Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Publié le par Quinquine1159

Je fus étonnée de trouver cette dame en couverture d'une revue hebdomadaire, où se montrent plutôt des actrices.

Trois pages sont consacrées à Madame Brigitte Macron, photos à l'appui. Ensuite deux pages pour son action à ROUBAIX et c'est bien ce qui m'intéresse. Je me promène donc et vous emmène dans une campagne qui ne dit pas son nom.

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Brigitte Macron est dans une école de réorientation pour adultes, où elle enseigne la littérature. Son ancienne profession en effet.

Il s'agit de "L'Institut des Vocations pour l'Emploi", celui de ROUBAIX, car il y en a aussi à VALENCE et à CLICHY-sous-Bois. Son cours est d'ailleurs en liaison avec ces deux-là. Ce sont les LIVE, du nom d'une association financée par LVMH et présidée par Madame Macron.

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

L'objectif de cette école : accompagner des adultes de 25 ans et plus, éloignés de l'emploi, qui peuvent être déjà diplômés ou pas du tout, parfois en situation de précarité, souvent déjà parents, et qui cherchent à (re)construire un projet professionnel solide.

A ces élèves dont la moyenne d'âge est de 38 ans, soutenus financièrement (jusqu'à 900 euros mensuels) et choisis selon leur désir d'emploi futur, on demande 30 heures de présence par semaine, en deux séances par mois. L'essentiel étant de devenir autonomes et d'avoir développé du désir et de la curiosité.

Le taux de réussite est de 75°/° de réinsertion .

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Ces cours, Brigitte Macron les mène tambour battant. En tailleur-pantalon, la professeure prend le parti du stand-up, pas du bureau magistral. Elle distribue les feuilles et annonce le programme de la séance.

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Ce jour-là, on sera dans le roman du XIXème siècle, avec quatre monstres de la littérature française: Stendhal, Flaubert, Zola et Maupasant.

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.
N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.
N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.
N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Certains lisent des passages photocopiés. Un conseil est donné: "Petite leçon de posture: respirez, basculez le bassin, faites monter la voix au plafond."

Après 1heure et 1/2 à un rythme soutenu, le public s'avoue épaté par la simplicité que l'épouse du chef de l'Etat instaure dans ses rapports, par sa drôlerie, son entrain, sa gouaille même.

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.

Avant de partir, la présidente du LIVE s'assure que les romans présentés sont bien disponibles dans la bibliothèque du lieu. Car il s'agissait de donner envie de lire des oeuvres difficiles, à un public qui n'en a pas, ou plus, l'habitude.

Limite de l'exercice, bien sûr. Mais quand une élève lui a dit: " A chaque personnage évoqué dans les romans, j'ai envie d'en savoir plus." Madame Macron a su qu'elle avait, à toute allure, réussi son pari audacieux.

         Extraits de Madame Figaro n° 1953,  article intitulé "Le grand oral".

N° 2139 ) Une dame en campagne, mais à ROUBAIX.
Partager cet article
Repost0

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Publié le par Quinquine1159

Sautant sans jamais ralentir sur toutes les propositions qui défendent les textes forts, retrouvant l'exigence des choix de pièces, aimant dire à voix forte des textes d'auteurs vivants, dans un café de campagne ou une salle immense, inventeur de quinze banquets littéraires pour "LILLE 2004", metteur en scène, Jacques Bonnaffé évoquait chaque jour un poète dans “Jacques BONNAFFE lit cinq minutes de poésie” sur France Culture.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Sous-titrée « Rime toujours, ça m’intéresse », l’émission ne sera pas reconduite . Un souhait personnel, assure-t-il après « quatre ans d’une activité prenante, et passionnante, où je me serai efforcé de rester à jour des publications poétiques ».   Il s’agit de retrouver le temps de la lecture, « autrement », mais également celui du         « théâtre et d’autres lieux »

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Jacques BONNAFFE est né à DOUAI en 1958. Il choisit les grands écarts du théâtre au cinéma : de Jean-Luc Godard lorsqu'il est à peine sorti du Conservatoire de Lille, à Jacques Rivette, avec des rôles aussi dans Escalier C, Jeanne et le garçon formidable et Les Amitiés maléfiques

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Mais il a commencé par le théâtre de rue, car à ARRAS, près de chez lui, il existe une tradition de la parole dans l'espace public. Il dit :" "Chez nous, il fait froid mais curieusement il se passe des tas de choses dehors. " Et en bon Ch'ti c'est aussi un trouvère de la langue picarde. Ainsi avec "Les vieilles carettes" où il tire une carriole. 

