Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 2149 ) Un jeu vidéo imaginé à VALENCIENNE récompensé en Amérique

Publié le par Quinquine1159

A San Francisco, la Game Developers Conference est un évènement international. En 2022, elle a eu lieu du 21 au 25 mars.
N° 2149 )  Un jeu vidéo imaginé à VALENCIENNE récompensé en Amérique
Cette année, elle a récompensé un jeu vidéo développé par des étudiants de l'école Rubika, de VALENCIENNES.
N° 2149 )  Un jeu vidéo imaginé à VALENCIENNE récompensé en Amérique
C’est un jeu d’aventure à la deuxième personne. Avis aux amateurs.
N° 2149 )  Un jeu vidéo imaginé à VALENCIENNE récompensé en Amérique
Partager cet article
Repost0

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Publié le par Quinquine1159

Le journaliste avait évoqué la commune de SPYCKER, dans les Flandres. Il lui a été demandé d’où venait son affection pour la ruralité : « Je suis moi-même de votre région, a-t-il répondu. J’ai habité 30 ans dans un village où les commerces ont disparu un à un. C’est un vrai problème pour les habitants. Il y a certes, la concurrence avec les grandes surfaces, mais grâce aux milliers d’annonces sur le site internet de SOS Villages, on donne aussi des idées, on offre des propositions pour ceux qui cherchent un café, une boulangerie à reprendre dans leur région ou ailleurs, ou ceux qui veulent changer de vie. »

la ruralité à SKYCKER

la ruralité à SKYCKER

Jean-Pierre Pernaut a ensuite enchaîné sur le carnaval, événement incontournable de la région, bien sûr, mais aussi du JT de 13h ! « Quand je suis arrivé au 13 Heures, il y a 28 ans, on a créé un réseau de correspondants. Grâce à eux, on évoquait les grands rendez-vous populaires, comme la braderie, le carnaval ou un plus au sud, les férias.

On a été les premiers à faire un sujet sur le carnaval de DUNKERQUE. Depuis, tous les lundis, on a toujours des images de la bande de Dunkerque. Je sais à quel point l’événement est important aux yeux des Dunkerquois et des gens des Flandres. Je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller, mais depuis toutes ces années, je commence à le connaître un peu… »

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

En mai 2019, le marché d’AUDRUICQ est à l’honneur dans le concours "Votre plus beau marché". « Pas de soleil dans le ciel, mais beaucoup dans les coeurs », a présenté Jean-Pierre Pernaut, reprenant la chanson d’Enrico Macias.

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Le journaliste mettait aussi en avant tous les points du patrimoine de la région, dont la faïence de DESVRES.

En janvier 2020,l'Atelier Céramique Régnier, spécialisé dans la création de cheminées et poêles en faïence de type alsacien depuis 1989, a été mis à l’honneur dans un reportage du JT de TF1. « Magnifique ces poêles en faïence »

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Ensuite il rencontra les carillonneurs de DOUAI .

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Jean-Pierre Pernaut alla aussi à CAUDRY. Il y consacrait une émission spéciale de la maison familiale Jean Bracq, où Sylvie Facon, couturière arrageoise travaille beaucoup la dentelle de la maison centenaire caudrésienne.

Elle décrit un homme « très sympathique, simple, accessible », qui avait même « fait un selfie » avec une passante, devant le magasin “Atelier dentelles”. Elle ajoute : « Il avait été étonné, dans l’atelier, de voir ces grosses machines fabriquer des choses aussi fines… »

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

En mai 2021, Jean-Pierre Pernaut était avec l’équipe des “Faiseurs de bateaux”, à SAINT-OMER pour une après-midi de tournage dans le cadre de l’émission « Grands reportages ».

Deux journées de tournage avaient eu lieu, l’une sur la fabrication des bateaux et notamment sur ceux inspirés d’embarcations du XVIIIe siècle commandées par le château de Versailles.

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Une seconde journée fut davantage centrée sur la promenade dans le Marais Audomarois.

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

En juin 2021, pour un de ses derniers passages médiatisés dans la région, Jean-Pierre Pernaut se rendit à BERCK pour inaugurer l’hôtel hospitalier de la Fondation Hopale près de l'Institut Calot.

C'est à la demande d'une amie dont le mari était en rééducation à la Fondation Hopale que J-P. Pernaut était venu à BERCK. A cette occasion, le présentateur originaire d'AMIENS avait déclaré: “ Je viens un peu en voisin. Je suis Picard, j'ai passé beaucoup de vacances à MERLIMONT et BAGATELLE. Donc je partage une vieille histoire avec BERCK.”

