Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Vigne du Nord ( N° 982 )

Publié le par Quinquine1159

Ce jour là, les Narbonnais en voyage ont beaucoup appris sur le houblon.

Ils avaient déjà goûté à la bière, depuis leur séjour dans le Nord.

Mais ils avaient souhaité faire le lien entre la bière et le houblon.

A BAILLEUL, très bon accueil

A BAILLEUL, très bon accueil

La période de visite de cette brasserie ne pouvait pas être mieux choisie: celle de la récolte du houblon.

Pour les gens du sud, voir une houblonnière : une première assurément.

Champ de houblon

Champ de houblon

La hauteur des perches tuteurs ( de 5 à 8 mètres ) que nécessite la plante grimpante, et donc la hauteur de pose des liens d'attache au sommet, étonna un peu.

Un maillage de fils d'attache aux piquets

Un maillage de fils d'attache aux piquets

Tous ont vu arriver, sur le tracteur, les branches de la plante, transportées à la brasserie.

Visiteur curieux

Visiteur curieux

Gros plan sur les feuilles et les fruits

Gros plan sur les feuilles et les fruits

Les branches furent hissées, pour séparer les feuilles d'avec les petits fruits en forme de cônes.

Et chacun de ramasser, pour l'emporter en guise de souvenir, ou pour mieux l'observer, voire la décortiquer, une petite fleur .

Fleurs de houblon, en forme de cônes

Fleurs de houblon, en forme de cônes

Beaucoup ont voulu ensuite se faire photographier devant une montagne de cônes, car l'occasion était unique.

Décidément un pays de montagnes, le Nord !

Décidément un pays de montagnes, le Nord !

Je vous r'connos

Je vous r'connos

Des spécialistes diraient selon quels critères s'effectue le tri des cônes.

Tri

Tri

Le tour est venu, d'entendre parler des autres composants de la bière. ( orge, blé etc )

Mais surprise pour beaucoup, d'apprendre que le houblon n'entre que pour 20°/° dans la composition ( s'ajoutant au malt, uniquement comme épice ).

Il n'est donc pas encore, dans l'étape de fabrication qui se fait dans cette cuve.

Dans une autre salle, les cuves

Dans une autre salle, les cuves

Broyés, séchés, les jolis petits cônes seront ensuite incorporés au malt, pour donner la saveur plus ou moins amère. Ce sera, en bouillant, l'action de houblonnage.

Les cônes sont broyés

Les cônes sont broyés

Après fermentation, spontanée ou non, le brassin obtenu sera conditionné diversement : canettes, bouteilles, litres, mini-fûts .

Ici, d'un fût, la bière pourra être tirée à la pompe, fidèle des comptoirs.

Tireuses, souvent en porcelaine comme ici

Tireuses, souvent en porcelaine comme ici

Les Narbonnais furent dans l'ambiance " estaminet des Flandres ".

Estaminet des Flandres

Estaminet des Flandres

On s'adapte vite !

On s'adapte vite !

Ils ( surtout les viticulteurs des Corbières ) avaient souhaité connaître les étapes pour arriver au breuvage appelé aussi " vin flamand " : la bière.

Il y eut lieu ensuite, de déguster.

Directement du producteur au consommateur

Directement du producteur au consommateur

Dans un bock, naturellement

Dans un bock, naturellement

Deux nouvelles serveuses, pas du tout flamandes : Chantal et Lise.

Toujours le sens du contact et du service .

Comme une pro, Chantal

Comme une pro, Chantal

En pleine action : Lise

En pleine action : Lise

Très drôle : en anglais, " bière " se dit " hop ".

Et " hop ! "

Le houblon fait partie de la famille des " cannabacées "......

Le houblon fait partie de la famille des " cannabacées "......

Partager cet article
Repost0

Etape à ETAPLES ( N° 981 )

Publié le par Quinquine1159

Dans le Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais

Nous n'étions pas loin d'Etaples quand nous étions au Touquet-Paris Plage.

En effet, tous deux se situent dans la baie de la Canche.

Nous revenons aujourd'hui visiter le Centre de Découverte de la pêche :" Mareis ".

A Etaples

A Etaples

Ici, tout est reconstitué, pour faire, de manière très pédagogique, voir le monde des pêcheurs. Les écoles des environs d'Etaples ont bien de la chance.

Une carte situe le sujet.

La Manche

La Manche

Une fille de marin, guide, explique la différence entre les milieux de pêche: les fonds sableux et les fonds rocheux.

Fonds sableux

Fonds sableux

Fonds rocheux

Fonds rocheux

Etaples, en liaison avec Boulogne sur mer, est un port très actif, de pêches côtière et hauturière.

Une maquette du chalutier " Le P'tit Jules " récapitule toutes les phases de la pêche en mer.

Le chalutier en coupe

Le chalutier en coupe

Nous avons le privilège de visiter la reconstitution de la cabine de commandement et des machineries.

