Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une idée lumineuse ( N° 1226 )

Publié le par Quinquine1159

Les communes préparent déjà les feux de la St Jean, les feux d'artifice du 14 juillet....

Certaines ont des idées lumineuses. Il en est ainsi de OIGNIES dans le Pas de Calais. On nous annonce que le soir du samedi 27 juin, des feux de Bengale seront allumés au sommet d'une dizaine de terrils du Nord-Pas de Calais.

Info La Voix du Nord

La région se dynamise vraiment.

La région se dynamise vraiment.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Les Quinquin ont eu 20 ans ( N° 1225 )

Publié le par Quinquine1159

Eh oui ! L'association narbonnaise a vu les années passer. Mais elle reste très jeune ! Son vingtième anniversaire a été fêté dans la bonne humeur, car cela n'arrive qu'une fois seulement, comme dit la chanson.

Le gâteau fut un moment fort attendu et bien apprécié.

Quel bel âge !

Quel bel âge !

On s'est souvenu du bébé que fut le P'tit Quinquin et on l'a bercé une fois encore, avec nostalgie.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Un jour, au mauvais endroit ( N° 1224 )

Publié le par Quinquine1159

Ce titre d'une chanson de Calogero a résonné hier, à CAUDRY. Il reflète ce qui est arrivé à Aurélie Châtelain, Caudrésienne de 32 ans, professeur de danse et de fitness, ancienne conseillère municipale, maman d'une petite fille. Ce jour là, elle avait quitté sa ville et rejoint Villejuif, pour son travail. C'était le mauvais endroit, là où son tueur l'a exécutée.

La tulipe violette était sa fleur préférée et ses amis lui en ont offert une, en hommage.

La fleur aimée d'Aurélie: la tulipe

La fleur aimée d'Aurélie: la tulipe

Les obsèques religieuses d'Aurélie auront lieu ce mercredi à 14 heures 30, à la basilique Ste Maxellende de Caudry.

Mais hier dimanche 26 avril 2015, trois mille personnes, toutes générations confondues, ont défilé dans sa ville, pour manifester leur émotion. Même ceux qui ne la connaissaient pas ont voulu montrer, d'une part, leur soutien à la famille et, d'autre part, leur effroi devant le caractère aléatoire de la VIE.

Marche blanche pour la Caudrésienne, que son destin attendait à Villejuif.

Marche blanche pour la Caudrésienne, que son destin attendait à Villejuif.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

La vie devant elles ( N° 1223 )

Publié le par Quinquine1159

Une fiction se passant dans le Nord sera visible mardi 28 mai à 20 heures 50, sur France 3. Elle retrace le destin de trois lycéennes dans les années 70.

Titre de la fiction télévisée : "La vie devant elles "

Titre de la fiction télévisée : "La vie devant elles "

Trois jeunes filles, Alma, Solana et Caroline, devront prendre leur vie en mains, dans une époque si particulière et déterminante pour les femmes.

Ce sont elles: Alma, Solana et Caroline.

Ce sont elles: Alma, Solana et Caroline.

C'est en province, dans le nord de la France, près de BRUAY en ARTOIS, exactement dans le village de CHAMBRIES, que l'auteur a situé l'action.

Une vue de ce village minier

Une vue de ce village minier

Les copines sont donc issues d'un milieu ouvrier. Elles vivent leur " vie devant elles " à partir du milieu des années 70, jusqu'en 1986, dans les 6 premiers épisodes. ( Le réalisateur espère que la chaîne donnera son accord pour tourner la suite ). Le dynamisme, le charme et la fraîcheur, le talent des interprètes, donnent un casting parfait.

Le décor minier, pour un mystère que les filles auront à élucider

Le décor minier, pour un mystère que les filles auront à élucider

Les jeunes filles ont perdu leur père, lors d'un accident à la mine dû à un coup de grisou, un accident qui n'aurait pas dû concerner ces mineurs. Donc mystère ...

L'époque reconstituée rappellera que : pas d'écrans, pas de téléviseurs, pas de jeux vidéo, pas de téléphones portables, mais tout le monde fume !

Ce sera l'occasion de dépeindre des années où la société a tellement évolué, où le changement a mené à la modernité d'aujourd'hui. On évoquera la fin d'un monde, la fermeture inévitable des mines du Nord et du Pas de Calais.