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Jacques BONNAFFE cite souvent des auteurs contemporains dont l'engagement est puissant, car de nos jours les poètes ne peuvent se contenter de contempler l'horizon. Par exemple Pierre Vinclair a des poèmes très courts sur la disparition du vivant :

Vois ce poème ; il n’empêche le crime ni ne ranime les mammifères morts, c’est notoire — pour cette apostrophe, l’ordinateur rame, l’imprimeur fait tomber une forêt, un cerf s’enfuit, affolé, en bramant sur le bitume où il laisse son ombre noire, le lourd camion du diffuseur l’a percuté : ce n’est qu’un poème, il a la beauté friable du carbone dont il cherche l’excuse froide pour nous rapprocher de la catastrophe.

                                                              ( Pierre Vinclair dans La Sauvagerie)

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

A GRENAY, petite ville du Nord, La Médiathèque accueille des missions sociales.

Jacques BONNAFFE y a suivi un atelier d'écriture auprès des jeunes mères.

La Médithèque est devenue un estaminet, dans l'esprit des bistrots des cités minières.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage

Un spectacle de BONNAFFE "L'Oral et Hardy" a été nominé au Molière du meilleur comédien en 2009. L'auteur du texte, le belge J-P. Verheggen, ne veut pas "s'adresser aux gens comme s'ils étaient des imbéciles" mais avec des écrits "joyeux, magnifiques, érudits et généreux".

J. BONNAFFE a été à l'honneur dans 3 pages de la revue de la M.G.E.N. "Valeurs Mutualistes" ( numéro 326 du 4ème trimestre 2021).

Ndlr: Cet article y a puisé ses sources.

N° 2138 ) Du patois au français le plus classique, avec un explorateur du langage
Partager cet article
Repost0

N° 2137 ) Créé en terre flamande

Publié le par Quinquine1159

Il a pour modèle Jason, symbolisant la bravoure et la vaillance de sa quête de la toison d’or et représente un bélier ailé à la toison et aux cornes d'or.

N° 2137 ) Créé en terre flamande

Il est toujours aujourd’hui l’ordre le plus élevé et toujours considéré comme le plus prestigieux au monde. Créée par Philippe le Bon, duc de Bourgogne et comte des Flandres (titre dont il a hérité à la mort de son père Jean sans Peur):  la Toison d’or.

N° 2137 ) Créé en terre flamande

Qui n'a en tête les images de Louis de Funès dans le film " La Folie des Grandeurs". Dans ce film culte, on voit l'acteur jouant le rôle d'un Grand d'Espagne, remettre à la reine son collier de la Toison d'or après sa déchéance.

N° 2137 ) Créé en terre flamande

Le film ne dit pas que cet ordre dynastique fut créé en 1431, en terre flamande, à LILLE .

L'ordre comprenait 24 chevaliers. On les voit ici réunis à VALENCIENNES.

N° 2137 ) Créé en terre flamande
Partager cet article
Repost0

N° 2136 ) Un nom de famille effacé des registres

Publié le par Quinquine1159

A La THIEULOY ( Pas de Calais), inutile de chercher, dans la rue du Calvaire, la maison où est né Robert-François DAMIENS. Elle fut rasée. Ses occupants bannis. Ce nom fut interdit à ses parents et ses descendants ne purent plus le porter. Sort réservé à ceux dont on veut faire disparaître toute trace. Robert-François DAMIENS comptait parmi ces gens-là et avait été sévèrement condamné.

 

N° 2136 ) Un nom de famille effacé des registres

Le 5 janvier 1757, à Versailles, il s'était précipité sur le roi Louis XV et lui avait porté un coup de couteau à la poitrine. Le roi s'en était remis.

Robert-François DAMIENS a été le dernier condamné de l'Histoire à mourir par écartèlement.

 

N° 2136 ) Un nom de famille effacé des registres
Partager cet article
Repost0