Etape à ETAPLES ( N° 981 )
Etape à ETAPLES ( N° 981 )

Nous nous apercevons sur une carte, que le trafic maritime est extrêmement dense en Manche. D'ailleurs, des accrochages ont déjà eu lieu dans cette zone.

Circulation des bateaux, dans les deux sens de ce couloir

Circulation des bateaux, dans les deux sens de ce couloir

Partons maintenant voir les objets nécessaires emportés en mer: d'abord la drague.

Pour les coquillages

Pour les coquillages

Plus connu des pêcheurs amateurs: le casier.

Pour crabes, homards....

Pour crabes, homards....

Et voici celui qui a donné son nom au chalutier: le chalut de fonds.

Avec ses flotilles

Avec ses flotilles

Enfin, à mailles inégales, pour soles, turbots, lottes, araignées de mer, carrelets etc : le trémail.

Pour plusieurs espèces de poissons

Pour plusieurs espèces de poissons

La guide nous fait, ensuite, suivre toutes les phases du conditionnement, depuis la descente dans la cale, en salle de rafraîchissement.

Etape à ETAPLES ( N° 981 )
Etape à ETAPLES ( N° 981 )
Etape à ETAPLES ( N° 981 )
Etape à ETAPLES ( N° 981 )

Nous sommes attentifs et nous avons intérêt à l'être ! Car nous avons une interrogation orale. Ce qui prouve le souci pédagogique du centre, comme je l'ai déjà dit plus haut.

Questions - Réponses masquées

Questions - Réponses masquées

La dernière partie de la " leçon " est beaucoup plus proche de chacun.

Après les bassins de poissons vivants, on se détend devant des images, titrées en français et en anglais. N'oublions pas que l'Angleterre est très présente sur la côte.

Débarquement

Débarquement

Vente à la criée

Vente à la criée

Très bon pour la santé. Merci les marins !

Très bon pour la santé. Merci les marins !

D'ailleurs, nous mettons en pratique sur le champ.

Etape à ETAPLES ( N° 981 )
Le restaurant nous sert un filet de julienne à la sauce dieppoise.

Le restaurant nous sert un filet de julienne à la sauce dieppoise.

Témoignage est rendu de la dureté du travail de marins - pêcheurs.

Horaires décalés, absences prolongées ( de 1 jour à plusieurs mois ), vigilance, froid et tempêtes, avaries, intempéries causes d'inactivité, bruit des moteurs, travail de force, odeurs, saleté....

L'apprentissage du métier de marin - pêcheur se fait en 2 ans pour un matelot.

La conduite des engins nécessite d'autres formations.

Aurons-nous une pensée pour ces hommes passionnés de la mer, quand nous nous régalerons du fruit de leur travail ?

Image du net pour un plus long voyage

Image du net pour un plus long voyage

Partager cet article
Repost0

Dans le Marais Audomarois ( N° 980 )

Publié le par Quinquine1159

Dans audomarois, on entend Omer et nous sommes effectivement, aujourd'hui, dans la région de Saint-Omer, qu'on lit de couleur verte sur les cartes.

Zone humide, autrefois inondée par la mer, elle est traversée de canaux.

Elle est propice à la culture maraîchère.

Mais c'est la zone touristique que nous visiterons.

Habitants qui sont aussi des animaux

Habitants qui sont aussi des animaux

Un restaurant authentique accueille. Les guirlandes sont des branches de houblon. Les outils des champs sont accrochés aux murs. Lesquels murs sont décorés de scènes locales.

Merci !

Merci !

Mur peint, reflet de l'environnement

Mur peint, reflet de l'environnement

Guirlande de houblon et mur peint

Guirlande de houblon et mur peint

Des frites et de la bière !

Nos guides narbonnaises, Chantal et Lise, notre guide lilloise Dominique, apprécient le réconfort, après et avant l'effort.

N.B. A Lille, sur la table, il y avait de l'eau. Non, non, ce n'est pas une photo déjà vue.

Mais les jours se suivent et les repas se ressemblent plus ou moins, tout au moins en ce qui concerne les frites et la bière.

Ambiance estaminet. Toujours en fête, Dominique, " en fait " aussi .

Ambiance estaminet. Toujours en fête, Dominique, " en fait " aussi .

A Salperwick, voici l'embarcadère. Elles nous attendent , mais nous les dédaignons pour un bateau-promenade. ( Nous sommes 40 )

L'été, on attend du monde.

L'été, on attend du monde.

Stockage

Stockage

Après le petit train à Saint Valéry sur Somme, l'autocar toujours, le bateau à Bruges,

la marche, que de moyens de locomotion nous aurons connus..

L'accès de la portion de marais visitée se fait exclusivement par l'eau.

Même le facteur arrive par cette voie. Un professeur y habite, dit le guide.

Nous ne risquons rien, la sécurité est assurée.

