Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 2181 ) Dans les Hauts de France, le pain est toujours un symbole.

Publié le par Quinquine1159

Le gaspillage du pain est estimé à 150.000 tonnes par an soit 10°/° de la production.

Chaque année, le ratio de baguettes mises à la poubelle par les Français est de 9 pièces.

 

N° 2181 ) Dans les Hauts de France, le pain est toujours un symbole.

Les Hauts de France sont la région la plus touchée par le chômage en France     ( taux de 10,4 °/° en 2019, soit 2 points de plus que la moyenne nationale ).

Aussi des chantiers d'insertion s'y sont développés -souvent en faveur des hommes-. Nous évoquerons CIPRES ( Chantier Insertion Relais Emploi Solidarité ).

N° 2181 ) Dans les Hauts de France, le pain est toujours un symbole.

Une association lilloise souhaite lutter contre le gaspillage alimentaire. Son projet vise en même temps l'emploi de publics féminins.

Le nom du projet: " Du pain pour deux mains". Son principe: collecter des pains invendus auprès de professionnels, les transformer en chapelure et les destiner à l'alimentation animale ( centres équestres, élevages, animaleries).

Une nouvelle filière bienvenue.

 

N° 2181 ) Dans les Hauts de France, le pain est toujours un symbole.
Partager cet article
Repost0

N° 2180 ) Rick Bekker était dimanche près de BIHUCOURT pour capturer le moment où la tornade a touché le sol du Pas-de-Calais.

Publié le par Quinquine1159

Il s’excuse pour son « très mauvais anglais », mais c’est surtout pour ses qualités de photographe qu’il fait parler de lui.

Rick Bekker est un Néerlandais de 29 ans originaire d’Heerjansdam, au sud de Rotterdam.

Son métier ? Chauffeur dans le domaine de la santé aux Pays-Bas.

Sa passion ? Chasseur de tempêtes.  « Je suis le genre de gars qui conduit des milliers de kilomètres chaque année pour trouver les orages les plus agressifs et les plus photogéniques », explique-t-il.

chasseur de tempêtes Rick Bekker

chasseur de tempêtes Rick Bekker

Samedi soir, avec des amis néerlandais qui partagent la même passion que lui, il déduit des modèles météo qu’un gros événement se prépare dans le Nord de la France.

Dimanche matin, avec cinq autres chasseurs « stormchasers » bataves, ils se mettent en route et font le pari que le meilleur endroit se situera au nord de BAPAUME.

Et son coup d’éclat du week-end, c’est une photo impressionnante de la supercellule qui a donné naissance à la tornade ayant ravagé BIHUCOURT.

Sur les réseaux sociaux, il l’a même baptisée « la bête monstrueuse ».

tornade qualifiée "la bête"

tornade qualifiée "la bête"

Pour l’anecdote, il ne s’agit pas d’un seul cliché, mais d’une photo panoramique assemblée à partir de 12 prises verticalement.

Et pour celui qui raconte avoir « toujours été intrigué par la violence de la nature », c’était une première : « Je me suis déjà retrouvé assez près, avec des tornades en formation qui se rapprochent du sol mais sans jamais le toucher. Une comme celle de dimanche, qui fait tant de dégâts en touchant le sol, c’est vraiment ma première et c’est incroyable ».

tant de dégâts au sol ; la photo n'est pas de Rick

tant de dégâts au sol ; la photo n'est pas de Rick

S’ils ont pu la localiser, pourquoi aucune alerte tornade n’a été émise ?

« La plupart du temps, quand les prévisions disent qu’il est possible que des tornades se forment, les chances sont en fait plutôt faibles. Et les médias n’en parlent pas : s’ils disent que des tornades peuvent se développer dans la journée et qu’elles ne viennent pas, ils vont s’attirer énormément de critiques », assure Rick Bekker.

Et dimanche, « c’était un de ces jours où tout se met en place en même temps ».

                                  Source: La Voix du Nord

                                  qui nous a tant émus

Partager cet article
Repost0

N° 2179 ) C'était en 2013, sur la plage de BERCK. C'est en 2022 une fiction à SAINT-OMER.

Publié le par Quinquine1159

En ce blog, les 25 et 26 novembre 2013, les 03 et 10 décembre 2013, une triste réalité me donnait à rédiger  les articles N° 1000, 1001, 1004 et 1007.

A BERCK, sur la plage,  la mère avait déposé sa petite fille, non pas pour la laisser jouer, mais pour la laisser mourir.

Cette année, l'histoire terrible a fait l'objet d'un film. Il s’inspire de l'affaire Fabienne Kabou, condamnée en 2016 à vingt ans de prison par la cour d’assises de SAINT-OMER pour avoir assassiné sa fille, la petite Adélaïde, trois ans plus tôt sur la plage de Berck.

affiche du film

affiche du film

Le film a été tourné en grande partie à SAINT-OMER, au palais de justice notamment, à l’été 2021. Il sortira en France le 23 novembre 2022.

