Quand l'Auvergne répare le Nord ( N° 1330 )

Publié le par Quinquine1159

Arte diffusa, vendredi soir, un joli téléfilm, tiré d'un roman éponyme: "L'Annonce", de Marie-Hélène Lafon, originaire du Cantal.

Le roman adapté en téléfilm.

Le roman adapté en téléfilm.

Une jeune femme, Annette, habite BAILLEUL, dans le Nord. Elle est engluée dans une liaison avec un homme violent, alors en prison pour conduite en état d'ivresse.

Annette

Annette

Annette travaille comme manutentionnaire dans un supermarché. Elle n'est pas heureuse . Elle voudrait fuir son compagnon alcoolique et consulte les petites annonces matrimoniales.

Un travail physique dans le froid, un rêve dans le journal...

Un travail physique dans le froid, un rêve dans le journal...

Paul, un paysan qui vit seul dans sa ferme depuis des années, n'a jamais réussi à convaincre une femme de venir s'installer longtemps avec lui. L'isolement de sa ferme en est vraisemblablement la cause. Il a passé une annonce que lit la jeune femme.

Paul pourrait être un fermier du Nord ! Il ne dit pas qu'il est Auvergnat.

Paul pourrait être un fermier du Nord ! Il ne dit pas qu'il est Auvergnat.

On voit tout au long du film le double sens du mot "annonce". Au commencement, il s'agit bien du petit texte qu'on adresse par l'intermédiaire de médias. Mais ces phrases mentent par omission. Il y aura des révélations à "annoncer" ensuite.

Cette réponse qui ne cache pas l'existence d'un enfant du couple d'Annette est assez claire.

Cette réponse qui ne cache pas l'existence d'un enfant du couple d'Annette est assez claire.

La Nordiste se pose des questions. Elle n'a pas parlé de son âge et connaît celui de l'annonceur. Elle précise donc et, par là même, retarde sa décision.

Hésitation, moment de recul ...

Hésitation, moment de recul ...

Encouragée par sa mère, elle quitte tout et part avec son fils d'une dizaine d'années. Elle débarque en plein hiver, en pleine campagne dans une région inconnue jusqu'alors: l'AUVERGNE, très exactement à FRIDIERES.

La ferme de Paul est isolée, dans un beau paysage enneigé.

La ferme de Paul est isolée, dans un beau paysage enneigé.

Les images font la part belle aux qualités de l'Auvergne, le paysage, le calme, la race Sallers, la viande blanc bleue, le fromage artisanal, l'entraide des semblables.

Mais il faut s'adapter au climat, au travail des bêtes, à la famille de Paul. Car il a omis de lui "annoncer" la proximité avec son père et sa sœur, les activités partagées avec eux ses voisins immédiats.

Seul et pas seul, car Paul doit surtout supporter sa soeur intrusive.

Seul et pas seul, car Paul doit surtout supporter sa soeur intrusive.

Son fils a plus ou moins accepté la situation et repris le collège. Un chien est comme toujours le compagnon d'un enfant unique.

La fête de Noël est sobre dans ce cas là, mais elle se fête quand même;

La fête de Noël est sobre dans ce cas là, mais elle se fête quand même;

Aussi loin que l'on soit, on a un fil à la patte avec le téléphone portable.

Le passé "annonce" son retour dans la vie des exilés.

Le passé "annonce" son retour dans la vie des exilés.

Le père exige, harcèle, veut revoir son fils et la mère devra finalement "annoncer" à Paul l'existence de cet homme .

Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.
Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.

Un jugement, comme on en voit beaucoup aujourd'hui, concluera.

Et je ne conclue pas, pour laisser une situation assez courante vous laisser perplexe, vous donner peut-être l'envie de lire le livre. Il vous faudra alors imaginer l'ambiance, que les couleurs recherchées par le cinéaste, les tons de bleu, de violet, de bordeaux, sur le blanc de la neige, ont rendue impressionnante. Il vous faudra imaginer l'avenir de cet adolescent, l'avenir du nouveau couple et la réaction du père, lui aussi isolé dans le Nord.

Publié dans Région

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Ce film présente pour moi, tel qu'il est annoncé, plusieurs centres d'intérêt. D'abord, la difficulté, voire le danger - l'actualité est là, hélas, pour le démontrer - des annonces par internet qui manquent, souvent, de véracité. Ensuite, l'intégration dans une région au climat rude, un milieu différent - celui du monde agricole - et un contexte familial parfois hostile, montrent combien il est difficile de tout lâcher pour construire une vie nouvelle;
Répondre
Q
Oui mais dans le film, tout finit bien ! Espérons, si c'est une histoire vraie, que l'avenir confirmera . En fait, c'est le problème de l'intégration.
M
Bonjour Marie c'est une belle histoire en effet qui donne envie aller voir ce film c'est un problème de société tous ces gens alcooliques et violents bisous
Marcel
Répondre
Q
C'est une belle histoire en effet, une histoire vécue souvent. Je crois que c'est un téléfilm et qu'il ne passera pas en salles, je ne sais pas pourquoi.
Bisous aussi
T
au final, peut importe la région de France, ce n' est pas l' essentiel pour être heureux !
Amitié
Répondre
Q
Annette a été séduite par la douceur de Paul, elle fuyait la violence de son compagnon. Ce qu'on aime c'est la douceur, ce qu'on fuit c'est la violence. Comme tu dis : ici ou ailleurs.
Je te lis chaque jour chez Marcel ! Je te remercie de ton passage et de ton commentaire. J'espère qu'on restera amis.
J
Bonjour Quinine.. Ah pas simple du tout de se refaire une vie, avec enfant, elle n'est pas un long fleuve tranquille, on l'aimerait bien, mais... je connais plus votre Nord, suis à sa frontière belge, l'Auvergne je ne connais que de nom, amicalement, JB et merci à Rose pour le lien !
Répondre
Q
Rose m'avait annoncé ce film, qui m'a impressionnée. De l'Auvergne, je ne connais que ... Rose ! La frontière belge près de chez moi c'est Halluin. Et me voilà dans le Sud ! Ici ou ailleurs... même galère, mêmes petits bonheurs.
J'ai trouvé la maman de l'histoire, généreuse de laisser partir sa fille et son petit-fils au loin. C'est l'histoire du couple, ce n'est pas l'histoire de l'enfant, il ne dit pas grand chose et pourtant il doit bien penser beaucoup.
Merci de ton passage et de ton commentaire. Je regarderai si tu commentes le blog de Rose.
R
Comme tu as bien résumé
J'ai l'impression de revivre le film
Bon tu as zappé qq scènes "carré blanc :)"
Tu es une bonne narratrice, comme tu vois quand l'Auvergne "s'unit" au Nord oupsss
Bonne journée Marie-J
Répondre
Q
Je n'ai pas mis trop de scènes de paysages, c'est ce que tu veux dire ? mais je trouvais que c'était toujours le même et c'était obligé, puisque c'était l'environnement de la ferme.