La loi , en un lieu reculé

La loi , en un lieu reculé

S'écoule l'eau, s'écoule la vie, tranquilles

Domaine des oiseaux

Domaine des oiseaux

L'eau, source de nourriture

L'eau, source de nourriture

Les maisons sont le plus souvent des résidences secondaires, quelquefois avec appontement et bateau particulier.

Paradis, à mériter !

Paradis, à mériter !

Pas besoin d'inventer une marina, c'en est une.

Pas besoin d'inventer une marina, c'en est une.

Les occupants se sentent bien ici et cajolent leurs locaux, les fleurissent....

Peut-être un gîte ?

Peut-être un gîte ?

Pour vivre des jours en paix

Pour vivre des jours en paix

Ces endroits sont insolites et poétiques, faits pour et par des amoureux de la nature.

O ! Nénuphars !

O ! Nénuphars !

Nous devons rentrer et de toutes façons, il pleut. La récréation est finie pour aujourd'hui.

Les mines ne sont pourtant pas grises.

Chapeau !

Chapeau !

Tu souris, tu es filmée.

Tu souris, tu es filmée.

Il s'agissait de ne pas tomber à l'eau.

Il s'agissait de ne pas tomber à l'eau.

Et de ne rien oublier dans le bateau

Et de ne rien oublier dans le bateau

Il y en a qui travaillent déjà. On le disait bien qu'elles auraient un effort à donner.

Il y en a qui travaillent déjà. On le disait bien qu'elles auraient un effort à donner.

Partager cet article
Repost0

Scènes régionalistes, transformées artistiques, au Musée de ROUBAIX ( N° 979 )

Publié le par Quinquine1159

Hommage à la particularité de la ville, voire de la région, a été rendu au musée évoqué ci-dessus, par la " tissuthèque ".

Mais, la Piscine de Roubaix met en scène d'autres évocations " du pays ".

En premier, on pense à la célèbre course annuelle, qui voit son final dans cette ville, au Vélodrome.

Tableau évocateur, à Roubaix surtout

Tableau évocateur, à Roubaix surtout

Un autre tableau fait référence à un travail pour les uns, un spectacle pour les autres: le ramassage des pommes de terre.

Courant dans le paysage des Flandres, en septembre.

Beau tableau d'Ernest MASSON

Beau tableau d'Ernest MASSON

Une gravure représente un jeu pratiqué au début du XXème siècle, sur les places des villages du N-P de C.

A ne pas confondre avec la pétanque: ici, les boules sont des bourles, c'est le jeu de bourles.

On pouvait aussi le pratiquer dans les estaminets.

On pouvait aussi le pratiquer dans les estaminets.

Exhibée sur un mur du Musée de Roubaix, une autre tradition du Nord: le combat de coqs. C'est un tableau célèbre du belge Rémy Coggle et un exercice du patrimoine culturel local, qui reste légal.

Une atmosphère passionnée très bien rendue

Une atmosphère passionnée très bien rendue

On aimera penser que la scène vue sur le tableau suivant ( plus douce que la précédente ) se passe au Parc Barbieux de Roubaix.

Mais Bruges aussi aime les cygnes...

Mais Bruges aussi aime les cygnes...

Quittant l'exposition de peintures et revenu au bord du bassin, on aura un regard étonné sur un plâtre. Il montre 3 femmes, la Flandre, l'Artois et la Picardie.

Ceci parlera surtout aux Lillois, car il est la maquette de la sculpture destinée à " l'Echo du Nord ", qui, du haut du fronton de " la Voix du Nord " domine aujourd'hui le local du journal, sur la Grand Place de Lille.

Régions Flandre, Artois, Picardie

Régions Flandre, Artois, Picardie

Enfin un symbole : la Maman du Nord-Pas de Calais, car on sait l'attachement particulier mère-enfant, qui existe là-haut.

La statue de Desrousseaux " le P'tit Quinquin " est à Lille.

La mère vue ici à, elle, deux petits.

On emmènera avec soi, cette dernière et paisible image de Roubaix.

Scènes régionalistes, transformées artistiques, au Musée de ROUBAIX ( N° 979 )
Partager cet article
Repost0

A ROUBAIX, LA PISCINE, pas la piscine ( N° 978 )

Publié le par Quinquine1159

A Roubaix, de la piscine art-déco de 1932, où notre groupe était en visite ce mercredi après-midi de septembre, tout a été dit dans le milieu artistique, depuis sa restauration terminée en 2001.

Sur la rue, un appel

Sur la rue, un appel

Devenue " La PISCINE ", c'est maintenant un Musée incontournable.

Il faut y entrer et s'y laisser être " baigné " au sens figuré.

Apparemment ces deux dames en ont envie.

Deux des nôtres

Deux des nôtres

Le site du musée occupe la totalité des anciens espaces.

