Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marcel les a quittés. ( N° 1897 )

Publié le par Quinquine1159

Les Anciens Combattants le reconnaissaient.

Marcel ( à l'opposé de Monsieur le Maire de FITOU )

Marcel ( à l'opposé de Monsieur le Maire de FITOU )

Les villageois Fitounais l'appréciaient.

Marcel était même porte-drapeau

Marcel était même porte-drapeau

Les Quinquin du Narbonnais l'entouraient.

Marcel CARMETTE

Marcel CARMETTE

Samedi 25 août 2018, la petite église de FITOU était donc bien remplie de tous : Anciens Combattants, Fitounais et Ch'tis exilés, pour honorer l'un des leurs, disparu à l'âge de 84 ans et pour soutenir son épouse Gisèle et toute la famille.

                                                  ( N/ Excusez la mauvaise photo de photo )

Publié dans associations

Partager cet article
Repost0

Bientôt la braderie de LILLE et du nouveau pour sa sécurité cette année.( N° 1896 )

Publié le par Quinquine1159

Sur demande de Martine Aubry, seront spécialement mises en place pour la braderie de LILLE à des points-clés de la ville , des caméras très haute définition de type dôme. 

Des techniciens CRS spécialement formés assurent la mise en place, la gestion et la maintenance de ces moyens vidéos.
Bientôt la braderie de LILLE et du nouveau pour sa sécurité cette année.( N° 1896 )

Le déployement des caméras du S.A.R.I.S.E est un « système autonome de retransmission d'images pour la sécurisation d'événements » .
Le déploiement de caméras haute-définition de type dôme permet une vision à 360° en temps réel.

La retransmission des images se fait soit d'un pc de commandement en mode filaire, soit d'un poste de commandement déporté dans une préfecture ou encore à Paris sur le bureau du directeur central des CRS.

Ce dernier peut ainsi avoir une vue d'ensemble en temps réel, de l'intégralité du dispositif sur une tablette électronique.

Bientôt la braderie de LILLE et du nouveau pour sa sécurité cette année.( N° 1896 )

Ce système n'a plus à faire ses preuves, puisqu'il a été employé sur de grandes manifestations et événements internationaux tels que le dernier sommet du G20 à Cannes, les 24 heures du Mans auto, la dernière féria de Dax, le 15 août à Lourdes ou encore l'Enduropale du Touquet.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La solitude et Internet ( N° 1895 )

Publié le par Quinquine1159

Les photos ont été envoyées via Messenger, la messagerie de Facebook.

" Ces photos ont été transmises au cours d’un échange de mails privés, entre adultes consentants », précise l’avocat. "

Un habitant de WARHEM dans le Nord a reçu, en juin dernier, des clichés d’un moine avec qui il s’était lié d’amitié.

La solitude et Internet ( N° 1895 )

Des clichés que cet habitant du Nord assure n’avoir jamais sollicités, et qui l’ont « profondément choqué ».

Sur la plupart des photos, le religieux a tombé la soutane et apparaît entièrement nu. Le moine ne nie pas les faits.

La solitude et Internet ( N° 1895 )

Après quelques semaines de réflexion, le récipiendaire a décidé d’alerter les autorités religieuses et la presse locale.  Début juillet, il a fait parvenir ces photos au monastère et au diocèse de Lille.

Une procédure « d’exclaustration »

Les conséquences ne se sont pas faites attendre. Le moine, qui était également aumônier, a été « relevé » de ses fonctions et doit quitter le monastère, a indiqué ce mercredi le Journal des Flandres.  Cette procédure s’appelle l’exclaustration, c’est-à-dire la levée de l’obligation de vivre dans le monastère.

 " Pour l’instant, ce frère reste moine et restera en lien avec moi ", a expliqué le père abbé du Mont des Cats.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Une chanson, puis un film, mettent en lumière un petit village. ( N° 1894 )

Publié le par Quinquine1159

Kamini Zantoko, né le  au Nouvion-en-Thiérache, dans l'Aisne, est un rappeur, scénariste, humoriste et chroniqueur de télévision française.

Il est connu pour être l'auteur de "Marly-Gomont", chanson qui a remporté un vif succès et dont le clip est devenu un phénomène sur Internet.

KAMINI

KAMINI

En 2007,  Kamini rend célèbre MARLY-GOMONT, ce village de Picardie qui ne compte que 500 habitants et qu'une seule famille de Noirs, la sienne.

