1720 )

Publié le par Quinquine1159

Il suffit de regarder cette photo d'un membre du PhotoVideo Club de Canet pour être doublement surpris. Premièrement que représente-t-elle? Deuxièmement comment l'artiste parvient-il à une telle transformation ?

Où l'on s'étonne des pouvoirs d'un logiciel sur les photos ( N° 1720 )

On comprend vite qu'on est dans les vignes. Mais on se demande si ceci n'est pas une peinture, tant les couleurs ont été idéalisées par le photographe. Comme disait Magritte à propos de sa pipe: ceci n'est pas une vigne, c'est la représentation d'une vigne.

Une explication sur un détail : au sol, ce que l'on pourrait prendre pour des flaques d'eau bleue et des traces laissées par le passage d'engins, ce sont en réalité des bâches noires en plastique.

Tout est donc possible au photographe devenu un magicien jouant selon son imagination. Son imagination et son audace ! Car il n'a pas fallu qu'il ait peur de manipuler les curseurs pour aller au bout de son rêve. Il a poussé les limites de son logiciel pour une optimisation des couleurs.

Ainsi le bois des piquets de vigne est passé du marron au violet , ainsi le vert des feuilles s'est quelquefois chargé de touches de mauve , le gris du ciel a viré en noir menaçant, la tristesse des plastiques noirs a fait place à une mer ondulante.

Performance du matériel, choix de l'originalité, désir de partager une vision onirique. Bravo l'artiste ! En vous amusant, vous provoquez notre émerveillement.

Où l'on s'étonne des pouvoirs d'un logiciel sur les photos ( N° 1720 )

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

L'automne est un régal pour les peintres et..... ( N° 1719 )

Publié le par Quinquine1159

Les enfants et les peintres sortent leurs pinceaux quand l'automne donne sa palette en cadeau. Alors, les photographes, instruits à Canet d' Aude, ont fait de l'automne le thème de leur récente exposition, sans refuser toutefois leurs envies d'autres sujets, comme nous l'avons vu hier avec les photos de nos amis ch'tis, Dany et Jean-Pierre SELIN.    Voici quelques unes de celles retenues par mon oeil de photographe amateur :

L'automne est un régal pour les peintres et..... ( N° 1719 )

N'oubliant pas que nous sommes dans une région essentiellement viticole, la vigne a pris place dans l'imagier de l'association.

Vraiment la plus belle saison pour photographier les vignes

Vraiment la plus belle saison pour photographier les vignes

Une grande photo nous interpela et, avant de vous en dévoiler le sujet, je vous demande de la regarder et de trouver ce que fait cet homme. (Je n'avais pas trouvé. )

Au bord d'une cuve profonde

Au bord d'une cuve profonde

Vous aviez des indices: automne, vignes...  Photographié d'en haut, ce tâcheron "foule" le raisin.

Les poètes aussi ont chanté la vigne. L'écrivain Colette nous parle des treilles de la vigne avec amour. Voici une photo qui montre qu'on peut effectivement se trouver bien sous ses feuilles automnales. On voudrait qu'elles ne fanent jamais.

La treille fait une voûte d'accueil.

La treille fait une voûte d'accueil.

Emportée peut-être par les tons de cette saison, où tout est doré, jaune, ocre, marron, orange... j'ai envie de joindre des photos respectant le nuancier. D'abord la fleur de courgette ( dont ce n'est pas la saison, mais qui m'a émue ).

Fleur de courgette

Fleur de courgette

Et des fleurs, peut-être pas "hors sujet", mes connaissances en botanique n'ayant pu les identifier. Leur beauté a droit de cité, car " Triste est l'automne pour celui qui ne sait l'égayer."

L'automne est un régal pour les peintres et..... ( N° 1719 )
L'automne est un régal pour les peintres et..... ( N° 1719 )

A demain pour encore une moisson de photos, de l'expo du "PhotoVideo Club" de Canet.

Publié dans Association

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>