Les cabines de douches sont juxtaposées par 2, une pour le change et une pour la douche. En carrelages blancs jointoyés verts, elles sont esthétiques. Munies de patères, elles n'ont pas de porte ( ainsi le gardien s'assurait-il du passage obligé ).

Des porte-savons en faïence sont en place et devenues pièces rares.

L'éclat des murs des douches est avivé par la lumière.

L'éclat des murs des douches est avivé par la lumière.

Dans un souci hygiéniste, la piscine était accolée à une pièce remplie de baignoires.

Nous n'entrerons pas.

Nous n'entrerons pas.

On entre près du bassin et des galeries. Le lion, symbole de Neptune, crache toujours l'eau, ainsi renouvelée.

Bassin et galeries

Bassin et galeries

Mais, pas question de se baigner au sens vrai ( pour ne pas dire au sens propre !), dans ce bassin olympique de 50 mètres.

On y rencontre des personnages hors de notre temps, un homme nu, une femme qui s'exhibe...

Nu et fier de son corps

Nu et fier de son corps

Nue et sans pudeur

Nue et sans pudeur

Une femme se fait sécher par une servante noire.

Est-on bien à Roubaix , en 2013 ?

Criant de réalisme

Criant de réalisme

Ici, tout est volupté et innocence. Les chérubins jouent à des jeux d'eau.

Des femmes nues sont alanguies après le bain.

Une femme, au visage pur, ne pense pas avoir une attitude provocante à la fontaine.

Comme au paradis

Comme au paradis

Naturellement détendues

Naturellement détendues

Volupté de l'eau

Volupté de l'eau

Voici une autre baigneuse, aux seins nus et à la pose évocatrice.

Celle-ci prête à sauter, porte-t-elle un maillot ?

Créature de Dieu, seulement

Créature de Dieu, seulement

Athlétique, simplement

Athlétique, simplement

Ces mosaïques murales sont-elle équivoques ?

Est-on dans un salon érotique ?

Au jardin d'Eden

Au jardin d'Eden

Beauté, légèreté

Beauté, légèreté

Même les mères s'abandonnent dans les bras de Morphée.

L'une console peut-être son enfant qui n'aime pas l'eau.

L'autre s'est endormie avec son fils dans les bras, sans attendre le retour à la maison.

Amour maternel, rien d'autre

Amour maternel, rien d'autre

Hors du monde et des conventions

Hors du monde et des conventions

On se croit dans un monde imaginaire et cependant, régulièrement, des cris d'enfants qui s'ébattent parviennent depuis les haut-parleurs.

Ainsi, on rejoint la photo des nageurs vue à l'entrée, pour réaliser que cette piscine a réellement été fréquentée.

photo réelle

photo réelle

Hormis les poses ou les scènes osées, on pourrait se croire dans une cathédrale, dont le vitrail se reflèterait dans l'eau.

puits de lumière

puits de lumière

On dira que la Piscine de Roubaix est un temple, un écrin pour des statues et des tableaux, certes inertes, mais plus qu'expressifs.

En quittant l'endroit, on revient à la réalité.

Roubaix fut une ville industrielle textile et le textile s'y montre, dans une " tissuthèque " ( mot créé pour cette ville ? ).

Les collections sont situées dans l'ancienne usine adjacente, qu'on n'a pas toujours le temps de visiter.

La Piscine est désormais un patrimoine culturel français classé.

Il y a aussi en ce site, une petite touche régionaliste volontairement omise et dont nous parlerons demain.

La cheminée d'usine préservée, dans la cour

La cheminée d'usine préservée, dans la cour

Partager cet article
Repost0

Notre guide lilloise nous amène à LILLE ( N° 977 )

Publié le par Quinquine1159

Après l'environnement de Fort-Mahon, le charme de Bruges, la majesté d'Arras, la symbolique de Vimy, l'étrangeté de la mine d'Auchel et les espaces côtiers, quelle impression ferait Lille ?

Une dame a dit :" C'est tout ce qu'il y a à voir à Lille ? "

Mais à Lille, il n'y a pas seulement à voir, il y a à sentir, à goûter, à entendre, à toucher. Lille, c'est la vie, c'est la jeunesse.

La guide et une Ch' tie connaissaient Lille par choeur, par cœur.

Qui n'a pas senti l'odeur des frites du côté de l'ancienne gare, qui n'a pas goûté les moules "Aux Moules ", qui n'a pas entendu " le P'tit Quinquin " à midi sur la place de la Bourse, qui n'a pas senti les pavés glissants sous la pluie, ne comprend pas Lille.