Une chanson, puis un film, mettent en lumière un petit village. ( N° 1894 )

Un peu moins de dix ans plus tard, le film "Bienvenue à Marly-Gomont" retrace l'installation des Zantoko, dans ce village, au milieu des années 1970.

Affiche du film

Affiche du film

Cette comédie grossière et laborieuse commence lorsque Seyolo (Marc Zinga) obtient son diplôme de médecine. Plutôt que de réintégrer l'aristocratie zaïroise,      le nouveau médecin emmène femme et enfants « au nord de Paris », à Marly.

la famille
la famille
la famille
la famille

la famille

A l'époque, les Picards ne connaissent pas les Noirs. Personne ne veut se faire soigner par Seyolo , qui deviendra fermier.

Une suite de situations grotesques, artificielles et mal comprises vont arranger les choses. On n'échappe pas à la scène des Noirs qui découvrent la neige, du Noir qui joue mieux au foot que les Blancs, des Noirs qui dynamisent la messe de Noël où les Blancs s'endorment...

Villageois

Villageois

Comment intégrer un milieu hostile tout en restant fidèle à sa culture ?

Seyolo est bien décidé à tout mettre en oeuvre pour gagner la confiance des Marlysiens.

Vous avez peut-être vu ce film, dimanche soir sur TF1.

Ce film a, en tous cas, mis le village en lumière, si bien que les panneaux étaient volés. D'autres panneaux ont vu le jour, avec deux vaches de deux couleurs.

Une chanson, puis un film, mettent en lumière un petit village. ( N° 1894 )

A Marly-Gaumont, on ne jure que par Kamini.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La jeunesse est décidément pleine de talents et ce dans des domaines variés.

Publié le par Quinquine1159

Passionné par la musique depuis l’âge de 7 ans, ce jeune homme n’oublie jamais ses racines et espère être présent à la fête de la musique, à DOUAI, pour faire danser la foule.

À 19 ans, MARLIN (c'est son nom de scène) fait partie de cette jeune génération de producteurs, qui crée dans leur chambre la musique électro de demain. Il vit le rêve qu’il nourrissait il y a cinq ans, lorsqu’il était encore au lycée Jean-Baptiste Corot de DOUAI. 

Marlin

Marlin

Depuis plusieurs années déjà, il mixait chez lui, pour des amis. Pendant sa seule et unique année d’études, à LILLE, MARLIN enregistre son premier EP, sorti chez Record Record.

Les retours sont si encourageants qu’il décide de ne se consacrer qu’à la musique, et d’interpréter lui-même ses morceaux.   Se présentant désormais sous son seul nom de famille, simplicité oblige, Valentin signe des remixes officiels… dont celui de Selah Sue, chanteuse belge internationalement connue. Elle l’invite à figurer en bonus sur son album et à le jouer sur scène avec son groupe, lui offrant une jolie expérience live.

La jeunesse est décidément pleine de talents et ce dans des domaines variés.

La suite de l’histoire, c’est lui qui l’a écrite. Il a enchaîné les prestations dans des clubs de la région nordiste, à Paris, ou lors du festival Panorama, en Bretagne. Sa page Facebook compte aujourd’hui plus de 3000 like et sa page SoundCloud, 7 137 Followers.

Le DOUAISIEN a su se faire une place dans le petit monde des Dj. 

Il s’en est donné les moyens. «  Je travaille comme un dingue  », dit-il. Son prochain EP (un mini-album de 4 titres) – qui verse dans un style «  à la fois instrumental et expérimental, sous influences hip-hop  » – se nomme Everlasting. Il sera en téléchargement gratuit sur le nouveau label de Valentin.

"Everlasting" pochette de l'EP

"Everlasting" pochette de l'EP

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Pour ou contre l'éolien ? ( N° 1893 )

Publié le par Quinquine1159

VERMELLES dans le Pas-de-Calais se mobilise contre le projet d'installation d'un parc éolien. 

Xavier Bertrand était interrogé par téléphone à la suite d'un reportage .  Le président de la Région Hauts-de-France a affiché sans détour son soutien aux habitants de cette commune en attaquant fort : "ça coûte les yeux de la tête, ça ne crée pas d'emploi et en plus ça détruit nos paysages". 

Puis d'enchaîner : "Les Hauts-de-France est la région où il y a le plus d'éoliennes. C'est le type de record dont je me passerais bien".
Il a conclu son intervention en apostrophant avec virulence les gouvernement : "Je dis au gouvernement : y en a marre. Les gens n'en veulent pas, n'en veulent plus. Laissez-nous développer le solaire, laissez-nous développer la méthanisation."