Il avait apprécié ce nouvel hôtel hospitalier qui permet d'accueillir les familles des patients au plus près de l'établissement de soin. "C'est une idée formidable.

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

« La Côte d’Opale je la connais depuis que je suis tout petit, puisque je suis venu en vacances à Merlimont dès l’âge de deux ans, se remémore-t-il. Mes parents venaient en voisins, puisque nous sommes Picards. Le Touquet, Merlimont, Berck… J’ai toujours adoré y venir et respirer le bon air de la région. »

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

C'est avec tristesse et émotion que les habitants de la commune de QUEVAUVILLERS où Jean-Pierre Pernaut a grandi, ont appris la nouvelle de son décès le 02 mars 2022.

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

Mais Jean-Pierre Pernaut a sillonné toute la France car il aimait toutes les régions.

Ici on le voit dans la LOIRE goûter au fromage !

N° 2148 ) Jean-Pierre Pernaut et la France qui brille

NDR: Toute la presse a parlé de lui; passages et photos de mon article y ont été trouvés ou bien sur le Net.

Partager cet article
Repost0

N° 2151 ) Marc Lavoine pleure toujours en se souvenant de DUNKERQUE.

Publié le par Quinquine1159

Vous voyez maintenant Marc Lavoine lors de lémission télévisuelle "The Voice".

Mais en 2019, il avait tourné pour la série "Kepler(s)" sur la Côte d'Opale et notamment à DUNKERQUE. Il a dit: "Cette région est un grand studio de cinéma." Le tournage avait fait du bruit dans le Dunkerquois et dans les Flandres en raison de la célébrité qui figurait au casting.

Lors du tournage

Lors du tournage

Fred Rister, producteur, compositeur et remixeur, né à MALO les Bains avait présenté sa région, qu’il aimait tant, à Marc Lavoine, qui se souvient:

" Fred me parlait beaucoup du Nord, pour lui c’était très important, c’était l’origine du monde ! Moi ça me rappelait ma grand-mère, et j’aimais cette ambiance. Un jour que je passais à Dunkerque, alors qu’il était malade, je l’ai vu devant l’église, pour "préparer la cérémonie".

Fred et la mer du Nord

Fred et la mer du Nord

"Quelques mois plus tard, c’était fini... J’ai pris ma bagnole et je suis parti à DUNKERQUE assister à ce qu’on connaît..." Marc Lavoine en a gardé une émotion particulière et des images plein la tête.

Aux funérailles de son ami

Aux funérailles de son ami

Aujourd'hui, Marc Lavoine sort un nouvel album intitulé " Adulte jamais".

Pochette de l'album

Pochette de l'album

La dernière des chansons de l'album, dont il est le parolier et où il dévoile son émotion, s'intitule: "À Dunkerque ou ailleurs".

Sur une mélodie simple de Darko, qui a composé huit chansons de son nouvel album, quelques notes de piano précèdent la voix de Marc Lavoine  sur Dunkerque. Un émouvant hommage à Frédéric Rister.

A Dunkerque

A Dunkerque

"Les gens qui pleurent se ressemblent
Ils ont les mêmes larmes, ils tremblent ensemble
Ce sont des gens qui pleurent que le chagrin rassemble
Des gens qui pleurent à Dunkerque"

Ce sont des gens qui pleurent

Ce sont des gens qui pleurent

Ou ailleurs
Ou ailleurs
À Dunkerque ou ailleurs."

N° 2151 ) Marc Lavoine pleure toujours en se souvenant de DUNKERQUE.

" Les gens qui pleurent se ressemblent
Quand la vie les désarme, ils restent ensemble
Ce sont des gens qui pleurent, que la douleur étrangle
Les gens qui pleurent à Dunkerque ou ailleurs.

 

Ils restent ensemble. Ici à PARIS

Ils restent ensemble. Ici à PARIS

" Les gens qui pleurent ne savent plus faire semblant
Ce sont des gens qui pleurent, qui s'embrassent en même temps
Les gens qui pleurent sont simplement des gens
Qui déposent des fleurs, à Dunkerque ou ailleurs."

Ils déposent des fleurs.

Ils déposent des fleurs.

"Les gens qui pleurent se ressemblent
Ils gardent leur calme, ils marchent ensemble
Ce sont des gens qui pleurent la même langue
Des gens qui pleurent à Dunkerque ou ailleurs."


 

Ils marchent ensemble.

Ils marchent ensemble.

Partager cet article
Repost0

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Publié le par Quinquine1159

Rare témoin du Paléolithique supérieur ancien, le gisement préhistorique de RENANCOURT (Somme), lors d'un chantier de fouilles menées par l'INRAP,       a dévoilé un nouveau trésor :   une « Vénus » de 23 000 ans.