Il faut avoir appris, très jeune, le fonctionnement des écluses sur la Deûle , il faut avoir croqué la pomme rouge ou la gaufre de Chez Mignon à la foire d'automne, il faut avoir léché les vitrines de la rue Neuve, il faut être arrivé à Lille par la nouvelle Gare Europe ou avoir attendu quelqu'un sur le quai de la gare " en bout ", il faut avoir monté les marches de l'Opéra pour un Gala Karsenty, il faut avoir fureté " Au Furet du Nord " et s'y être un peu perdu, il faut avoir, en manteau, bu une bière rousse en terrasse au soleil, en plein après-midi d'un 20 décembre, il faut avoir traîné au marché de Wazemmes, il faut avoir visité une exposition d'un grand maître au Musée des Beaux-Arts,, il faut, il faut..... pour aimer Lille.

Mais devinez ce que les Narbonnais ( ou les Néo-Narbonnais ) voulaient voir à Lille !Ils l'ont demandé: " Où est le Carlton ? " Preuve que la télé apprend mieux que le livre de géographie.

Ils ont peut-être fantasmé sur D.S.K. dans cet hôtel ?

Ils ont peut-être fantasmé sur D.S.K. dans cet hôtel ?

Et puis, ayant confondu la Bourse avec un beffroi, ils ont demandé: " Où est l'hôtel de Ville ? "

C'est vrai, qu'à Calais, c'est ce qu'on leur avait montré en premier.

Alors, on a longé l'Hôtel de Ville et son beffroi.

Pensaient-ils en voir sortir Martine Aubry ?

Pensaient-ils en voir sortir Martine Aubry ?

La visite de Lille a commencé dans le Vieux-Lille aux maisons restaurées, où chaque coin de rue évoque le Général de Gaulle et où on bave devant les gaufres fourrées de Chez Meert..

Si triste il y a 50 ans encore

Si triste il y a 50 ans encore

Si ce sont des tags, on les a laissés et ils sont  bien faits

Si ce sont des tags, on les a laissés et ils sont bien faits

Ici, la Cathédrale Notre-Dame de la Treille a paru disparate aux sudistes. Et elle l'est.

Mais les riverains sont trop heureux de la voir terminée, Pierre Mauroy a voulu y avoir ses funérailles, son portail en fer forgé est trop beau, avec, à chaque croisillon, les Pietas sculptées.

Son nom à lui seul, étonnant pour des viticulteurs, fait toujours rêver les mendiants, d'un voyage au pays du soleil.

N-D. de la Treille

N-D. de la Treille

Pieta en fer forgé, sur la grille d'entrée

Pieta en fer forgé, sur la grille d'entrée

Autre Pieta ( une à chaque croisillon )

Autre Pieta ( une à chaque croisillon )

On avait rendez-vous sur la Place de la Déesse, dite Grand'Place.

Comment aurait-il pu en être autrement ? C'est Le lieu des rendez-vous.

Rebaptisée aussi Place du Général de Gaulle

Rebaptisée aussi Place du Général de Gaulle

Certains, un peu fatigués, n'ont pas vu, mais d'autres, avec quelques pas, ont vu et ont touché la qualité de l'art flamand.

Place de la Bourse

Place de la Bourse

Cour de la Vieille Bourse

Cour de la Vieille Bourse

Et, à 13 heures 30, on est attendu dans un haut-lieu de la jeunesse estudiantine lilloise. C'était tout à fait indiqué...

Avec une bonne bière,car il faut des forces.

Au revoir Lille, mais bientôt bonjour Roubaix . Lille-Roubaix-Tourcoing !

Enseigne référence !

Enseigne référence !

Manger à La Chicorée, cela donne faim, rien que d'y penser.

Manger à La Chicorée, cela donne faim, rien que d'y penser.

La flamiche aux poireaux, bien sûr

La flamiche aux poireaux, bien sûr

Hein Dominique , heinnn....

Hein Dominique , heinnn....

Partager cet article
Repost0

Matinée de l'émotion ( N° 976 )

Publié le par Quinquine1159

Ce matin, les Narbonnais en voyage de découverte du Nord-Pas de Calais, arrivent à Notre-Dame de Lorette, près d'Arras.

Sur la colline de Notre-Dame de Lorette, 110.000 soldats français sont morts en se battant, de 1914 à 1915.

L'invasion allemande par le Nord-Est avait été massive, malgré la présence de troupes françaises et anglaises.

L'invasion allemande au N-Est de la france

L'invasion allemande au N-Est de la france

Au cimetière militaire de Notre-Dame de Lorette, 40,000 combattants reposent, dont un quart en tombes individuelles.

10.000 tombes individuelles ici

10.000 tombes individuelles ici

Matinée de l'émotion ( N° 976 )

Une Association d'Anciens Combattants et de bénévoles accueille chaque jour, les visiteurs de cet endroit de recueillement. Dès l'entrée, nous fûmes impressionnés par ce culte du souvenir.

Matinée de l'émotion ( N° 976 )

Un édifice religieux, de style romano-byzantin, a été érigé au milieu des tombes. Deux femmes parmi nous pleuraient en quittant ce sanctuaire.

Elles ne faisaient que rejoindre toutes celles qui avaient pleuré avant elles.