Type de record dont Xavier Bertrand se passerait bien.

Type de record dont Xavier Bertrand se passerait bien.

Selon les chiffres les plus récents de la Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement (DREAL), les Hauts-de-France est la première de France en nombre de mâts en production ou autorisés avec 2.324 au 1er février 2018. Les éoliennes se concentrent essentiellement dans la Somme, l'Aisne et le Pas-de-Calais.

Sur le reste du territoire français, on comptait 6.500 éoliennes à la même période.

En OCCITANIE, près de chez les Ch'tis y résidant désormais, qu'en pense-t-on ?

Le plus grand parc éolien de France vient d'être inauguré au nord de Perpignan, à Baixas, dans les Pyrénées-Orientales. Un parc qui produira l'équivalent de la consommation d'une ville de plus 100.000 habitants. 

Et dans la FRANCE, on voit que la Région est riche en éoliennes, sans dire si son public accepte facilement.

Pour ou contre l'éolien ? ( N° 1893 )

Publié dans région

Partager cet article
Repost0

Avec ses racines, le président des Républicains est à 100 % du Nord. ( N° 1892 )

Publié le par Quinquine1159

Bien que né à Lyon et élu auvergnat,  les racines de Laurent WAUQUIEZ  sont essentiellement concentrées dans le département du Nord, moyennant quelques branches partant vers le Pas-de-Calais et quelques autres vers la Belgique (Van Ham, Wyckhuyse…).

Tant par son père, Philippe WAUQUIEZ, que par sa mère, Éliane Motte,    il est surtout un pur produit des vieilles familles patronales du Nord, cousinant notamment avec toutes celles de la vieille bourgeoise de la région lilloise, qui depuis des siècles, ne cessent de s’allier et de se serrer les coudes. Cela lui vaut pas mal de parentés, tant au sein du monde des affaires que du monde politique, avec autant de ministres, que de cardinaux et d’archevêques.

Les Wauquiez, eux-mêmes, sont de bourgeoisie moins ancienne, avec leurs ancêtres laboureurs puis "censiers" (= gros fermiers) dans le village de FRETIN, au sud-est de Lille, où l’on peut remonter jusqu’à un Guillebert Wauquier, né vers 1560. Des ancêtres qui viendront sous l’Empire à Roubaix, où ils seront voituriers, autrement dit transporteurs, avant de devenir filateurs de coton à Tourcoing et de créer une tannerie.

C’est davantage dans la lignée maternelle, les Motte, que les parentés se multiplient, avec derrière les Motte, les Grimonprez, Delvoye, Mathon, Descamps, Flipo, Toutlemonde, Prouvost et les Mulliez, qui le font cousiner avec les fondateurs de Phildar, de Saint-Maclou et d’Auchan.

 

Avec ses racines, le président des Républicains est à 100 % du Nord. ( N° 1892 )

Des parentés en tous sens, faisant notamment de Laurent Wauquiez un descendant, par une bâtarde, des anciens comtes de Flandres, du roi Philippe V le long et donc ainsi un lointain cousin de François Hollande...

Faisant encore de lui le cousin de Bruno Le Maire et celui de Frédéric Mitterrand, de Jean-Frédéric Poisson et de Fabrice Delloye, l’ex-mari d’Ingrid Betancourt.

Sans oublier une parenté par les Van Hallwin (d’Halluin), de Quesnoy-sur-Deule, avec Charles de Gaulle.

                                    ( Source : La revue française de Généalogie )

Avec ses racines, le président des Républicains est à 100 % du Nord. ( N° 1892 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Une famille de FAMARS, près de VALENCIENNES, était en Indonésie au moment du séisme . ( N° 1891 )

Publié le par Quinquine1159

 Parti en Indonésie avec sa famille et des amis pour les vacances, le chef d'entreprise originaire de la région de Valenciennes Olivier Talbert était sur l'île Gili Trawangan, au large de Bali, dimanche, quand le séisme est survenu.

Une famille de FAMARS, près de VALENCIENNES, était en Indonésie au moment du séisme . ( N° 1891 )

La terre se met à trembler au niveau 7 sur l'échelle de Richter. Le groupe décide aussitôt de quitter le restaurant dans lequel il était installé pour rejoindre leur villa. "Et là, nous avons découvert l'horreur", poursuit le père de famille.