La pompe à essence et la mobylette, bien évidemment

La pompe à essence et la mobylette, bien évidemment

Source : T.V. Magazine Semaine du 26 avril au 2 mai 2015

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Paradis ? Enfer ? On est bien sur Terre ( N° 1222 )

Publié le par Quinquine1159

Beaucoup de Chtis du Narbonnais connaissaient déjà les parcours proposés à la marche, ce samedi 18 avril 2015, sur l'île Ste Lucie. Ils avaient donc opté pour la petite ou pour la grande boucle. ( 3 ou 7 kilomètres )

L'île entre les étangs et le choix entre 2 circuits de randonnée

L'île entre les étangs et le choix entre 2 circuits de randonnée

Les moustiques ne sont pas partis à l'heure du pique-nique. Eux aussi ont mangé et leurs piqûres font toujours souffrir, au 4ème jour.

Une dizaine de non-marcheurs ont rejoint le groupe de Ch'tis à l'île Sainte Lucie pour midi. Les petits marcheurs ont préparé les tables, déposé les nappes en papier, qu'aucun vent n'envolera.

Premiers arrivés

Premiers arrivés

On cherche l'ombre, l'ombre des pins. Mais les tables ne sont pas transportables.

Il faut de l'ombre quand la peau l'exige.

Il faut de l'ombre quand la peau l'exige.

Reste à s'organiser, mais on l'est, même à 60 personnes.

Quelques-uns, prévoyants, ont même leur propre matériel.

Quelques-uns, prévoyants, ont même leur propre matériel.

Les membres du bureau du club ont amené l'apéritif . Il y a du choix et des petits accompagnements. Car, déjà que le soleil plombe, il ne faudrait pas que l'alcool tape sur le système.

Quelle dose de sirop pour 1 litre de blanc, se demande Jean-Pierre.Quelle dose de sirop pour 1 litre de blanc, se demande Jean-Pierre.

Quelle dose de sirop pour 1 litre de blanc, se demande Jean-Pierre.

On est Ch'ti, mais on est dans le Midi, alors ici, l'apéritif c'est aussi Pastis. Tiens ! pas de bière. J'en connais pourtant qui l'aiment d'entrée de jeu.

Il y en aura pour tout le monde.

Il y en aura pour tout le monde.

Mais que les estomacs se calment. L'histoire de l'île va être contée brièvement par Monsieur Bonhoure, chargé de mission environnement à la mairie de Port-la-Nouvelle. C'est un accueil qui touche et fort sympathique, parce que celui d'un amoureux des lieux.

Depuis l'époque romaine jusqu'au siècle dernier, l'île était habitée. Aujourd'hui, on a choisi de laisser la nature reprendre ses droits.

Monsieur Bonhoure, chargé de mission environnement à la mairie de Port-la-Nouvelle

Monsieur Bonhoure, chargé de mission environnement à la mairie de Port-la-Nouvelle

Chaque membre présent, de l'association du P'tit Quinquin de Narbonne, apprécie avec attention ce moment d'intégration à la vie audoise.

Merci Monsieur et maintenant "Bon appétit !"Merci Monsieur et maintenant "Bon appétit !"

Merci Monsieur et maintenant "Bon appétit !"

On a ses couverts, sa provision de pain et d'eau, ses victuailles....

Sa soif de nouvelles aussiSa soif de nouvelles aussi

Sa soif de nouvelles aussi

Concentration : on mange.

Final en beauté : les dames pâtissières vont régaler, avec gâteau au chocolat, tarte au citron, tarte aux pommes, baba au rhum, cake et crème anglaise, tarte aux fraises ..... Chacune y est allée de sa spécialité.

Et enfin, naturellement, le bien français café, de Liliane.

On en a même offert à quelque marcheur de passage en hypo.

On en a même offert à quelque marcheur de passage en hypo.

Je n'ai pas photographié l'astreinte des délégués bénévoles, mais il est bien entendu qu'un tel endroit ne supportait pas qu'on y laisse une trace de passage.

Et puis, il y eut les boules, les cartes, les bises.

Ni Paradis, ni Enfer, tout simplement la Terre, telle qu'on la voudrait toujours et partout.

Régulières joueuses de cartes

Régulières joueuses de cartes

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Une journée d'enfer ( N° 1221 )

Publié le par Quinquine1159

Samedi matin, 49 Ch'tis prirent le chemin de l'île Ste Lucie, à Port-la-Nouvelle, en longeant le canal. Déjà presque 1 kilomètre du parking à l'écluse.

Longer le canal pour atteindre l'écluse et se retrouver sur l'île.

Longer le canal pour atteindre l'écluse et se retrouver sur l'île.

S'il y a une certitude, c'est que les Ch'tis ne sont jamais en retard et que même ils sont toujours en avance pour se regrouper.

Comme des scouts : toujours prêts !Comme des scouts : toujours prêts !

Comme des scouts : toujours prêts !