Matinée de l'émotion ( N° 976 )
Mères, épouses, soeurs, fiancées, combien ont pleuré ?

Mères, épouses, soeurs, fiancées, combien ont pleuré ?

Gros plan sur le style de l'arc au-dessus de la porte

Gros plan sur le style de l'arc au-dessus de la porte

Nous n'avions pas imaginé une telle densité de tombes, ni, en continuant notre chemin, une telle accumulation de plus petits cimetières militaires (dans les villages avoisinant). Même avec les évocations par la télé, notamment au moment du 11 novembre, il était manifeste que Narbonne restait éloigné de ce front de guerre.

Les noms d'hommes français, tués en ces lieux, s'alignent sur le monument aux Morts d'un village, mais ici, c'est le nombre qui frappe les esprits.

Il fallait aussi aller un peu plus loin.

Ces champs que broutent maintenant les moutons

Ces champs que broutent maintenant les moutons

Ces champs montrent encore les trous laissés par les obus.

Oui, nous rendîmes aussi un hommage aux Canadiens, qui tombèrent à VIMY.

Les Canadiens n'oublient pas.

Les Canadiens n'oublient pas.

Un immense mémorial canadien se dresse au mileu des tombes des soldats canadiens morts pour la France.

Deux pylones entourent l'allégorie de la Paix, l'un représentant la France, l'autre le Canada.

Le mémorial franco-canadien

Le mémorial franco-canadien

Une autre statue montre une femme accablée, mais la statue est tournée vers l'est. Elle représente l'espoir en un Canada jeune.

Oui, le passé nous avait submergés, mais il nous fallait repartîr et être apaisés par cette dernière image et cette dernière pensée.

Matinée de l'émotion ( N° 976 )
Partager cet article
Repost0

MONTREUIL qui fut sur mer ( N° 975 )

Publié le par Quinquine1159

Autrefois un port maritime

Autrefois un port maritime

On sait qu'on arrive à Montreuil sur mer, quand on voit la colonne du château d'eau, qui déjoue la grisaille.

De la couleur dans le ciel gris

De la couleur dans le ciel gris

Il faut passer le pont qui enjambe le fossé de la ville fortifiée.

On vous attend

On vous attend

Ce sera l'aventure et des souvenirs d'école

Ce sera l'aventure et des souvenirs d'école

Nous reprenons l'air, avec une promenade sur les remparts ( peut-être pas sur leurs 3 kilomètres de long, mais enfin.. un bon bol d'air..)

Nous apprenons que Montreuil est nommée " la Carcassonne du Nord ".

Idéal pour la marche

Idéal pour la marche

MONTREUIL qui fut sur mer ( N° 975 )

A l'intérieur de la cité, l'église Saint Saulve présente un clocher-porche du XIème siècle.

Le clocher-porche

Le clocher-porche

La chapelle de l'Hôtel-Dieu, qui a subi au cours des siècles incendies et reconstructions est dans un état alarmant.

Elle conserve néanmoins un magnifique portail, de style gothique flamboyant, à unique voussure. ( photographié depuis l'autocar )

La chapelle, de côté

La chapelle, de côté

Le portail

Le portail

Montreuil se trouve aujourd'hui, à 10 kilomètres de la mer. L'ensablement de la Canche causa l'impossibilité d'y accéder.

Souffrant en outre de la proximité du Touquet-Paris-Plage, c'est une ville de 3.000 habitants aujourd'hui, contre 10.000 au Moyen-Age.

Nous relongerons la Canche le soir, pour rentrer.

La Canche

La Canche

Montreuil a un riche passé. Vauban s'employa à fortifier le château.

De 1916 à 1919, le Quartier Général de l'empire britannique s'y installa, d'où il coordonna l'ensemble du front britannique de la Belgique à la Marne.

Des écrivains s'y attachèrent et notamment Victor Hugo. Montreuil évoque son oeuvre.

Enseigne d'une boulangerie

Enseigne d'une boulangerie

Hélas, la misère est présente encore. Des maisons sont fermées, certaines sont à vendre.

MONTREUIL qui fut sur mer ( N° 975 )

Sans pitié et décidé à garder un souvenir joyeux de notre passage dans cette ville en déclin, Noël évoque le roman de Victor Hugo.

Le roman fut déjà adapté au cinéma et au théâtre.

Le roman fut déjà adapté au cinéma et au théâtre.

Rappelons que, dans le roman, Jean VALJEAN réhabilité devint Maire de Montreuil. Et il subit une grave crise de conscience quand il apprit qu'un innocent allait être jugé à sa place.

La cité de Montreuil est le cadre de cet épisode du livre écrit par Victor HUGO, dans le chapître intitulé " Tempête sous un crâne ".

Fantine apparaissant brusquement dans la rêverie de l'ancien forçat, y fut comme un rayon d'une lumière inattendue.