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Découverte parmi des milliers de fragments de craie retrouvés sur le site, celle-ci aurait été fabriquée sur place, dans un atelier orienté vers la production d’objets d’art.

La statuette – qui, après étude complète, sera déposée au musée de Picardie, à AMIENS – présente une valeur archéologique exceptionnelle :cette rare effigie en craie pourrait permettre aux archéologues d’approfondir leurs connaissances de la période paléolithique.

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

21 000 ans avant notre ère, un groupe de chasseurs-cueilleurs nomades a temporairement investi un territoire correspondant à l'actuel quartier de Renancourt, à AMIENS. Les vestiges de ce passage, scellés dans des limons déposés par le vent après l’abandon du campement, confirment la présence de l’Homo Sapiens à l'époque glaciaire dans le nord de la France, au début du Paléolithique supérieur.

Un réchauffement au cours de la dernière période glaciaire aurait en effet permis des déplacements de population vers les steppes qui se trouvaient alors dans la Somme. L’objectif de cette migration ? L’accès à des terres giboyeuses, riches en mammouths, chevaux, rennes et rhinocéros laineux.

Homo sapiens sur fresque

Homo sapiens sur fresque

Les fouilles menées sur ce gisement préhistorique, découvert en 2011, donnent également de précieuses indications sur la culture gravettienne, qui se développe en Europe pendant la période néolithique, entre 28 000 et 22 000 ans.

Silex et pointes de projection attestent d’une activité de prédation, tandis que l’existence de grandes lames laisse présager la confection d’outils tels que des couteaux ou des grattoirs.

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Au nombre de quinze pour le moment, ces statuettes sont entières ou fragmentées et mesurent entre trois à douze cm de hauteur. Elles ont été sculptées dans des blocs de craie tendre disponibles dans l’environnement immédiat du site.

Plusieurs milliers de fragments de craie accompagnent ces sculptures et sont interprétés comme des déchets de fabrication.

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Situé à proximité de la confluence des vallées de la Selle et de la Somme, le gisement archéologique correspond à une concentration de vestiges, remarquablement préservée, à quatre mètres de profondeur.

Grâce à la méthode du carbone 14, cet habitat a été daté de 23 000 ans avant le présent et peut être attribué à la culture du Gravettien. Cette culture s’étend dans toute l’Europe de 29000 à 21000 ans.

La « Vénus de Renancourt » s’inscrit parfaitement dans les canons stylistiques auxquels répondent les quelques dizaines de Vénus gravettiennes découvertes jusqu'ici entre les Pyrénées et la Sibérie.

Caractéristiques : seins et cuisses hypertrophiés. La symbolique est la fécondité.

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Autre caractéristiques : fessiers volumineux

N° 2150 ) Raisons pour lesquelles la « Vénus de Renancourt » est une découverte archéologique hors-norme

Par contre les bras sont juste esquissés.

Le visage est sans traits.  Il est surmonté d'une coiffe avec des incisions en quadrillage.

 Des rondelles en craie, perforées, faisant office d'éléments de parure, témoignent du souci esthétique des chasseurs, lui-même annonciateur de leur activité artistique.

Partager cet article
Repost0

N° 2149 ) Montrer que le fils d'ouvrier pouvait réussir

Publié le par Quinquine1159

C'est pour le film "Zaï Zaï Zaï" qu'une revue féminine a rencontré Jean-Paul ROUVE. Et elle en a fait un article de 4 pages.

N° 2149 ) Montrer que le fils d'ouvrier pouvait réussir

Dans ce film, J-P. ROUVE est un acteur qui bascule dans la clandestinité à la caisse d'un hypermarché parce qu'il a oublié sa carte de fidélité.

Fugitif, il dégaine un poireau pour se défendre contre un vigile et cette course-poursuite renoue avec le burlesque déjanté.

Fim sorti en février

Fim sorti en février

Le succès populaire des "TUCHE" qui à ses 55 ans arrive à point sur la tête d'un petit gars de DUNKERQUE bosseur et parti de rien, est un plaisir qu'on ne boude pas.

Un ami dit " Jeff TUCHE ce n'est pas un hasard. Parce qu'il a vécu dans un milieu très humble, qu'il le respecte et ne le renie pas du tout. Arriver à Paris venant d'une famille ouvrière, il y a décalage. Il l'interprète dans les TUCHE avec d'autant plus de coeur qu'il l'a vécu. Il y a de vraies revendications par derrière."

dans "Les Tuche"

dans "Les Tuche"

Interviewé, il parle de son père qui a quitté l'école à l'âge de 12 ans pour monter à la recherche d'un travail dans les usines du Nord, a connu les "trois-huit", puis a été jeté au chômage vu la crise industrielle.