Le Vice-Président, Elie le dunkerquois, accueille son monde, car il est presque chez lui et il connaît Sainte Lucie pour l'avoir priée de nombreuses fois.

Elie aime ce coin de nature préservée.

Elie aime ce coin de nature préservée.

Dans le groupe, une autre Port-Nouvelloise: Rose. Conseillère municipale, elle va négocier le petit quart d'heure de passage automobile pour , à midi, déposer les victuailles du pique-nique. Autorisé jusqu'au 15 avril, ce débarquement est, en ce jour du 18 avril, interdit.

Le Président annonce que l'avantage est certain et qu'il faut en être dignes.

Le Président annonce que l'avantage est certain et qu'il faut en être dignes.

C'est parti : 7 kilomètres de marche pour les plus courageux ou 3 pour les mobilités réduites. Le petit chemin sent bon le pin et le romarin.

Avec une température idéale, ni trop frâiche, ni trop chaude et sans ventAvec une température idéale, ni trop frâiche, ni trop chaude et sans vent

Avec une température idéale, ni trop frâiche, ni trop chaude et sans vent

De temps en temps, une petite halte et quelques questions-réponses.

Avec l'étang en contre-basAvec l'étang en contre-bas

Avec l'étang en contre-bas

C'est la fleur de la saison. C'est un paysage superbe de près et de loin.

De tels parterres par dizainesDe tels parterres par dizaines

De tels parterres par dizaines

Il ne faut pas manquer des arrêts sur images, même on se retrouve à la traîne.

Le beau village de Bages est au fond de l'image.

Le beau village de Bages est au fond de l'image.

Alors, pourquoi cet endroit n'est-il pas tout à fait le Paradis, pourquoi le titre du récit évoque-t-il l'Enfer (du moins pour beaucoup) ?

J'en ai photographié deux, mais aujourd'hui mon dos compte au moins vingt piqûres qui démangent beaucoup.

J'en ai photographié deux, mais aujourd'hui mon dos compte au moins vingt piqûres qui démangent beaucoup.

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Muets, nous sommes muets ( 1220 )

Publié le par Quinquine1159

Devant le meurtre de Chloé à Calais, nous restons muets.

Chloé souriait à la vie.

Chloé souriait à la vie.

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

Fil d'avril pour les Ch'tis du Narbonnais ( N° 1219 )

Publié le par Quinquine1159

Les Ch'tis du Narbonnais ont, chaque année en avril, une histoire sans paroles, mais en images similaires. Cette fois, ce sera samedi 18, à Sainte Lucie.

Premièrement

Premièrement

Deuxièmement

Deuxièmement

Publié dans Région

Partager cet article
Repost0

Quand le soleil et la couleur sont les principaux jouets des enfants, on est à Cuba ( N° 12

Publié le par Quinquine1159

Avec ces photos, Mamie s'arrêtera de montrer à Quinquine les enfants de Cuba qu'elle a croisés. Là, le manège est une charrette tirée par une chèvre et fait le tour de la place.

Embarquement pas trop confortable
Embarquement pas trop confortable

Embarquement pas trop confortable

Mais on ne boude pas son plaisir.

Mais on ne boude pas son plaisir.

Pourquoi s'enfermer quand il fait si beau dehors ? La rue chante, la rue danse. La joie est communicative et son apprentissage se fait très tôt, avec 3 fois rien, mais de la couleur.

Ce n'est pas la cour de récréation, mais la place de la ville.
Ce n'est pas la cour de récréation, mais la place de la ville.

Ce n'est pas la cour de récréation, mais la place de la ville.

Publié dans lifestyle

Partager cet article
Repost0

De Paris à Roubaix, ils étaient pourtant chez eux ( N° 1217 )

Publié le par Quinquine1159

C'était aujourd'hui la 119ème édition de la mythique course cycliste Paris-Roubaix.

Sous un très beau soleil, en cette année 2015

Sous un très beau soleil, en cette année 2015

Des chutes, comme tous les ans !

Les pavés, cela fait mal !

Les pavés, cela fait mal !

Une anecdote : le peloton fut bloqué par le passage d'un T.G.V.

Le train n'attend pas, les coureurs oui .

Le train n'attend pas, les coureurs oui .

Il y avait cette année, cinq Ch'tis dans la course: John GADRET de Bruay, Adrien PETIT d'Arras, Quentin LAUREGI de Caudry, Florian SENECHAL de Ligny et David BOUCHER de Maubeuge.

5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris
5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris

5 Nordistes, dont aucun n'était dans les favoris

Le vainqueur est allemand. On retiendra que depuis 1896, aucun coureur allemand n'avait remporté le Paris-Roubaix .

Publié dans Région Nord

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>