La réalisatrice, Alice Diop, qui affirme avoir été « fascinée, effrayée et en même temps attirée » par ce fait divers, avait d’ailleurs assisté aux cinq jours de procès de Fabienne Kabou devant la cour d’assises, « une expérience fracassante sur ce qu’est la complexité de l’âme humaine et sur la difficulté de l’éclaircir. »

Projeté pour la toute première fois sur grand écran mercredi soir dans la cité lacustre, le film "Saint-Omer" a été unanimement salué par la critique. « Ses choix osés de mise en scène se révèlent toujours payants et constructifs. » « Film très aride mais percutant. » « Un film exigeant et radical qui pousse à la réflexion. Alice Diop réussit son passage à la fiction, en puisant judicieusement dans ses méthodes documentaires » étaient quelques-unes des réactions après la projection du film en avant-première.

au procès

au procès

Synopsis

Rama, romancière d’une trentaine d’années, assiste au procès de Laurence Coly aux assises de Saint-Omer. Celle-ci est accusée d’avoir tué sa fille de quinze mois en l’abandonnant sur une plage du nord de la France, au moment où la marée montait.

De cette histoire, Rama voudrait écrire une adaptation contemporaine du mythe antique de Médée. Médée un personnage tragique par excellence. Par ses actes excessifs et ses émotions puissantes, elle permet la purgation des passions des spectateurs (catharsis).

sculpture: le mythe de Médée

sculpture: le mythe de Médée

Mais au cours du procès, rien ne se passe comme prévu. La parole de l’accusée, l’écoute des témoignages font vaciller les certitudes de la romancière.

C’est finalement son propre rapport à la maternité que le huis clos du procès vient questionner…

salle d'Assises de Saint-Omer

salle d'Assises de Saint-Omer

"Saint-Omer", le premier long-métrage d'Alice Diop,  a été sélectionné cette année pour la compétition officielle de la 90e Mostra de Venise.

Le film remporte le Grand prix du jury – le Lion d’argent -, et rate de peu le Lion d’or. La réalisatrice s’est aussi vu décerner le Lion du futur, prix récompensant le meilleur premier film. 

Un formidable coup de projecteur pour la ville de Saint-Omer, même si le sujet du film, très lourd, n’est pas directement lié à Saint-Omer.

Lion d'argent, Lion du futur

Lion d'argent, Lion du futur

Alice Diop continue de collectionner les prix, tels ceux de 2021 et 2017.

Le prestigieux prix Jean-Vigo 2022 lui a été remis mercredi au centre Pompidou  Avec "Saint-Omer" le jury a salué «sa manière singulière de penser notre époque à partir de l’impensable, en reliant l’intime et le collectif, la société et l’histoire, l’inexplicable et la nécessité politique de trouver un sens».

 

Réalisatrice du film

Réalisatrice du film

Active depuis plus d’une quinzaine d’années dans le genre documentaire, Alice Diop accède pour la première fois à la reconnaissance internationale.

Le film représentera le France dans la course aux Oscars 2023, dans la catégorie «meilleur film international».

Comme annoncé précédemment, ce n'est donc pas "les Pires" qui ira à Los Angeles. Pour ceux que ce dernier film intéresse, malgré son échec en concurrence, nous signalons qu'il sera projeté le mardi 1er Novembre à 14 heures au Cinéma du Théâtre de Narbonne.

 

En sélection internationale: "Saint-Omer" le film

En sélection internationale: "Saint-Omer" le film

Partager cet article
Repost0

N° 2178 Bis ) Ce n'est pas Pires...

Publié le par Quinquine1159

Une liste de jurés mieux définie, un dossier bien présenté puis un oral...

Une liste de jurés mieux définie, un dossier bien préparé, puis un oral...

Après un examen plus objectif qu'auparavant, pour limiter copinage et sélection partisane dans l'attribution du prix du meilleur film international,c'est un autre long-métrage qui a été préféré à "Les Pires", dont nous parlions ici précédemment.

Cet autre film en compétition nous interpelle aussi !! et nous vous dirons tout dans le prochain numéro !
 

N° 2178 Bis ) Ce n'est pas Pires...
Partager cet article
Repost0

N° 2178 ) Non pas pire mais mieux

Publié le par Quinquine1159

Le 24 mai de cette année je lui consacrai un article, le numéro 2160. J'ai alors écrit : "Ovation au Festival de Cannes pour ce long-métrage tourné à BOULOGNE sur Mer : Les PIRES."

On en reparle aujourd'hui, alors que dans un mois il sortira sur les écrans. Il fait partie des longs-métrages en lice pour représenter la France aux Oscars 2023, à Los Angeles le 12 mars 2023. Le film avait en effet marqué positivement les esprits.

N° 2178 ) Non pas pire mais mieux
Partager cet article
Repost0