Fantine, la lumière de la rédemption possible

Fantine, la lumière de la rédemption possible

Il nous fallut attendre encore un peu pour nous regrouper, car certains étaient allés visiter la citadelle. Ensuite, on pourrait accéder au restaurant.

MONTREUIL qui fut sur mer ( N° 975 )

Nous mangerons dans un restaurant typique et nous découvrirons qu'une brasserie a eu l'intelligence de donner le nom de Jean Valjean à un brassin de bière.

Cette bière est superbe et le calice aussi.

Restaurant Les hauts de Montreuil

Restaurant Les hauts de Montreuil

Le brassin Jean Valjean

Le brassin Jean Valjean

" Boire le calice jusqu'à la lie." ( parole d'Evangile )

" Boire le calice jusqu'à la lie." ( parole d'Evangile )

Extrait de "Les Misérables " de Victor Hugo:
" Il y a un spectacle plus grand que la mer, c'est le ciel. Il y a un spectacle plus grand que le ciel, c'est l'intérieur de l'âme."

Partager cet article
Repost0

Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )

Publié le par Quinquine1159

Non loin d'Arras, nous voici en plein pays minier.Une vue est toujours agréable aux Nordistes, c'est celle d'un terril. Ils sont particulièrement contents de montrer celle des deux terrils dits "les jumeaux".

Les terrils dits " jumeaux "

Les terrils dits " jumeaux "

Expérience inédite pour les Narbonnais aujourd'hui: visite d'une mine de charbon. C'est celle d'AUCHEL, reconstituée par des passionnés de leur ancien métier de mineur de fonds. Y figure en bonne place leur patronne: sainte Barbe.

Au fond de la mine, statue de sainte Barbe

Au fond de la mine, statue de sainte Barbe

Un vrai, un pur, nous accueille avec l'accent. Il nous fait d'abord passer par la salle d'habillage. Pas pour nous, tant mieux.

Entre autres : les bottes

Entre autres : les bottes

C'est à la lampisterie que les mineurs trouvaient leur quartier. Dans l'équipement: le casque, sous lequel un bonnet de laine pour essuyer la sueur et isoler, la lampe.

Plongée dans l'ambiance

Plongée dans l'ambiance

Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )
Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )
La célèbre lampe qui fut remplacée par celle accolée au casque

La célèbre lampe qui fut remplacée par celle accolée au casque

Voici un homme heureux de nous amener là où était son travail et un autre de descendre sous le sol, puis une femme interrogative dans le noir.

Heureux et fier

Heureux et fier

Dans l'ascenseur

Dans l'ascenseur

Cette obscurité pour 8 heures par jour

Cette obscurité pour 8 heures par jour

Cette vie de travail, le mineur de fonds ne la renie pas, au contraire. Cette galerie est son domaine, les outils ses attributs.

Et on travaillait , quelquefois quasiment couché

Et on travaillait , quelquefois quasiment couché

Une des galeries souterraines

Une des galeries souterraines

Le piolet pour attaquer la roche

Le piolet pour attaquer la roche

Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )

Les wagonnets sur rails ont eu leur temps, puis la mécanique est descendue au fonds.

Les rails pour l'expédition des wagonnets

Les rails pour l'expédition des wagonnets

Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )
Les Narbonnais sont allés au charbon ( N° 974 )

Il fut un temps où il fallait la force du cheval, dont on voit ici la queue et dont on devine la stature.

Cheval tirant un wagonnet chargé

Cheval tirant un wagonnet chargé

Le cheval était leur mascotte. Ils l'avaient baptisé Mezo. Et Mezo avait sa salle à manger et chambre à coucher par la même occasion.

Chambre particulière pour le cheval !

Chambre particulière pour le cheval !

Ici, le rat n'était pas un ennemi. C'est une des hypothèses du choix du rat dans l'iconographie de la ville d'Arras. Quand le rat s'asphyxiait, le danger menaçait.

Rat, éventuel annonciateur d'échappement de gaz

Rat, éventuel annonciateur d'échappement de gaz

Retour au jour pour montrer ( notamment aux écoliers ) une maquette de la mine,

le rôle du chevalet.

Le fruit des remontées, que les jeunes ne connaissent pas dans leur maison, est quelquefois enrichi de fossiles tels ceux exposés.

Notre génération a connu l'anthracite !

Notre génération a connu l'anthracite !

Fossiles de feuilles dans la roche

Fossiles de feuilles dans la roche

L'intimité du mineur était chaleureuse. Même sans eau courante, il fallait se laver et lessiver toujours.

Des petits Quinquin y connaissaient une famille aimante.

Plus souvent 2 ou 3

Plus souvent 2 ou 3

Nous remercions les guides ( nous étions partagés en plusieurs groupes ) du musée de la mine d' AUCHEL ( Pas-de-Calais ) qui ont montré la pénibilité de leur métier sans misérabilisme. Ils se sont vu décerner à juste titre " Les Bravos de l'accueil " par la Fédération Nationale des Offices du Tourisme créés par le Secrétaire d'Etat au Tourisme.

