"On devient naturel à force d'expérience." ( N° 1743 )

Publié le par Quinquine1159

En 2013, Maëva Coucke devient une Miss locale, celle de BOULOGNE sur mer, sa cité.

En 2014, au TOUQUET , lors de l'élection de Miss Côte d'Opale, elle est classée deuxième dauphine. Expérience difficile pour Maëva, mais expérience bénéfique, car le titre de Miss Côte d’Opale ne permet pas de concourir à l’élection de Miss Nord - Pas-de-Calais et d’accéder au concours Miss France en cas de  victoire.

En 2016, à BERCK, elle est élue première dauphine par le Comité Opale Sud. «  Elle n’était pas encore prête, explique la présidente. Mais c’est une bosseuse et elle est très motivée. Maëva fait les choses très sérieusement. Elle a, depuis, travaillé son aisance. »

En 2016, la voici Miss Pévèle, cette contrée essentiellement agricole.

"On devient naturel à force d'expérience." ( N° 1743 )

En 2017, de la Pévèle, elle élargit son horizon et est élue Miss Nord-Pas de Calais à ORCHIES. C'est à ce titre qu'elle représentera le département au concours de Miss France 2018.

Sourire et coiffure donnent du charme à la beauté.

Sourire et coiffure donnent du charme à la beauté.

Aujourd'hui, devenue Miss France 2018, acclamée par la foule tout au long de son parcours, Maëva Coucke s'est prêtée de bonne grâce au jeu des photos et des autographes.

"C'est symbolique pour moi de revenir dans la ville qui m'a vue grandir, ça compte beaucoup", confie Maëva. "Je suis très contente de revenir, trois jours seulement après mon élection. Dès que je pourrai, j'essaierai de revenir dans cette ville que j'aime vraiment."

Elle a défilé en toute simplicité dans les rues de Boulogne sur mer, la cité où elle a fait ses études.

Bain de foule locale

Bain de foule locale

Une véritable fierté pour Boulogne, qui rayonnera dans toute la France, grâce à sa Miss. "C'est l'ambassadrice de Boulogne, avec toutes les valeurs et la volonté qui est la sienne de parler et de faire rayonner notre région dans notre pays ", dit le maire de Boulogne-sur-Mer. 

Chaque Maire aime qu'on célèbre sa ville.

Chaque Maire aime qu'on célèbre sa ville.

 La citation  d'entrée d'article est ici vérifiée : quand on s'accroche à son rêve, on le   réalise un jour, après avoir gravi les échelons; pour la jeune femme, un jour de brillance,   un jour de sunlights. 

 Loin du spectacle et de ses artifices, la voici maintenant parmi les siens, au naturel.     Son regard est éloquent, c'est  celui qui "donne" aux autres sa beauté, qui partage         sa joie avec les plus simples.

"On devient naturel à force d'expérience." ( N° 1743 )

Publié dans Région Nord

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Cette synthèse du parcours de cette jeune femme montre bien sa volonté d'arriver. Bravo pour cette ténacité qui montre qu'il ne faut pas désespérer de la jeunesse, tout au moins d'une certaine jeunesse, je veux parler de celle qui bosse, mas de celle qui va « foutre » le feu aux voitures la nuit du 31 décembre. Celle là que l'on n'a pas vue lors des obsèques de J. Halliday où il n'y a pas eu un seul incident malgré la présence de 1 million de personnes.
Répondre
Q
On a pu remarquer cette absence d'incidents effectivement et conjointement absence d'une certaine jeunesse.
Espérons que ce 31 décembre qui arrive, elle se contentera de pétards.
Avec Maëva, oui, on peut dire que quand on sait ce qu'on veut dans la vie, on ne peut compter que sur sa ténacité.
R
Tu lui as fait un bel article Marie-J
Félicitations à toi de promouvoir ta région même si tu en est à des km aujourd'hui , quand on aime, la distance n'est pas un obstacle à la pensée positive
Bonnes fêtes @ vous deux
Répondre
Q
Merci pour tes voeux. La réciproque est bien pensée, sois en certaine.
Je fais feu de tout bois, avec les infos sur le Nord, c'est vrai. Peut-être parce que j'en suis loin.