Il évoque sa mère issue d'une famille de la petite bourgeoisie dunkerquoise. L'écart entre leurs origines sociales a forgé chez le fils un besoin de légitimer.

Alors il quittera DUNKERQUE. Pour payer ses frais de scolarité à Paris au Cours Florent, à 30 ans il sera gardien, il sortira les poubelles, il sera homme-sandwich, il ouvrira et fermera les portes...

N° 2149 ) Montrer que le fils d'ouvrier pouvait réussir

Apparu à la télé en 1997, il était alors brigadier dans la série "Julie Lescaut".     Il compte 57 films à son actif depuis.

En 1997

En 1997

 

Aujourd'hui, il est heureux quand son fils l'écoute travailler, galérer sur des dialogues. Il dit: " S'il y a quelque chose à montrer à un enfant, surtout à propos d'un métier comme le mien où on peut très vite ne voir que le côté succès, paillettes, c'est le travail. J'ai eu la chance, contrairement à lui, d'être né dans un milieu modeste. Je sais que la norme ce sont des gens qui travaillent beaucoup et gagnent peu." Il lui enseigne à voir le côté amusant de situations compliquées.

Il l'a amené à DUNKERQUE lors de l'avant-première des "Tuche 4", qu'en vrai fils du Nord il a offert aux Dunkerquois.

Avec son fils à Dunkerque

Avec son fils à Dunkerque

Pour ses rôles, Jean-Paul Rouve choisit la diversité.

C'est souvent en bon gars rigolo qu'il triomphe, mais c'est en détestable collabo qu'il a décroché le César du Meilleur Espoir masculin pour "Monsieur Batignole".

César du Meilleur espoir masculin

César du Meilleur espoir masculin

Il a dernièrement accepté un rôle très délicat, celui de Mazznef dans l'adaptation du roman de Vanessa Springgora "Le consentement".

Pour lui, passer de Jeff Tuche à Gabriel Mazznef est une évidence: "C'est pour ça qu'on devient acteur. Jouer. Pas jouer à faire semblant, non mais jouer à faire exprès."

dans le rôle de Mazznef

dans le rôle de Mazznef

Partager cet article
Repost0

N° 2147 ) La deuxième plus belle fresque urbaine de 🇫🇷

Publié le par Quinquine1159

La deuxième plus belle fresque urbaine de France est à... CALAIS !

Cette œuvre signée Aéro Urban painter a été réalisée dans le cadre de la deuxième édition du Festival de street-art l'été dernier.

Photo : Y. Cadart / CD62

Photo : Y. Cadart / CD62

Ce portrait photo réaliste, celui d’un vieux pêcheur plongé dans ses pensées a été primé par le Golden Street Art 2021.
Dans son bonnet on peut voir une tempête dans la mer du Nord et les vagues viennent s’écraser sur un phare.
 
Partager cet article
Repost0

N° 2146 ) Souvenirs réactualisés

Publié le par Quinquine1159

Ces jours-ci, les images de la guerre en Ukraine vues à la télé me rappellent les premières années de ma vie dans le Nord attaqué et les octogénaires doivent penser de même.

1940: Mon père au front, avec ma mère et ma grand-mère, nous avons depuis le nord, connu l'exode vers le sud. Un rapatriement fut autorisé le 1er août m'a-t-on dit.

N° 2146 ) Souvenirs réactualisés

Commencèrent alors les années de bombardements. Les sirènes annonçant une attaque résonnent encore à mes oreilles. Nous descendions nous mettre à l'abri à la cave avec des couvertures. J'emportais toujours ma poupée et un sac avec ses habits et mes petits trésors. Nous accueillions des voisins, nous chantions, nous priions. On s'occupait  : Hélène m'y a appris à tricoter !

Les décibels des sirènes

Les décibels des sirènes

Nous descendions nous mettre à l'abri à la cave avec des couvertures. J'emportais toujours ma poupée et un sac avec ses habits et mes petits trésors. Nous accueillions des voisins, nous chantions, nous priions. On s'occupait  : Hélène m'y a appris à tricoter !

N° 2146 ) Souvenirs réactualisés

L'alerte passée, la grande angoisse était d'ouvrir la porte et la peine était de voir les dégâts, des maisons détruites au bout de notre rue.

En 1945

En 1945

Avoir connu cela fait ensuite voir la vie différemment: j'apprécie tous les petits bonheurs du jour. 🌈

Nota: les photos ont été trouvées sur le Net car à l'époque, on n'avait pas de smartphone !

Partager cet article
Repost0