Partager cet article
Repost0

Dans les terres du Pas-de-Calais ( N° 973 )

Publié le par Quinquine1159

On n'a forcément pas vu l'ami Bidasse, et même aucun bidasse puisqu'il n'y a plus d'appelés pour l'armée.

Vous avez compris qu'aujourd'hui, quittant la lumière de la baie de Somme, les "Elicia" que nous sommes, avons pénétré dans les terres, pour visiter ARRAS..

Au coeur du Pas-de-Calais: Arras

Au coeur du Pas-de-Calais: Arras

Bien sûr, nous stationnons sur la célèbre place à l'ensemble monumental exceptionnel, de style baroque, un vrai décor de théâtre.

" Si nos maisons sont alignées..."

" Si nos maisons sont alignées..."

C'est un échevin ( maire au XVIIème siècle en Flandres ) qui ordonna de construire "de pierres ou briques et sans aucune saillie ". Les quatre côtés de la Place auront une harmonie impressionnante. Les pignons sont à volutes. Les façades reposent sur des arcades, lesquelles protègent des intempéries.

Toujours un pignon et des arcades pour les maisons de la place

Toujours un pignon et des arcades pour les maisons de la place

Pratiquement chaque maison de la Place est précédée de dalles, le plus souvent décorées, qui ne sont autres que des portes d'accès aux caves par la rue.

Les sacs de charbon et les caisses de bière s'y livraient facilement.

Nous avons constaté qu'aujourd'hui, beaucoup amènent à des bars, les caves ayant été transformées.

Joli et pratique

Joli et pratique

Merci de nous permettre de voir

Merci de nous permettre de voir

La guide peut bien nous faire sourire en mentionnant certains pignons " à pas de moineaux ", il fait un froid glacial sur cette place aux 4 vents.

On comprend que les prises d'armes qui s'y déroulent, pour magistrales qu'elles soient, n'en soient pas moins sources de rhumes. Quant aux marchés, ils ne découragent pas les Arrageois, parait-il.

Ni mistral, ni tramontane, simplement courants d'air

Ni mistral, ni tramontane, simplement courants d'air

Il fallut bien entrer dans l'Hôtel de ville, dominé dans son dos par le beffroi, pour trouver un peu de chaleur.

Encore que Lise s'impressionna à la vue des photos exposées et saisissantes, d'Arras en ruines en 1918.

Hôtel de Ville et beffroi d'ARRAS

Hôtel de Ville et beffroi d'ARRAS

La plupart des Narbonnais n'avaient jamais vu de GEANTS.

Aussi l'enthousiasme fut-il grand à la vue de ceux d'Arras, exposés dans l'Hôtel de Ville. ( Rappelons que chaque ville a les siens )

Ces maraichers de 4 mètres de haut, Jacqueline, Colas et leur fils Dédé, furent 2 fois détruits ( les 2 guerres du XXème siècle ) et reconstruits, car les Géants sont un patrimoine des villes.

La curiosité fut grande : " Comment les porteurs entrent-ils à l'intérieur ? Combien sont-ils ? Comment passent-ils les portes ? Se relayent-ils souvent ? Quel est le poids ? Se déplacent-ils dans d'autres villes ? etc."

Marie-Jeanne pose pour donner idée des proportions. Tête à hauteur de la fenêtre pour la tête des porteurs.

Marie-Jeanne pose pour donner idée des proportions. Tête à hauteur de la fenêtre pour la tête des porteurs.

Comme les rues de Narbonne sont parsemées de médaillons représentant Charles Trénet, la place d'Arras est constellée de tels médaillons réprésentant une souris.

Certains ne les remarqueront pas, certains ne se demanderont pas pourquoi.

Mais lors de la visite de la mine de charbon, nous comprendrons. Et alors, vous l'apprendrez vous aussi.

Rat ou souris ?

Rat ou souris ?

Et, avant de reprendre la route vers d'autres richesses, un repas élégant nous sera servi pour nous réconforter.

Admirez le savoir-recevoir des Arrageois: la tarte n'était pas simplissime, la théière était raffinée ( souvenir de l'alliance franco- britannique ? ).

Pas seulement beau, ce sera bon.

Pas seulement beau, ce sera bon.

Douceur

Douceur

La ville d'Arras laisse un souvenir impérissable à qui l'a vue.

Les Narbonnais ne se sont pas enrhumés et en témoigneront.

Daniel, qui connait bien l'Histoire de sa ville natale, le confirmerait.

Nous finirons la visite d'Arras par un clin d'oeil à l'ami Bidasse . ( photo prise sur le Net )

A demain pour continuer notre voyage dans le nord de la France

Indissociable d'Arras

Indissociable d'Arras

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>