L'électricité se coupe, laissant tous les passants dans le noir absolu"Les Balinais que nous croisions avaient la peur dans leurs yeux. Ils avaient tous peur du tsunami. Alors nous nous sommes mis à courir en suivant la foule, sans savoir où nous allions", se rappelle-t-il.

 

 Ils se retrouvent alors perchés sur une colline où les mouvements de foule se multiplient, sans réseau, sans moyen de contacter les secours. Ce n'est que quelques heures plus tard que les Français ont pu se diriger vers l'ambassade. Le bilan tombe : il y a 87 morts et des centaines de blessés.

La famille du Nord reste dehors toute la nuit alors que tous sont vêtus de shorts et de bermudas et vers 6h le lendemain matin, ils redescendent vers leur habitation. "C'était le chaos, l'île était détruite. Nous avons pris la décision de partir immédiatement en essayant de se faire rapatrier", explique le Valenciennois.

Mais les garanties de leur assurance ne fonctionnent pas en cas de catastrophe naturelle. Alors l'attente se poursuit. Le groupe passe plus de 15 heures à attendre pour se faire évacuer vers Bali en ferry. Ils rentreront finalement en France ce samedi.

Une famille de FAMARS, près de VALENCIENNES, était en Indonésie au moment du séisme . ( N° 1891 )

"Tout était réuni pour passer une soirée de rêve". 

Tous indemnes, ils ne sont pas prêts d'oublier le 5 août 2018.

 Et de conclure : "Tout le monde est en bonne santé c'est le principal"Ils rentreront finalement en France le samedi. 

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

ROUBAIX, UNE LUMIÈRE ( N° 1890 )

Publié le par Quinquine1159

Il ne se lassera donc jamais de revenir sur ses terres, à Roubaix

Arnaud Desplechin prépare un nouveau film qui s'intitulera "Roubaix, une lumière",

Arnaud Desplechin

Arnaud Desplechin

Cette fois-ci, Arnaud Desplechin s'attaque au genre du polar. A l'affiche, des acteurs avec qui il n'a jamais tourné: Sara Forestier Léa Seydoux .. Mais dans le court synopsis, on sent déjà tous les ingrédients qui ont fait de ses précédents films des chefs-d'oeuvres. 

 ROUBAIX, UNE LUMIÈRE ( N° 1890 )
 ROUBAIX, UNE LUMIÈRE ( N° 1890 )

L'action se passe à "Roubaix, une nuit de Noël".

La situation nous est familière... On suit alors le parcours du commissaire Daoud, originaire de Roubaix. Mais face à lui, un paysage désolant : "voitures brûlées, altercations...". "Face à la misère, aux mensonges, aux désarrois, Daoud toujours sait. Tableau d’un monde en crise, le film se charge alors d’une mission : rendre leur humanité aux coupables". 

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )

Publié le par Quinquine1159

Fanny CHIARELLO est une romancière française née à BETHUNE le 12-09-1974.

Elle suit des études de lettres modernes à Lille 3, et travaille comme écrivain pour la Médiathèque de FACHES-THULESNIL dans le Nord.

Ses études de lettres achevées, elle se consacre entièrement à l’écriture.

Elle signe à 26 ans son premier roman: "Si encore l’amour durait, je dis pas"

Fanny Chiarello

Fanny Chiarello

Elle signe à 26 ans son premier roman: "Si encore l’amour durait, je dis pas" .

En 2000, ce premier roman est sélectionné pour le Prix de Flore.

Le roman s'étale sur l'espace d'un week-end bien arrosé. Il commence par un pot au boulot le vendredi soir, s'enchaine sur une soirée pour la parution d'un livre sur la couverture duquel son nom figure et se termine le dimanche soir, jour de l'anniversaire de Fanny. Un quart de siècle ça se fête en grande pompe, mais sûrement pas au jus de fruit !
La description de ce week-end nous donne l'occasion de découvrir la vie sentimentale de la "navrante aux lardons", le nom de plume de Fanny dans ce roman. Elle nous dévoile ses ruptures, trahisons, coups de coeur et illusions avec une lucidité désabusée. Si encore l'amour durait, peut-être picolerait-elle moins ? Non sans humour, elle s'inquiète régulièrement pour ses neurones qu'elle craint voir se dissoudre dans l'alcool.

Couverture du livre

Couverture du livre

En 2004, elle participe au projet culturel Lille 2004 en écrivant une nouvelle.

Elle a écrit de nombreux romans et obtenu plusieurs autres prix.

Elle est également critique de musique pop.

 

L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )
L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )
L'été, le temps de la lecture ( N° 1888 )

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>